Save me Pythie

Save me Pythie


Résumé :

Y a-t-il un oracle pour sauver le héros ?
Dans la Grèce antique, Pythie est frappée d’une malédiction: elle ne pourra prédire que des catastrophes et personne ne la croira. A part peut être Xanthe, fils caché de Zeus qui va de catastrophe en catastrophe (de Charybde en Scylla à l’époque) sous les coups rancuniers de Héra.
Source : Kana

Avis principal par Beldaran

C’est au dernier Cartoonist que je rencontrais Elsa Brants et que je me laissais tenter par le premier tome de Save me Pythie, global manga, qui offre à travers le prisme de l’humour une vision truculente de la Grèce Antique.

L’univers est basé sur une Grèce Antique, revisitée avec brio par l’auteur dont on sent qu’elle s’appuie sur des recherches pour créer les nombreux détournements de mythes. De ce fait, nous retrouvons le superbe dieu Apollon, pleinement investit dans son rôle de dragueur invétéré, qui use et abuse de ses charmes auprès des servantes de son temple, jusqu’à sa rencontre avec le poing rageur de la Pythie de Delphes qui n’a pas reconnu en lui le dieu qu’elle sert. Blessé dans son amour propre, Apollon la maudit : Pythie ne prédira plus que des catastrophes mais personne ne la croira. Alors que son destin prend un tournant peu fameux, elle fait la rencontre de Xanthe.

Le récit est dynamique et le ton est donné dès le début : l’humour est la clef ! A travers des scènes et paroles totalement anachroniques, on prend plaisir à suivre l’histoire qui apparaît assez simple dans sa forme avec la rencontre de Pythie, de Xanthe et du poulet. La parodie est utilisée avec brio et on se délecte des choix opérés par l’auteur afin de détourner un mythe et quelque part, de se l’approprier. Le chapitre sur Œdipe est excellentissime. Bien évidemment de légères connaissances sur la Grèce Antique sont utiles afin d’appréhender toutes les scènes mais pas de panique, il y a un lexique à la fin.
Si les décalages « mythologiques » sont bien trouvés et bien amenés (l’humour n’est jamais lourd), ils sont encore plus tordant en ce qui concerne les personnages.

L’héroïne, Pythie, a un caractère bien trempé, ce qui jure avec le personnage mythique et ses capacités. Elle ne se laisse pas faire et c’est agréable. Xanthe est le stéréotype du héros grec, fils de Zeus et d’une mortelle, son objectif est de devenir le plus grand parmi les héros mais il est souvent tourné en ridicule. Pythie se trouve amenée à l’aider dans cette tâche, suppliée par le poulet. Le poulet, c’est Zeus qui tente de protéger son fils, de sa charmante épouse Héra. Le tout est très bien fait et cela fonctionne, en même temps Zeus transformé en poulet blasé, dragueur, cela vaut son pesant de cacahuètes. Pour l’instant, on suit les pérégrinations de nos deux héros, accompagnés de Zeus, qui sont suivis, de loin, par la vieille Cassandre dont les apparitions sont souvent comiques.

En ce qui concerne les graphismes, ils sont très simples et collent parfaitement au côté comique. Comique que l’on peut retrouver parfois dans des détails des arrières plans avec de multiples références à d’autres ouvrages ou séries télés. Malgré tout, les décors restent assez pauvres.

Série complète par ladybird3000

Voici une série sur fond de mythologie grecque, réalisée par une mangaka française. Nous suivons Pythie qui se retrouve frappée par une malédiction. A cause de celle-ci, elle va pouvoir prédire toutes les catastrophes, mais personne ne la croira. Elle va être amenée à aider Xanthe à devenir le héros qu’il aspire être, tout en surmontant les obstacles déposés par Héra sur son chemin.

Cette série est plutôt sympathique à suivre, même si au début j’avais un peu de mal à trouver le fil conducteur de l’histoire. Elle est courte en cinq volumes et Elsa Brants se sert de la mythologie grecque pour donner à son récit un aspect assez comique. Ainsi, on va voir apparaître plusieurs personnages de la Grèce antique, dont la personnalité ou le personnage en lui-même va être détourné et amener ainsi des situations intéressantes voire drôles.

Pythie est un personnage au caractère bien trempé. Sa rencontre avec Apollon va d’ailleurs lui attirer les foudres de celui-ci qui va lui lancer une malédiction. L’histoire commence donc avec ce dieu dont la personnalité est poussée à l’extrême et qui fait bien rire dès les premières pages. Vient ensuite Xanthe, un héros assez catastrophique qui ne se rend même pas compte de sa propre malchance et de sa maladresse. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque apparaît ensuite Zeus, sous la forme d’un… poulet! Celui-ci n’est autre que le père de Xanthe et souhaite le protéger de la colère d’Héra. Pythie va donc tout faire pour empêcher les catastrophes d’arriver autour de Xanthe, mais parfois celles-ci sont tellement énormes et imprévisibles, que Pythie pourrait bien être dépassée.

En plus de cette histoire déjà assez rocambolesque, la mangaka ajoute aussi beaucoup de références aux jeux vidéos, aux séries télévisées et autre. Ainsi, on ne peut tourner une page sans avoir au moins une référence, souvent en arrière plan. Pour moi, il a été plus compliqué de les trouver toutes, notamment celles de Game of Thrones par exemple, série que je n’ai pas vue. Mais cela n’empêche pas la fluidité de lecture, ni la compréhension de l’histoire. Par contre, dès qu’on tombe sur une référence qu’on reconnaît, c’est sympathique.

Les dessins sont également plutôt agréables à regarder, le style est intéressant. Les petits vieux m’ont particulièrement plu, tant leur design est sympathique.

En conclusion, une série sympathique, bourrée de références et d’humour. Petit bémol sur la trame de l’histoire qui m’a parfois déroutée.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Save me Pythie propose un premier tome plaisant avec une vision de la Grèce Antique particulièrement drôle. Pour le moment, l’histoire est prenante et les personnages attachants, vivement la suite !

Envoi
User Review
3 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)