The door to the closed mind

The door to the closed mind


Résumé :

A l’université, Usui ignorait Masuoka, un étudiant mignon qui avait le béguin pour lui, mais aujourd’hui, Usui l’a embauché comme assistant. Échanger avec le timide Masuoka n’est pas difficile, cependant, les phéromones qu’il sécrète attirent les pervers. Usui est-il immunisé ou attend-il son heure ?
Source : Taifu comics

Avis principal par Maella

Suzuki Tsuta revient en France avec encore une fois un one-shot. Celui-là est-il différent de ces autres one-shot ? La réponse est oui. Possédant une double narration pour deux histoires, cela nous permet de mieux nous plonger dans l’histoire et dans la tête des personnages principaux.

Je n’ai pas du tout apprécié la première histoire. J’ai pas réussi à finir le chapitre 2. Rien qu’en lisant le résumé, j’étais assez mitigée, et en le lisant mes craintes se sont révélées vrai.
Ce n’est pas réellement une histoire bien construite comme il faut que l’auteur nous offre, mais une  histoire où le sexe est complètement gratuit. J’y vais un peu fort, mais parfois j’avais l’impression de lire du Piyoko Chitose, et il m’en faut beaucoup pour dire ça.
Masuoka est un personnage complètement impuissant, qui se laisse faire et qui obéit au doigt et à l’oeil. Je n’ai pas du tout aimé ce personnage. On sent vraiment que Usui est le personnage dominant, possessif et jaloux.
Bref, deux personnages bien clichés, et une histoire qui frole le ridicule.

La seconde est elle aussi composée de 2 chapitres.
Au lycée, Tachibana était le plus populaire et souvent comparé à un Prince. Tayama, dans le même lycée, a souvent du écouter les filles qu’ils aimaient parler de Tachibana. A cause de ça, Tayama connait tout de Tachibana.
On retrouve nos deux protagonistes à l’université. Tachibana et Tayama se retrouvent dans la même université. Eux qui ne s’étaient parlé qu’une fois auparavant, vont devenir d’un coup de bons amis. Mais petit à petit, les sentiments de Tayama envers Tachibana grandissent, et il va découvrir que son « prince » n’est pas celui qu’il pensait être …
J’ai vraiment, vraiment adoré cette histoire !
Les sentiments de Tayama sont révélés petit à petit (même si on a des doutes depuis le début) et on se rend compte à quel point il est amoureux depuis assez longtemps. Le premier chapitre fini comme n’importe quel yaoi, mais ce qui m’a encore plus intéressé c’est le second chapitre, sous le point de vue de Tachibana. Comme dit dans le résumé, Tachibana n’est pas le « prince » que les autres voient. En réalité c’est un être sadique et horrible, qui aime s’amuser avec les sentiments des autres et un gros manipulateur. J’ai détesté ce personnage, mais ce sentiment c’est un peu estompé au fur et à mesure puis qu’au contact de Tayama, on sent qu’il s’adoucit un peu.

Et enfin, la dernière histoire qui ne fait qu’un chapitre est aussi un peu une sorte de chapitre « sexe gratuit ».
Takeo est un jeune salarié qui admire Nishijima, un des employés du supermarché où il passe souvent. Cette admiration se transforme vite en amour, mais il s’avère que Nishijima est un prostitué.
Comme je l’ai dit, j’ai eu l’impression que c’était un chapitre pour une scène gratuite . Moins que la première histoire m’enfin bon. Nishijima, au début croit que Takeo est un client alors que non. L’histoire de ces deux-là se fait tranquillement, et ce n’est pas désagréable à lire.

L’auteur ajoute toujours sa petite touche d’humour, surtout dans le chapitre bonus, ce qui fait sourire.

On retrouve toujours ce beau trait de l’auteur, avec des visages fins et des scènes pas trop explicites.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Un one-shot en demi-teinte, qui peut ravir les fans de scènes. Mais le fait qu’on voit le point de vue des deux protagonistes des deux histoires principales, rend ce one-shot en quelque sorte spécial.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)