Stray Dog

Stray Dog


Résumé :

Ishtar. Un monde oscillant entre lumière et ténèbres où se côtoient présent et passé, patrimoine et renouveau, pierres antiques et technologies nouvelles. Un monde partagé entre une surface idéalisée et une réalité plongée dans le chaos. C’est au sein de cet univers que vont se croiser deux personnes au destin incertain et que tout oppose : Aki, une jeune fille ayant perdu le goût de sourire, et Toru, un Karat, un lycan aux yeux rouges, possédé par une malédiction funeste. Ce qui les lie ? Un contrat d’obéissance qui permet de contrôler les Karat et fait de la jeune Aki la maitresse de Toru.
Source : Glénat

Avis principal par ladybird3000

J’ai d’abord découvert VanRah lors du tremplin Ki-oon, avec son titre Red. J’avais vraiment beaucoup aimé les dessins et l’histoire également, malgré le peu de pages. Puis, à Japan Expo, elle était présente et son titre Stray Dog venait de sortir chez Glénat. Séduite par l’histoire et la couverture, je l’ai donc acheté.

Ce premier tome permet de mettre en place l’histoire et d’installer les bases. On a d’abord le docteur Aokideso qui va faire la rencontre de Toru. Ce docteur est spécialisé dans les lycans. Sa rencontre avec Toru est plutôt brutale car planifiée contre son gré, mais elle va être importante pour la suite de l’histoire. J’ai bien aimé la façon dont les choses étaient amenées, par contre j’ai un peu été perdue au début, car je ne savais pas trop où l’histoire se situait. Dans l’ensemble, j’aime bien l’histoire et les personnages. Le fait de passer un contrat entre un humain et un lycan n’est peut-être pas si novatrice, mais la façon dont les choses s’enchaînent est plutôt bien travaillée. VanRah a vraiment fait un joli travail et on voit que c’est un thème qu’elle affectionne. Par moment, on peut aussi noter quelques bribes d’humour que je trouve appréciables.

Jusqu’ici j’aime bien les personnages. On ne sait pas encore grand chose sur Aki mais j’ai hâte de voir comment sa relation avec Toru va évoluer. Toru est un personnage plutôt sombre, mais malgré les apparences, on voit qu’au fond il peut être doux et qu’il est profondément gentil. Pour le moment, Toru et Aki ont une relation de chien et chat, et cela est aussi du à la façon dont ils se rencontrent. A voir comment cela va se développer.

Concernant les dessins, j’ai vraiment beaucoup aimé. Au début, c’est très sombre, mais malgré cela, les décors sont sublimes et très bien travaillés. J’aime bien le style de VanRah, les personnages sont beaux également. Parfois, on a un style un peu chibi que j’apprécie. Cela rend les personnages vraiment mignons.

Tome 2 par ladybird3000

Ce second volume se penche plus sur la relation entre Toru et Aki. Dans le premier volume, on avait surtout le rapprochement entre Toru et Senri, le père d’Aki. Et vers la fin, on avait enfin la rencontre de Toru et Aki. Dans ce second volume, j’ai trouvé que la narration était un peu différente, notamment car les personnages centraux sont différents (en tout cas, l’un des deux l’est).

Ce que je pourrais reprocher à ce volume, c’est que parfois les dialogues semblent redondants. Pendant une grande partie du volume, nous avons Toru et Aki qui s’entendent toujours comme chien et chat. Mais la jeune fille commence à se laisser prendre au jeu et va finir par se laisser attendrir par Toru. Je dis que les dialogues sont redondants, car par moments on a souvent la même chose, avec Aki qui exprime sa haine envers les lycans et Toru qui se plaint des humains. Cela fait que l’histoire peine à avancer pendant la première partie du volume.

Mais ensuite, tout devient beaucoup plus intéressant, notamment lorsqu’on apprend qu’une succession de meurtres ont été réalisés par un lycan et que le Bird se retrouve lié à l’affaire. Toru va alors révéler sa véritable forme qui s’avère être plutôt époustouflante. Le combat qui s’ensuit est d’ailleurs bien dessiné et palpitant.

L’humour est toujours présent et plaisant dans ce volume. Cependant, l’usage de certaines références m’a paru hors de propos. Étant donné l’univers de Stray Dog, j’ai eu du mal avec certaines références, telles que les "Converses" ou "Superman". Pour moi, ce sont des éléments qui sont plutôt incompatibles avec l’univers et j’ai eu du mal à me faire à ces images.

Au niveau du dessin, j’aime toujours autant le trait de VanRah. Les scènes de combats étaient plutôt bien réalisées en plus et les décors toujours aussi jolis.

En conclusion, un second volume qui peine à démarrer mais dont la tournure est inattendue et vraiment prenante.

Tome 3 par ladybird3000

Ce volume m'a d'abord étonnée par son épaisseur. Il contient un résumé des personnages et des tomes précédents, ce qui pour une fois m'a été bien utile. En effet, j'ai un peu eu du mal à re-rentrer dans l'histoire. Le début du volume a donc été assez laborieux pour moi, car j'avais du mal à me resituer et à me remémorer les personnages. Pourtant, je me souvenais bien de ce qu'il s'était passé dans le tome précédent. De plus, le fait que les personnages se ressemblent énormément n'aide vraiment pas.

Nous repronons donc l'histoire avec Toru qui est mal en point et qui n'arrive pas à reprendre forme humaine, son démon prenant le dessus. J'ai trouvé la complicité de Toru et Aki renforcée avec ce volume. Des révélations sont données sur les scellés, notamment ceux qu'a créé Senri juste avant sa mort. Cela permet également de faire le lien avec certains passages des volumes précédents. Nous en apprenons un peu plus sur Kira. Même si on ne sait pas encore tout de lui, j'ai trouvé que c'était un personnage très intéressant. On arrive à s'attacher à lui, malgré tout ce qu'il a pu faire. Un autre personnage que j'ai apprécié et que l'on découvre est Miru. On ne sait pas encore beaucoup de choses sur elle, mais je l'ai bien aimée.

Malgré un début de volume un peu lent et très riche en texte, VanRah nous dévoile encore plus son univers et les combats à la fin reboustent le tout. Ce volume est donc très sympathique à lire. Vers la fin, Toru agit à nouveau de façon un peu mystérieuse, ce qui donne envie de découvrir la suite. L'humour est toujours présent, avec surtout la mise en avant de duos qui ne s'entendent pas et qui s'envoient des pics, par exemple Black et Toru, ou Black et Aki. J'ai trouvé le volume de texte assez important et parfois un peu trop présent, surtout que cela prend parfois le pas sur les dessins. Mais les explications sont nécessaires, donc finalement ce n'est pas dérangeant.

A la fin du volume, Glénat annonce que le préquel Mortician sera bientôt disponible. Ce qui est une bonne nouvelle, surtout que Kirah est en couverture, donc j'ai hâte de le découvrir.

L'un des points faibles du dessin pour moi, est le fait que les personnages ont un peu tous la même allure. De ce fait, j'ai failli m'y perdre plusieurs fois. Heureusement qu'on a un rappel des personnages au début du volume. Par exemple, je trouve que Toru, Black et Kazuhiro se ressemblent beaucoup, avec une coupe de cheveux très proche, les différences pouvant être les lunettes ou la raie des cheveux. Bref, c'est très joli graphiquement et les combats ont un certain dynamisme, mais le chara design pourrait être encore amélioré afin de proposer des personnages plus variés.

En conclusion, un très bon volume, riche en révélations sur les lycans. Le mystère continue de planer sur Toru et Kira par exemple, donc à voir comment cela va évoluer.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Glénat.

 

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un global-manga qui commence plutôt bien. L’histoire est intéressante et les dessins sont vraiment très beaux.

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)