Red Raven

Red Raven


Résumé :

« Lorsque les corbeaux commencent à chanter, la mort n’est pas loin. »
La mafia est en effervescence. En effet, depuis la création d’une cour de justice spéciale appelée Red Raven, ses chefs se font exécuter sans pitié, et les familles, qui assuraient la protection des citoyens, ont de plus en plus de difficultés à accomplir leur mission.
Au détour d’une rue, Anna Giordani, fille idéaliste de mafioso, tombe sur Andy, un mystérieux garçon qui ne semble pas étranger à la vague de jugements frappant les mafiosi de la ville. Une occasion pour Anna de venger son père et son grand-père assassinés ? Source : Kana

Avis principal par ladybird3000

Cette série est assez sympathique à lire et plutôt bien menée. Cependant, je me suis quand même un peu ennuyée vers le milieu de l’histoire, surement car le rythme retombe un peu.

Cette série semble s’inspirer de la mafia italienne, ainsi il y a certaines similitudes avec l’Italie, comme par exemple une certaine ville qui rappelle Venise ou encore les noms des personnages qui ont des consonances latines. L’univers est plaisant. Nous découvrons que chaque ville est régie par une mafia. Chaque mafia pouvant avoir le monopole sur plusieurs villes et villages. Il y a deux types de mafia, l’une plus proche du peuple œuvre pour le protéger, l’autre cherchant surtout à s’accaparer le pouvoir. Le gouvernement a développé un groupe d’élite qui peut intervenir sur ordre pour éviter les conflits en prenant la vie de la personne menaçant l’ordre public. Ce sont les Red Raven. Rapidement, nous découvrons qu’il existe un type d’armes puissantes appelées les « Sccaggs ». Andy, l’un des Red Raven, semble avoir un lourd passé impliquant ces armes.

L’histoire est donc bien menée et développée correctement. On en apprend rapidement plus sur les Sccaggs et sur le fait qu’Andy est le résultat d’une « expérience ». Les différents groupes sont très vite mis en place, avec d’un côté les mafia et de l’autre le gouvernement avec les Red Raven. Mais un troisième élément perturbateur vient s’ajouter avec les Sccaggs qui apportent une « force » aux mafias que les Red Raven veulent éradiquer. En effet, les Sccaggs ne sont pas des armes ordinaires et elles confèrent une « force » à leur utilisateur. J’insiste sur cet aspect de « force », car c’est quelque chose qui va revenir tout au long de l’histoire, au point qu’au bout d’un moment cela en devient agaçant. C’est surement aussi pour cela qu’à un moment je me suis ennuyée en lisant. Mais même s’il y a un moment de flottement, j’ai quand même apprécié la lecture et l’histoire qui est sympathique à suivre. De plus, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de texte et d’explications, ce qui alourdit parfois la lecture.

Les personnages sont vraiment sympathiques également, à commencer par Andy. J’ai beaucoup aimé le voir progresser et changer, en se faisant des amis partout où il passe, malgré son travail et sa nature. Les personnages que l’on croise au gré de ses voyages vont d’ailleurs revenir par moments. Donc cela forme un tout. J’ai bien aimé Walter également, je l’ai trouvé attachant. J’ai cependant trouvé dommage qu’on n’en apprenne pas plus sur certains Red Raven que l’on voit seulement vers la fin.

Les dessins sont dans le genre shônen, avec parfois des passages un peu plus sanglants. Parfois, certains passages sont un peu brouillons, mais dans l’ensemble j’ai apprécié le travail du mangaka. Les scènes d’actions sont d’ailleurs plutôt bien réussies.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Une série sympathique à lire, même si je me suis un peu ennuyée au milieu de l’histoire.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)