The First Love Melt in Ultramarine

The First Love Melt in Ultramarine


Résumé :

Suite à une grave blessure à l’épaule, Kengo se voit contraint d’arrêter le Baseball. Alors qu’il est totalement déprimé et perdu depuis la perte de sa passion, il fait la rencontre d’un élève introverti dans la salle de musique de son lycée. Yoshioka est en fait un camarade de classe de Kengo, mais pour une mystérieuse raison, il ne suit plus les cours depuis un an. La musique semble être sa seule échappatoire face aux démons de son passé. De son côté, Kengo ne peut rester impassible et décide de rester près de lui. Une lueur d’espoir vient d’apparaître… Découvrez une histoire d’amour bouleversante qui aborde le thème du harcèlement scolaire. Source : Taifu comics

Avis principal par ladybird3000

Nous découvrons rapidement les personnages. Tout d’abord Kengo, en première année au lycée et membre important du club de baseball. Suite à une blessure, il doit mettre de côté sa passion pendant quelques temps afin de guérir correctement. L’oncle de Kengo enseigne la musique dans son lycée et c’est en allant le chercher dans la salle de musique que Kengo rencontre Yoshioka. Celui-ci est discret et très peu bavard. Il se trouve que Yoshioka est un camarade de classe de Kengo qui n’assiste jamais aux cours et qui a redoublé. Kengo se sent attiré par ce garçon mystérieux et va essayer de comprendre pourquoi celui-ci ne vient pas en cours et se coupe des autres.

J’ai bien aimé cette histoire qui semble assez douce au début, mais qui finit par se révéler assez dure finalement. Le premier chapitre est concentré sur Kengo, tandis que le second est plutôt centré sur Yoshioka. J’ai bien aimé cette narration, car elle nous permet d’apprendre à connaître les deux garçons et de voir leur point de vue.

Kengo est finalement un garçon populaire assez banal et sa curiosité vis-à-vis de Yoshioka va le pousser à essayer de la connaître. Et ce faisant, Kengo va aussi se découvrir un peu. J’ai bien aimé ce personnage, car malgré sa popularité charismatique, il est finalement très posé et essaye de comprendre les autres. Ensuite, nous avons Yoshioka qui est taciturne et n’a plus le goût à rien. Dès qu’on comprend ce qui l’a plongé dans ce mutisme, on ne peut qu’éprouver de l’affection pour lui et on veut lui apporter notre soutien. Dans le résumé, on parle de « harcèlement », mais pour moi, c’est bien pire que cela. Kengo va permettre à Yoshioka de passer outre ce passé qui l’a brisé.

L’histoire est bien menée et bien développée. Malgré ce que l’auteure nous raconte, l’histoire a une ambiance assez douce, surtout grâce aux caractères des personnages et aux dessins. J’ai beaucoup aimé ce volume dans lequel il y a peu de scènes osées, surtout que celles qui sont représentées sont utiles à l’intrigue et ne viennent pas casser le récit.

Les dessins sont très jolis, avec un trait fin et doux. Les personnages sont élancés et une ambiance calme et mélancolique s’en dégage.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Taifu comics.

  • Scénario
  • Dessin
3.6

En conclusion

Une très jolie histoire avec des personnages sympathiques. Le thème abordé est souvent compliqué à mettre en page et je trouve que la mangaka a réussi son pari.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)