Shirayuki aux cheveux rouges

Shirayuki aux cheveux rouges

Résumé :

Shirayuki a de naissance une belle chevelure de la couleur d’une pomme rouge. Mais cette couleur rare plaît au prince Raji, connu pour sa nature mauvaise. Shirayuki décide donc de quitter le pays !! Dans une forêt du pays voisin, un garçon nommé Zen lui vient en aide, mais… qui est-il donc ? Ce volume contient aussi une romance estivale en un épisode, Un mois d’août aux couleurs des quatre saisons.
Source : Kana

Avis principal par Maraya

J’ai d’abord été attirée par le design, que je trouve sublime. Le trait est net, la mise en page, régulière et propre. Bref, le graphisme possède un petit côté shônen, qui n’est pas pour me déplaire.

Cependant, l’aspect graphique n’est pas le seul atout de ce manga. L’histoire en elle-même est passionnante. A mi-chemin entre le conte de fées et l’aventure héroïque, Akagami no Shirayukihime, également intitulé Red-haired Snow White Princess, est en fait un shôjo sans en être. J’entends par là que ce shôjo diffère grandement de ce que l’on a l’habitude de voir et intègre même quelques codes shônen. La référence au conte de Blanche-Neige est, dès les premières pages, claire et nette, mais celle-ci est amenée avec beaucoup d’humour et de légèreté. On y retrouve quelques éléments propres au célèbre conte de Grimm tels que le miroir ou encore la pomme mais la comparaison s’arrête là. L’auteur ne reprend pas le conte de façon détournée mais nous livre bien là une histoire à part dont le charme et la simplicité ne nous laissent pas indifférents. Le côté Héroïc Fantasy que l’on retrouve au travers des décors et des vêtements contribue aussi de beaucoup au succès de l’œuvre. Un détail qui a également son importance et qui explique en partie le titre : la chevelure de l’héroïne est d’un rouge écarlate plutôt rare, ce qui lui vaut d’être très souvent l’objet de méfiance et de convoitise.

Le point fort de ce manga est sans conteste la relation qui se tisse subtilement entre Shirayuki et Zen. Ceux qui me connaissent penseront que c’est encore mon côté fleur bleue qui parle mais je vous assure que cette romance a certainement de quoi séduire un large public. Alors que l’on s’attend à ce que l’auteur ait recours à moult clichés propres au genre shôjo, il n’en est rien.
D’un côté, nous avons une héroïne forte et déterminée mais suffisamment douce et féminine pour ne pas être qualifiée de garçon manqué et de l’autre, un prince calme, posé, respectueux de l’héroïne mais également capable de se montrer possessif et capricieux de temps à autre. En d’autres termes, Zen a les qualités du prince charmant sans en avoir les défauts. Il n’est ni morne, ni ennuyeux, ni mièvre. Il n’est pas non plus excentrique ou gaffeur. Il est réservé mais ne rougit que rarement et sait en général ce qu’il veut. Il a beaucoup d’allure et de classe et pourtant ne ressemble graphiquement en rien aux personnages habituellement dotés de ce type de qualité. Rien n’est excessif chez lui et c’est ce qui est agréable. Bref, vous l’aurez compris, je me suis réellement prise d’affection pour ce personnage.

Quant à sa relation avec Shirayuki, elle est tout simplement superbe. Toute en finesse et en subtilité. Leur amitié se construit peu à peu. Sans nier l’importance qu’ils ont l’un pour l’autre, ils ne cherchent pas forcément à obtenir plus. La force du lien qui les unit les guide dans leurs choix et les pousse à se dépasser.

L’histoire tourne donc principalement autour de ces deux personnages mais elle n’exclue pas pour autant les autres protagonistes. Bien que secondaires, ces derniers ont également un rôle à jouer et nous le prouvent à chacune des pages de ce shôjo héroïque.

  • Scénario
  • Dessin
4.3

En conclusion

Je vous le conseille vivement, tant pour son univers très dépaysant, typé héroïc fantasy, que pour ses personnages bien pensés.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)