Quenotte et le Monde Fantastique

Quenotte et le Monde Fantastique


Résumé :

Les grands voyageurs avaient raison d’y croire : la Terre est creuse ! C’est là que vivent un petit garçon, Biko, et son fidèle ami Quenotte. Poussés par leur curiosité, ils s’aventurent un jour hors de leur forêt et découvrent un monde extraordinaire : mers paradisiaques et plaines hostiles, montagnes désolées et mégalopoles surpeuplées… Leur voyage va les plonger au cœur d’un conflit pour le contrôle des ressources en eau de la terre creuse ! Source : Casterman

Avis principal par Beldaran

L’attente fut longue mais en avril dernier nous avons été récompensés par l’arrivée du premier volume, en grand format et en couleurs, d’une incroyable série, Quenotte et Le Monde fantastique. Il n’y a pas à dire, les éditions Casterman ont le chic pour dénicher les titres qui sortent des sentiers battus. L’éditeur a présenté l’ouvrage comme « une épopée pop et colorée ». Je confirme. J’ai adoré. La lecture fut jubilatoire.

Comme le titre l’indique, c’est l’historie d’un monde fantastique situé au centre la Terre. L’univers est particulièrement riche et nous n’en avons qu’un petit aperçu dans cet épais volume. L’imagination de l’auteur est foisonnante et semble sans limite. A chaque chapitre son fil rouge qui dévoile une nouvelle région et un nouveau peuple avec qui va interagir notre duo de choc, Biko et Quenotte. Les premiers chapitres présentent leur rencontre, improbable et surréaliste. Le fil rouge semble être leur soif de découverte du monde mais un objectif plus précis leur tombe dessus au chapitre 3. Cependant, derrière une intrigue générale assez simple à première lecture, apparaissent de multiples ramifications, plus complexes et intrigantes au fil des pages. En effet, derrière la mystérieuse et autoritaire organisation de l’Office de Gestion des Eaux, personnifiée par le déterminé Kuma, se cache des machinations politiques qui ont entrainé le monde dans des conflits, causant la destruction de nombreuses cités. Et tout ça pour quoi ? Pour une ressource essentielle à toutes vies, l’eau. La dernière page promet de grands bouleversements pour la suite.

Ryo Hirano aborde de multiples thématiques tout au long de l’histoire, de l’oppression à l’amour en passant par la discrimination. Ces différentes lectures enrichissent le récit qui se veut de plus en plus surprenant et captivant. La narration est particulièrement bien rythmée. L’humour tient une place importante dans la construction de l’histoire et offre de multiples passages cocasses (l’origine des aliens est incroyable, ahah). Les dialogues sont savoureux.

L’ensemble séduit également, grâce à une formidable palette de personnages tous plus attachants les uns que les autres, voire irritants.

Le duo Biko et Quenotte est formidable. Ils développent un lien fusionnel, ils sont comme des frères. Les deux personnages vont vivre des aventures formidables, loufoques, insolites et parfois dangereuses. Il est vraiment plaisant de les observer car ils évoluent au fil de leurs différentes rencontres. Il faut ajouter que le travail soigné de l’auteur sur les personnages secondaires renforce la richesse de l’histoire et donne une épaisseur à ce monde.

Les dessins sont particuliers mais à l’image du récit, décalés, colorés et d’une grande inventivité. Ils invitent au voyage et les pleines pages sont magnifiques.

L’édition est superbe. C’est du grand format (16.6 x 23.4 cm) pour 288 pages, le tout en couleurs. La qualité d’impression est excellente et surtout c’est un bel objet avec des effets sur la tranche. La traduction de Wladimir Labaere est exceptionnelle.

  • Scénario
  • Dessin
4.5

En conclusion

Quenotte et Le Monde fantastique est une œuvre atypique qui nous entraine sur les pas d’un duo attachant au cœur d’un univers curieux et extraordinaire. C’est un coup de cœur.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)