Souvenirs d’Emanon

Souvenirs d’Emanon


Résumé :

1967, dans le sud du Japon. Loin des événements qui agitent le monde, un étudiant prend le chemin du retour après un voyage d’errance. Une longue nuit en ferry s’annonce. Alors qu’il cherche à oublier une énième déception amoureuse en se plongeant dans ses romans de SF, une intrigante jeune femme s’installe à ses côtés.

Fumant cigarette sur cigarette, elle a pour unique bagage un sac à dos marqué des initiales “E. N.” Son nom ? Emanon, ou “no name” lu à l’envers… Elle aussi voyage seule et sans but apparent. D’abord peu bavarde, les yeux dans le vague, elle se rapproche du jeune homme, car il lui rappelle un ancien amour… datant de plusieurs siècles !

Au fil de la conversation, elle lui dévoile son secret : sous ses airs d’étudiante, elle cache une âme vieille de trois milliards d’années ! Ses souvenirs remontent au plus profond des âges, avant même l’apparition de l’humanité. Son récit dépasse toutes les histoires de SF. Cette nuit en compagnie d’Emanon va bouleverser à jamais la vision du monde du jeune voyageur… Source : Ki-oon

Avis principal par Beldaran

Je découvre le travail de Kenji Tsuruta avec ce one-shot et je vais m’empresser de lire ces autres œuvres dont le premier tome de L’Ile Errante, publiée également par les éditions Ki-oon. Ce fut un très agréable moment de lecture.

L’histoire file lentement, au rythme du ferry et de la curieuse conversation qui anime les deux personnages. Je regrette que le résumé en dise trop sur le récit, même si c’est un point précis qui m’a attiré vers l’ouvrage, car c’est un jeu étrange qui s’installe entre les personnages. Emanon ment-elle sur son incroyable mémoire ? Le récit se construit autour de cet élément fantastique et nous offre un formidable voyage, teinté de mélancolie et de réflexions pertinentes sur la mémoire, les souvenirs. Doit-on se souvenir de tout ? La narration est fluide, l’ambiance particulière, comme un instant suspendu. C’est finalement ce que représente ce bref moment pour Emanon, une parenthèse dans l’immensité de son temps. Le mystère autour d’Emanon se lève dans les dernières pages et la mécanique du phénomène apparaît. On pourrait se demander si Emanon au fil du temps n’en est déjà pas arrivée à cette conclusion pour sa fonction mais c’est sûrement la première fois qu’elle peut en discuter aussi librement.

Au cœur de cet instant éphémère, une rencontre entre un homme qui restera anonyme et l’insaisissable Emanon. Le jeune homme revient chez lui après avoir enchainé les déceptions amoureuses et sans le sous. Il est friand de récits de science-fiction et son personnage nous ancre dans la réalité grâce à certains faits alors qu’Emanon nous entraine vers une dimension poético-fantastique. Il sera marqué à vie par sa rencontre avec cette femme un peu bohème et mystérieuse et d’une certaine façon il restera gravé dans la mémoire de l’Histoire.

L’œuvre nous transporte grâce aux dessins d’une grande finesse et justesse. On se laisse glisser de case en case, c’est magnifique. Les plans alternent, les vues plus intimistes à l’intérieur du ferry et les plans larges qui embrassent l’immensité de l’océan. Les graphismes renforcent cette ambiance particulière et les deux derniers récits se passent de mots, face à l’expressivité du trait.

L’édition est superbe. Le format de la collection Latitudes correspond parfaitement au titre et nous permet d’apprécier les dessins. De nombreuses pages en couleurs sont présentes. N’oubliez pas de soulever les rabats de la couverture.

  • Scénario
  • Dessin
4.5

En conclusion

Souvenirs d’Emanon nous offre un formidable voyage au cœur de la mémoire de l’Histoire. L’ensemble est porté par de magnifiques dessins. C’est une incroyable lecture.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)