Sennen no Yuki

Sennen no Yuki


Résumé :

La jeune Chiyuki est née avec une malformation cardiaque et les médecins lui ont appris qu’elle ne vivrait pas jusqu’au prochain hiver. Tôya est un vampire qui refuse de boire du sang, préférant passer seul les mille ans qu’il lui reste à vivre plutôt que de se lier à quiconque. S’il venait à mordre un humain, ils pourraient vivre ensemble éternellement. Alors que la jeune fille regarde avec crainte sa mort approcher, le jeune vampire redoute les siècles à venir. Pourtant, Chiyuki ne demanderait pas mieux que de contempler en sa compagnie la neige pour mille ans encore…
Source : Manga News

Avis principal par Maccha

Cette série me tentait depuis un moment mais étant donné qu’elle était en pause au Japon après le tome 2, je l’avais laissée de côté. Avec la reprise de la série et la réédition 2015 avec de nouvelles couvertures aussi jolies, j’ai acheté sans hésiter les tomes à leur parution.

Je dois dire que je suis contente de mon achat. J’ai aimé l’histoire plus que je ne le pensais. C’est un titre rafraîchissant avec des moments drôles et touchants.

Chiyuki est une fille attachante et de bonne humeur malgré sa maladie. Elle rêve de pouvoir admirer la neige pour mille ans encore. Le hasard fait qu’elle rencontre Tôya, un jeune vampire qui peut vivre jusqu’à mille ans et s’il choisit une compagne elle peut vivre aussi longtemps que lui. Cependant, il refuse de se lier à un humain. Son refus de boire du sang lui cause souvent des crises d’anémie et son fidèle serviteur Yamimaru, une chauve-souris qui semble cacher plusieurs facettes, doit amener de quoi manger à chaque fois que son maitre s’écroule de faim.

Le caractère de Tôya  me rappelle beaucoup Kyo Soma dans Fruits Basket : il a un mauvais caractère et se laisse emporter facilement, mais au fond c’est quelqu’un de très gentil. Comme le remarque Chiyuki, c’est un vampire trop bon et c’est touchant de voir son côté si « humain ». Chiyuki essaiera donc de le convaincre de la choisir comme sa compagne et tentera de montrer que les humains ne sont pas aussi faibles qu’il ne le pense.

On verra également apparaître d’autres créatures fantastiques ou personnages de folklore japonais. J’ai eu l’impression de lire un conte de fée et j’ai bien aimé cette ambiance.

Le scénario est parfois prévisible et il y a des maladresses, surtout dans les deux premiers tomes, mais la lecture reste plaisante tout de même. J’ai trouvé que les dessins étaient assez inégaux, parfois très jolis, parfois bizarres au niveau des proportions. A partir du troisième tome, on constate une amélioration au niveau de graphisme puisque la série a repris dix ans après, affirmant l’expérience de l’auteur. Le style et l’atmosphère ont également un peu changé après cette reprise. J’ai eu l’impression que le ton est devenu plus sérieux en s’approchant vers la fin de l’histoire.

Au niveau de l’édition, comme souvent avec les éditions Panini, le papier n’est pas de meilleure qualité mais cela ne m’a pas trop gênée.

Série complète par ladybird3000

Sennen no Yuki est une série qui est restée en pause pendant 10 ans au Japon. Avec la sortie des deux derniers volumes, les éditions Panini ont sorti une nouvelle édition avec des jaquettes redessinées par la mangaka. En France, la mangaka est déjà connue pour sa série Host Club et plus récemment pour Urakata !! dont le premier volume m'a bien plu.

Nous découvrons Chiyuki, une jeune fille qui est hospitalisée et atteinte d'une grave malformation cardiaque. Ses jours sont maintenant comptés, mais son vœu serait de vivre encore 1000 ans pour contempler les 1000 prochaines premières neiges. Un soir, elle voit un jeune homme sauter d'un toit. Après l'avoir rejoint pour s'assurer de son état, elle découvre qu'il s'agit d'un vampire. Celui-ci est solitaire et refuse de choisir son partenaire qui vivra alors autant de temps que lui. Chiyuki essaie de se rapprocher de lui, attirée par ce garçon mais aussi sans doute par la longévité qu'il pourrait lui procurer. Mais Tôya n'aime pas les humains et a un comportement froid et désagréable envers Chiyuki. Plus que du dégoût, ne serait-ce pas plutôt la crainte d'imposer son sort à son/sa partenaire?

Cette série est plutôt sympathique à lire, surtout les deux derniers tomes car l'histoire prend un tournant plus sérieux. Au début, nous rencontrons surtout les personnages, avec d'autres créatures surnaturelles. Les deux premiers volumes nous permettent de découvrir les personnages principaux et de voir leur quotidien se transformer par cette rencontre. Chiyuki est une fille assez forte finalement, puisqu'elle est consciente de sa condition et de son espérance de vie depuis qu'elle est enfant. Elle est touchante et se soucie plus des autres que d'elle-même. Dans la seconde partie de l'histoire, je l'ai trouvé un peu plus mignonne et encore plus attachante. Ensuite, Tôya est très froid, mais on voit qu'il prend soin de son entourage (assez restreint). Il y a par exemple Yamimaru, son serviteur, qui est toujours là pour lui. Mais dans le fond, Tôya rejette ses sentiments, et lorsqu'il va devoir y faire face, ce sera compliqué et lourd émotionnellement. Enfin il y a Satsuki que j'ai beaucoup aimé. Il rejette complètement sa vraie nature et j'ai bien aimé la façon dont il est présenté.

L'histoire et les personnages sont donc sympathiques. Les deux premiers volumes nous montrent les personnages dans leur vie quotidienne et dans certains moments comme les vacances à la montagne. Même s'il ne s'agit pas de vacances comme on l'attend. Les deux derniers volumes sont plus riches en événements et permettent de bien conclure la série. Les personnages et le récit ont gagné en maturité, en même temps que la mangaka a évolué dans son travail.

On reconnait le style de la mangaka. Les deux premiers volumes sont proches du début de Host Club et les deux derniers se rapprochent plus de Urakata !!. Les graphismes sont donc assez jolis dans les deux derniers volumes, mais semblent plus brouillons et parfois disproportionnés dans les deux premiers.

En conclusion, une série sympathique à découvrir, même s'il y a un écart dans l'histoire et les graphismes entre les deux premiers et les deux derniers volumes.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

C’est une lecture agréable avec une histoire fantastique où un vampire découvre la force des êtres humains.

Envoi
User Review
3 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)