Strobe Edge

Strobe Edge


Résumé :

Ninako est tombée sous le charme de Ren, le garçon le plus populaire du lycée. Mais celui est malheureusement déjà en couple. Dans le même temps, le meilleur ami de Ninako, Daiki, avoue ses sentiments pour cette dernière. Les incompréhensions et situations gênantes s’enchainent…
Source : Kana

Avis principal par Ae-Cha

Voilà une histoire très sympathique, Ninako est l’héroïne de ce manga et c’est autour d’elle que tout va tourner (c’est courant lol), mais elle ne sait rien de ce qu’est l’amour. D’ailleurs, en fait, elle s’en fiche un peu. Elle a des copines et ça lui suffit. Mais, eh oui on a un mais, elle va faire la rencontre du beau gosse du lycée que toutes les filles aiment et qui les rejette toutes (étrange ça…). Ça c’est la trame de départ qui n’est pas trop compliquée. Seulement, Strobe Edge ne saurait se réduire à une simple découverte de l’amour et tout est bien qui finit bien. C’est bien plus que ça. Tout d’abord, les personnages sont rudement bien amenés par l’auteure qui nous présente assez bien leur psychologie tout en restant mystérieuse à certains moments. Les relations entre eux sont très complexes et le passé de ceux-ci est un élément déterminant pour comprendre leurs actions. Le rôle des flash-back est très important d’ailleurs pour mieux capter tout ceci. De plus, ces protagonistes sont vraiment très sympathiques et on s’attache grandement à eux. Je n’ai parlé que de Ren et Ninako, mais il ne faut pas oublier Andou (qui fait son apparition un peu plus tard dans la série et qui aura un grand rôle), Sayuri, une des amies de Ninako, Daiki l’ami d’enfance et j’en passe. Ce qu’il y a de positif également c’est que les personnages ne sont pas stéréotypés.

De même, le manga est basé sur des affaires de rivalité et de jalousie : ces deux sentiments qui font souffrir et qui ne permettent pas d’avancer. La rivalité qui défait des amitiés, la jalousie qui rend malheureux…
Si l’on s’attache maintenant au chara design, on pourra noter que celui-ci est irréprochable, propre et bien soigné. Il est d’ailleurs très agréable et frais. Pourtant la série n’est pas vraiment une petite brise dans le sens où rien ne se passe ou ce qu’il s’y passe n’est pas prise de tête. Je ne dis pas que le manga est prise de tête, mais je veux dire que les sujets sérieux sont pas mal abordés et notamment le fait de l’amour non réciproque. Eh oui, l’amour n’est pas toujours que dans les deux sens, et là cette série le montre parfaitement. Limite, les personnes qui s’aiment en retour sont rares. Comme si on n’avait à faire qu’à des histoires compliquées d’amour à sens unique. D’ailleurs, même si l’on sait que les copines de Ninako sont casées, on ne voit jamais leurs copains. Ceci est donc très significatif.

Mais ne prenez pas peur car la lecture de cette histoire est véritablement bienfaitrice et intéressante. D’ailleurs, c’est très addictif en fait xDD J’ai lu la série complète en deux/trois jours, c’est pour dire !

Tome 3 par Aela

Toujours aussi enthousiasmant ce titre.
J’aime, j’aime, j’aime.... Ai-je dit que j’aimais?
Nous reprenons donc là où nous avions laissé Ninako, c’est à dire dans les bras de Ren après le petit baiser frontal d’Ando.
Déjà que la pauvre, elle est follement amoureuse de Ren, alors si Ren agit comme ça avec elle, elle va bientôt être mûre pour l’hôpital psy.
Elle est toujours perturbée par la soudaine froideur de Ren à son égard mais rapidement on se rend que c’est à cause de toutes les filles que Ren a éconduites. Elles risquent de prendre Ninako en grippe si elles se rendent compte qu’elle est amie avec Ren. Cette sollicitude de Ren est touchante et agaçante à la fois, car on sent qu’il considère Ninako comme bien plus qu’une amie et celle qui s’en rend compte c’est sa petite amie qui, de part sa réaction, désigne clairement Ninako comme une ennemie et qu’elle n’a pas intérêt à s’approcher de son aimé.
Ninako se déguise en grenouille, ou plutôt est déguisée en grenouille, pour la fête de l’école et à cette occasion, elle réussi à avoir une photo d’elle avec Ren.
Puis vient, les exams et comme souvent, l’héroïne est une tanche en maths, tandis que le héros ténébreux et inaccessible est un dieu vivant des maths et qui c’est qui qu’on appelle à la rescousse pour réviser le héros ténébreux qui va sauver notre héroïne d’une mauvaise note et d’une honte suprême. Surtout qu’elle avait trouvé un petit boulot et qu’il ne fallait surtout pas qu’elle loupe son exam si elle voulait pouvoir honorer sa promesse d’aider dans le café du cousin du copain de Ren.
Et surprise, Ren a été également embauché, tout comme Ando... D’ailleurs, Ando, se rend compte qu’il est amoureux de Ninako qui est amoureuse de Ren qui est amoureux de Mayuka ( encore un peu et on se croirait dans Andromaque) et cherche, Ando donc, à éloigner Ninako de Ren... Et quoi de mieux que de lui avouer ses sentiments et de lui dire de tomber amoureuse de lui... Comme si l’amour c’était aussi simple que ça.
Toujours aussi fan de Strobe Edge.

Série complète par ladybird3000

Après avoir entendu beaucoup de bien sur cette série et sur la mangaka également, je me suis enfin lancée dans la lecture de ce shôjo. Ce qui m’a plu au premier abord, ce sont les couvertures colorées et pétillantes, avec des personnages pleins d’expressions.

J’ai vraiment bien aimé la lecture. En soit, ce n’est pas vraiment un shôjo qui sort du lot de part son histoire. Mais la façon dont il est raconté est intéressante et nous emporte dans un tourbillon de sentiments. Ninako ne sait pas trop comment réagir à son amour naissant étant donné qu’elle n’a jamais été amoureuse. Et surtout, elle doit faire face à un amour à sens unique puisque Ren a déjà une petite amie. Elle commence également à comprendre qu’il est compliqué de rejeter l’amour de quelqu’un, avec son ami Daiki, car elle ne veut blesser personne. L’histoire est vraiment douce et Ninako va rester fidèle à elle même, même si parfois elle va douter.

J’ai bien aimé le personnage de Ninako, car elle prend sur elle. C’est un personnage qui fait passer les autres avant elle, même si parfois c’est peut être juste une excuse pour ne pas être blessée. J’ai apprécié Ren également, par moments j’ai trouvé ses réactions vraiment mignonnes, alors qu’au début on voit surtout un garçon classe et strict. Par la suite, j’ai également bien aimé le personnage d’Ando. C’est un coureur de jupon, mais dès qu’on en apprend plus sur lui et qu’il commence à changer, on lui pardonne très volontiers. Ce personnage est vraiment important à l’histoire en plus.

Petit bémol vers la fin de la série : j’ai trouvé que ça trainait un peu, surtout Ninako qui hésite et qui répète les mêmes choses pendant plusieurs chapitres. C’est dommage quand l’histoire patauge au point d’avoir toujours les mêmes pensées qui reviennent. Heureusement qu’elle finit par se décider.

Par rapport aux dessins, j’ai bien aimé également. Le trait est très doux et mignon. Les expressions des personnages sont bien travaillées.

En bref, une série très mignonne et qui se lit toute seule. L’histoire et les personnages sont touchants : émotions garanties!

  • Scénario
  • Dessin
4.3

En conclusion

Je conseille cette petite série, il y a beaucoup d’éléments intéressants et surtout c’est une histoire très touchante.

Envoi
User Review
4 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)