Red Eyes Sword – Akame ga Kill !

Red Eyes Sword – Akame ga Kill !


Résumé :

Dans un monde peuplé de créatures étranges et dangereuses, Tatsumi est un jeune garçon de la campagne en quête de rêve et d’aventure. Un jour, il décide de se rendre à la capitale afin de s’engager dans l’armée impériale, faire fortune et sauver son village rongé par la pauvreté. Mais il va très vite déchanter en découvrant que la capitale n’est pas le lieu de rêve qu’il imaginait. De plus, sa rencontre avec la troupe de tueurs des Night Raid va probablement changer le cours de son destin : il va lui-même devenir un assassin afin de débarrasser la capitale des infâmes crapules qui corrompent le pays tout entier.
Source : Kurokawa

Avis principal par Beldaran

Comme beaucoup de personnes, j’ai découvert le titre par le biais de l’anime. Ayant bien accroché, c’est tout naturellement que j’enchaînais avec le manga. Si vous avez vu la série animée, vous n’aurez aucune surprise sur le déroulement du récit avec ce premier tome.

L’histoire se passe dans un univers fantastique (peuplé de monstres en tout genre) qui nous est très rapidement présenté : un puissant pays dirigé par la capitale impériale et qui paraît plus ou moins en conflit avec les pays voisins. Cependant, le point qui est particulièrement mis en avant ce sont les multiples inégalités qui existent au sein de l’Empire entre les riches et les pauvres. La population subit les lubies des puissants et apparaît démunie face à la ville corrompue. Un groupe s’oppose malgré tout et lutte contre le mal, le Night Raid.

Le récit est, pour le moment, purement introductif mais reste prenant et dynamique. C’est via le regard innocent de Tatsumi que nous découvrons la face cachée de la Capitale et surtout les membres du Night Raid. Le schéma narratif se cantonne à un chapitre, une présentation d’un membre, alors, certes, cela ne révolutionne pas le genre mais cela nous permet de découvrir le groupe et surtout d’observer qu’ils ne se considèrent pas comme des justiciers mais comme des assassins. C’est un point essentiel qui offre une vision intéressante de l’histoire. Ils présentent tous des caractères différents et pour certains, un peu classiques, mais dans l’ensemble, se révèlent attachants.
L’histoire développée est assez dure, notamment le premier chapitre qui donne le ton et qui pourrait choquer, âmes sensibles s’abstenir. C’est sanguinolent, violent et souvent particulièrement malsain, mais ce n’est jamais gratuit. Chaque action nourrit l’intrigue et nous permet de comprendre un peu plus la volonté des différents personnages.

Le personnage de Tatsumi est le parfait campagnard naïf qui découvre la capitale et apparaît comme un héros au caractère assez classique jusqu’à sa première action qui le conduit à rejoindre le combat du Night Raid. On sent que le personnage, confronté à la triste et dure réalité, va évoluer et gagner en « épaisseur » si je puis dire. Face à la rudesse du récit, Tatsumi apporte la pointe d’humour, toujours bien placée, qui fait retomber la pression.

Les graphismes du premier volume sont assez irréguliers mais pas désagréables. Le rendu des combats est assez dynamique mais certains fonds sont nus et pas vraiment détaillés.
Du côté de l’édition, rien à dire, c’est très correct.

Série complète par ladybird3000

Red Eyes Sword T4

Red Eyes Sword est une série qui a d'abord fait parler d'elle en France par son adaptation animée et qui a rapidement été annoncée aux éditions Kurokawa. Personnellement, je n'ai pas regardé l'anime et j'ai directement lu le manga. C'est une très bonne découverte !

Nous sommes dans un univers peuplé de créatures dangereuses. Tatsumi a vécu sa vie à la campagne et les jeunes comme lui rêvent d'aller à la capitale et sortir de leur campagne. Tatsumi quant à lui aspire à faire partie de l'armée impériale et pense ainsi devenir riche et venir en aide à son village. Il se rend donc à la capitale, plein de rêves et d'espoirs. Mais il va rapidement comprendre que ce monde est corrompu par le gouvernement en place et que les riches écrasent sans pitié les pauvres, allant jusqu'à piétiner la vie des démunis. Le désespoir le gagne, c'est alors qu'il tombe face au Night Raid, un groupe d'assassins décidés à retourner l'Empire en place. Tatsumi décide alors de les rejoindre et devient lui aussi un assassin.

J'ai beaucoup aimé cette série et les différents personnages. Globalement il va y avoir deux camps : d'un côté le Night Raid composé d'assassins et de l'autre l'Empire représenté en partie par l'armée impériale. Ce qui est bien avec cette série, c'est que l'on peut s'attacher aux personnages quelque soit leur camp. Il n'y a pas vraiment de gentils et de méchants, chaque groupe combat pour ses propres idéaux. En réalité, il y a tout de même des personnages qui peuvent être vus comme profondéments pourris et méchants, notamment les ministres et les hauts placés. Parmi les différents Jägers qui sont formés plus tard par Esdeath, la plupart sont des personnages que j'ai bien aimé et dont j'avais aussi envie de voir la victoire. Il y a aussi Esdeath qui combat uniquement pour le plaisir, mais que j'ai beaucoup aimé. Elle est attachante car on nous la présente de façon différente, en nous montrant que même si elle est diabolique, elle peut aussi être amoureuse.

On s'attache donc rapidement aux différents personnages, quelque soit leur camp. Et bien sûr certains ont des passés ou des fins tragiques, ce qui rend la séparation d'autant plus difficile. Les mangakas ne nous épargnent pas les horreurs dont sont capables les riches et haut gradés, ni la violence de certains combats. Mais à chaque fois, cela a un sens dans l'histoire.

Les dessins s'améliorent au fil des tomes et je les ai beaucoup aimés. Il y a parfois des moments plus joyeux et plein d'espoirs, avec des touches d'humour pour faire retomber la pression. Les combats sont vraiment bien réalisés et dynamiques.

L'univers de Red Eyes Sword est encore loin de nous avoir tout révélé. En effet, il existe un prequel intitulé Red Eyes Sword Zero qui nous fait découvrir le passé d'Akame. La série est en cours de parution aux éditions Kurokawa, elle est scénarisée par Takahiro mais dessiné par un autre mangaka. Il existe également un spin-off, toujours du même scénariste, intitulé Hinowa ga Yuku. Celui-ci se déroule dans un pays différent, avec une héroïne différente. Pourtant, nous y découvrons bien Akame et cela semble se dérouler après la fin de Red Eyes Sword. Ce spin-off n'est pour le moment pas licencié en France.

En conclusion, Red Eyes Sword est une série que j'ai beaucoup aimé lire et dont les personnages m'ont plu quelque soit leur camp.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Red Eyes Sword – Akame ga kill ! offre un récit convainquant qui gagne en intérêt au fil des tomes. Les combats sont bien travaillés et les nombreux personnages agréables à suivre.

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)