Souci d’Amour

Souci d’Amour


Résumé :

Depuis cinq ans, Shûto éprouve des sentiments à sens unique pour son cousin qui habite à côté de chez lui, Chihiro. Il n’a jamais agi, espérant que son amour finirait par disparaître, mais lors d’un été étouffant, Chihiro découvre tout… Toutes les nuits ou presque, celui-ci vient dormir avec son cousin, cherchant la fraîcheur de sa chambre climatisée, sans savoir ce que Shûto ressent pour lui. Un soir, le croyant endormi, Shûto l’embrasse, mais Chihiro était en réalité bien réveillé… Shûto lui demande de faire comme s’il ne s’était rien passé, mais la boîte de Pandore a été ouverte, et petit à petit, la situation dérape… Source : Boy’s Love – IDP

Avis principal par ladybird3000

J’ai un peu de mal à donner mon avis concernant ce titre. En effet, d’un côté j’ai bien aimé la lecture et j’ai trouvé qu’il y avait des thèmes intéressants. Tout au long de ma lecture, j’avais une sensation de douceur. Comme si je m’étais glissée dans le rêve de Shûto. Mais d’un autre côté, après avoir fermé le volume et après réflexion, je trouve qu’il manque beaucoup de choses et que l’histoire et les personnages auraient pu être beaucoup plus développés. A la fin, on sort du rêve et cela donne envie que l’histoire ait quelque chose de plus concret.

Nous découvrons deux adolescents, Shûto et Chihiro. Ils sont cousins et sont également voisins. Les soirs d’été, Chihiro se glisse dans le lit de son cousin, afin de profiter de la climatisation de sa chambre durant la nuit. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que Shûto est amoureux de lui. Une nuit, alors que Shûto pensait Chihiro endormi, il lui donne un baiser. Mais celui-ci le surprend et les choses commencent à changer entre les deux cousins.

Ce que j’ai bien aimé, c’est l’ambiance générale de l’œuvre. C’est un peu comme un songe, parfois étouffant, parfois léger. Une grande partie de l’histoire se déroule dans l’intimité de la chambre de Shûto, voire même sur/dans son lit. C’est pour cela qu’une impression de douceur et de rêve se dégage du titre, ou du moins c’est mon ressenti.

Ce que j’ai bien aimé aussi, c’est la relation qu’entretient Shûto avec sa mère. Cela est peu souvent abordé dans les yaoi et c’est un aspect que j’ai trouvé intéressant à mettre en avant. Cependant, je trouve dommage que cela ne soit finalement abordé que très succinctement et en surface. On voit que la mère de Shûto a une sorte de réaction de rejet vis-à-vis de son fils et de son orientation sexuelle. Mais cela n’est pas approfondi et on ne sait donc pas vraiment si elle est choquée, en colère, déçue… ou si cela l’a juste perturbée de découvrir cela de cette façon, étant donné qu’elle le découvre dans un moment intime pour Shûto. J’aurais bien aimé que ces sentiments soient plus développés et que l’on comprenne réellement ce que la mère avait en tête.

Enfin, même si j’ai beaucoup aimé la lecture et ce qui s’en dégage, après réflexion je trouve que cela manque quand même de développement concernant les deux personnages. En effet, on ne sait pas vraiment ce qu’il se passe dans la tête de Chihiro. Avec seulement un baiser, il semble changer complètement, abandonne sa petite amie et commence à se rapprocher de Shûto. Cela aurait été bien d’en découvrir plus sur ses sentiments et ses pensées. De plus, le volume contient quand même plusieurs scènes érotiques et je me dis que si elles avaient été moins nombreuses, cela aurait permis de développer plus d’autres aspects intéressants de l’histoire.

Malgré tout ce que je viens de dire et le fait qu’il manque un peu de développement, je trouve le volume bien équilibré et je l’aurais sans doute moins apprécié s’il avait contenu autre chose. Peut-être qu’il manque tout simplement plus de pages pour ajouter des éléments, plutôt qu’en enlever au profit d’autre chose.

Au niveau des dessins, je n’ai rien à redire, j’ai adoré le style. Les traits sont fins et doux, les expressions sont très bien réalisées et l’ambiance ressort au travers des pages. J’ai trouvé que c’était un style à part, un peu entre yaoi et shôjo. Le seul reproche serait que j’ai parfois confondus les deux personnages, mais en y regardant mieux, on arrive quand même à les distinguer.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love – IDP.

  • Scénario
  • Dessin
3.9

En conclusion

Ce titre m’a fait ressentir un sentiment de douceur et de mélancolie, mais à la fin, j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose au niveau du développement de l’histoire. Cependant, cela reste une très belle lecture !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)