Takane & Hana

Takane & Hana


Résumé :

Hana, lycéenne de 16 ans, est contrainte de prendre la place de sa sœur lors d’une rencontre arrangée ! Présentée à l’héritier du grand groupe Takaba, le très séduisant Takane Saibara, la jeune fille déchante vite face à son arrogance. N’y tenant plus, elle lui jette ses quatre vérités à la figure, croyant se débarrasser ainsi de lui. Pourtant, dès le lendemain, Takane lui propose un nouveau rendez-vous, à croire qu’il en redemande ! Elle a un sacré caractère… et il aime ça !
Source : Kazé Manga

Avis principal par Yanmei

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la relation entre Takane et Hana est pour le moins explosive. Au début, on se demande si ce n’est pas la rivalité et la curiosité qui fait que ces deux personnages s’entendant comme chien et chat continuent de se fréquenter malgré un premier contact cataclysmique !
Les premiers chapitres montrent leurs rencontres successives et les nombreux quiproquos/nombreuses situations cocasses qui en découlent. Ils passent leur temps à se disputer mais continuent de se rencontrer.
Takane semble penser que Hana n’est pas une seconde intéressée par son argent ou son statut de riche et bel héritier, et n’est pas une femme qui lui court après comme toutes les autres. Il y a du défi pour Takane, et le concept « suis moi je te fuis, fuis moi je te suis » marche très bien sur lui apparemment. Elle pique sa curiosité et piétine son orgueil, il fonce tête baissée à tous les coups, ce qui rend ce manga si dynamique et réjouissant.

Hana quand à elle, est tellement sure que Takane ne pourra pas s’intéresser à elle, lycéenne ordinaire issue d’une famille modeste, car d’une part, elle est beaucoup plus jeune, et d’autres parts, c’était sa sœur qui aurait dû rencontrer Takane. Quelque part, je pense aussi qu’elle ne veut pas y croire, que ce serait trop beau pour être vrai, que ça n’a pas lieu d’être donc elle s’empêche (peut-être inconsciemment) de s’y intéresser pour de vrai. De plus, ils n’ont au premier abord aucun point commun et évidemment, des styles de vie tellement différents que la jeune fille ne voit aucun futur et aucune explication à cette relation. Elle est sans doute surtout très naïve et complètement inexpérimentée. La preuve, elle considère que tous les premiers rendez-vous avec Takane étaient pour le jeune homme une manière de se venger de l’humiliation qu’elle lui a fait subir au cours du premier rendez-vous arrangé.

Takane est tout de même l’énorme point fort de ce manga, il a un caractère épouvantable mais est on ne peut plus prévisible, il se vante en permanence et Hana le remet en place aussi sec à tous les coups.

Tome 1 par Aela

J’ai découvert ce manga via l’offre numérique de Kazé Manga pour Japan Expo qui proposait certain tome 1 pour 1€99. Je n’étais pas forcément tentée par ce titre, et mon budget mensuel est limité alors, il faut faire des choix. Et alors, qu’en ai-je pensez ?

Takane & Hana est un shôjo signé Yuki Shiwasu, il s’agit de sa première série à arriver en France, et est prébublié dans le magazine Hana to Yume. La série est toujours en cours au Japon où elle compte 8 tomes, en France, le tome 7 est prévu pour le mois d’Août 2017. Et si je n’étais pas convaincue au départ, je pense que Kazé Manga a eu le nez fin en proposant ce titre aux accents très comico-comique.

La situation de départ est relativement classique, Hana, une lycéenne de 16 ans qui se retrouve dans la panade à cause de sa grande sœur, elle doit se coltiner le rendez-vous arrangé avec Takane, un riche héritier d’un grand groupe, portant le même nom, de 10 ans son ainé pour ne pas mettre dans l’embarras son père qui est un employé modeste du groupe. Bon, jusque-là, rien d’anormal ou presque, quoique… De mon point de vue d’occidentale, ce genre de rencontre arrangé me laisse toujours un peu perplexe… Bref, c’est culturel ;) Et c’est là, que tout dérape ! Car dès les premiers mots Takane se montre hautain, arrogant et langue de vipère, ce qui a le don d’agacer prodigieusement Hana dont le sang ne fait qu’un tour et elle craque laissant paraître son mauvais caractère et ses répliques assassines au grand jour, claquant la porte, de façon très théâtrale, de la rencontre arrangée. Et si tout aurait pu s’arrêter là, Takane semble apprécier ce mauvais caractère, au point de venir chercher régulièrement Hana pour l’emmener à des rendez-vous tous plus extravagants les uns que les autres. Personnellement, j’ai un peu tiqué ce point, Takane est riche, très riche, très très riche et vit dans le luxe, tellement dans le luxe que ce n’est pas crédible pour un sous. La situation d’Hana est plus proche de la réalité… Cela aurait pu donner une histoire très moyenne à la limite du malsain mais Yuki Shiwasu a choisi d’en faire une comédie et ça fonctionne très bien. La différence de classe sociale et le décalage qu’elle entraîne entre les deux héros développe des situations et des ressorts comiques qui ne laissent pas de répit aux lecteurs. Les répliques assassines que se balancent Takane et Hana et leur esprit de compétition font qu’ils forment un couple haut en couleur où l’ennui n’est pas de mise. Takane est un personnage qui se dévoile peu au premier abord, l’image du riche héritier capricieux lui colle à la peau, il faut attendre quelques pages pour comprendre pourquoi il est aussi distant et méprisant, il faut avouer que lorsqu’on est aussi que lui, on peut comprendre aisément qu’il soit méfiant envers les femmes qui trouvent son portefeuille plus intéressant que le porteur du portefeuille. C’est pour cela qu’il apprécie Hana, elle est fraiche et sincère, elle dit ce qu’elle pense et elle ne que faire de sa fortune, elle cherche plutôt à le faire descendre de sa montagne pour qu’il découvre comment vit le « bas peuple » et c’est là, que j’ai commencé à m’attacher à Takane.

J’ai trouvé que les chapitres s’enchainaient très vite et que la lecture était fluide sur ce premier tome même si les bulles sont denses en dialogue et que le découpage me semble parfois peu lisible. Mis à part ça, on a un pur shôjo comique qui doit tout à la personnalité de ses personnages. De même, côté dessin, pas de réelles surprises, certaines cases peuvent sembler vides mais c’est largement rattrapé par les expressions des héros parfois vraiment impayables.

J’étais plus que sceptique à l’achat du titre, l’extrait m’avait plu mais sans plus et finalement, j’ai beaucoup aimé Takane & Hana qui offre une lecture très plaisante, dynamique et drôle. Un shôjo parfait pour l’été ;)

Tome 2 par Aela

Après un tome 1 très réussi grâce à des personnages haut en couleur, est-ce que Takane & Hana confirme dans ce tome 2 qu’ils sont un couple où les répliques assassines fusent plus vite que leurs ombres ou vont-ils s’assagir au point que le manga va perdre tout son piquant ? Les excentricités des personnages seront-elle toujours un élément comique central du manga ?

La réponse ne tarde pas à venir dès les premières pages, si Takane se complait à étaler sa richesse aux yeux d’Hana, on découvre rapidement que les chiens ne font pas des chats, le grand-père entre aussi dans la case des excentriques, car organiser une grande réception pour la réussite « d’un trou en un » ce n’est pas un signe d’excentricité ultime, je ne sais pas ce qu’il vous faut… Et là, petit problème pour Takane, son grand-père ayant ouï dire qu’il fréquentait toujours Yukari, ou plutôt Hana, lui ordonne de l’emmener à la réception… Et c’est donc, une nouvelle fois sous les traits de Yukari qu’Hana devra se présenter, mais elle n’en reste pas moins une jeune fille de 16 ans et il faut trouver un moyen pour qu’elle paraisse 23 ans, elle va devoir se la jouer « Pretty Woman » pour trouver une tenue qui la mette en valeur et qui la vieillissent. Mais Hana doute que le subterfuge puisse fonctionner, Yukari se propose, mais Hana ira coûte que coûte car c’est à elle et à personne d’autre que Takane a demandé.

Et c’est la plongé dans un monde totalement inconnu qui attend Hana où le paraître à une importance capitale et c’est là qu’elle va aussi comprendre que Takane se met en danger en la fréquentant, elle, petit lycéenne de 16 ans… Cela pourrait provoquer un scandale qui pourrait coûter très cher à Takane… Elle commence sévèrement à douter de sa place au côté de Takane, elle tente alors de mettre de la distance et de le repousser mais c’est mal le connaître, plus Hana le repousse plus il revient à la charge et lui fait bien comprendre qu’il veut continuer à la voir quel que soit les risques. Même s’ils ne sont pas tendres dans leurs propos, il se dessine un certain attachement entre les deux… Ils semblent se détester en apparence mais ils sont toujours là l’un pour l’autre pour se soutenir, chacun semble toujours comprendre quand quelque chose ne va sans qu’il n’y ait de mots à dire. Takane et Hana me font toujours rire, ils ont mauvais caractère, mais je les trouve aussi très touchants.

Alors que le couple semble plus ou moins trouver son équilibre arrive un personnage qui va mettre un peu de bazar dans le fragile écosystème de Takane et Hana. Nicola, un bel italien blond, qui semble particulièrement bien connaître Takane et son orgueil. Je me suis demandé si la mangaka allait se servir de ce personnage comme d’un concurrent à la conquête du cœur d’Hana ou comme d’un élément perturbateur pour exacerber les sentiments. Ne voulant d’un énième triangle amoureux, je suis contente que la mangaka ait choisi la seconde solution… Nicola s’amuse à énerver Takane mais la relation entre les deux semble tendue et Hana, comme nous, se pose des questions et surtout elle profite de cette rencontre pour poser des questions sur le passé de Takane dont elle ne sait rien… Autant dire que l’arrivée de ce personnage carrément excentrique mais le feu aux poudres et Takane devient très nerveux. Les répliques assassines fusent de plus en plus…

J’ai aussi apprécié que le cercle d’Hana s’agrandisse, ses amies du lycée prennent du grade en étant dorénavant dotées de prénoms. Le dessin est toujours très propre et dynamique, l’utilisation des chibis et des SD est toujours fait à bon escient. La mangaka déroule tranquillement son histoire où derrière tout le pan comique, se cache une réflexion sur la différence d’âge et de classe sociale.

Takane & Hana est décidemment une comédie romantique réussie… Je prends toujours grand plaisir à lire leurs aventures. Vivement le tome 3, où nous devrions en apprendre plus sur le passé de Tanake.

  • Scénario
  • Dessin
4.5

En conclusion

Une histoire de rencontre pour mariage arrangé, avec écart d’âge de 10 ans entre les protagonistes, et bien sûr, écart de classe sociale. Cela ne fait pas très original ni engageant comme ça, mais joli dessin, humour très présent, et une héroïne à fort caractère ! Franchement sympa dès le premier chapitre.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)