The Legend of Zelda – Twilight Princess

The Legend of Zelda – Twilight Princess


Résumé :

Après un an et demi passé dans le paisible village de Toal, le jeune Link peut etre fier de lui : sa gentillesse, son courage et sa dévotion lui ont permis d’être totalement intégré dans cette communauté. Mais Link a peur que les villageois finissent par découvrir le terrible secret de son passé, au point qu’il n’en dort plus la nuit ! Et si ses cauchemars annonçaient le retour imminent des êtres maléfiques du monde de la pénombre ? Comment faire pour les empêcher de semer à nouveau le chaos ? Source : Soleil

Avis principal par Beldaran

C’est la première adaptation de jeu vidéo que je lis. Les couvertures m’ont poussée à acheter les deux premiers tomes car elles ont titillé ma fibre nostalgique en me remémorant le jeu sur Wii. Je me souviens vaguement du scénario du jeu donc ne vous attendez pas à des comparaisons. J’ai lu les volumes en écoutant l’OST de la série animée Made in Abyss et cela a vraiment bien rendu.

Le premier chapitre est surprenant car donne des informations sur le Royaume du Crépuscule que le joueur découvrait plus loin dans l’aventure du jeu. Ce point est révélateur sur cette adaptation qui arrive à se réapproprier l’œuvre originale avec brio, en l’étoffant, tout en conservant le fil conducteur. Les créatures du crépuscule s’apprêtent à déverser leur désespoir dans le monde de la Lumière et plonger les habitants dans l’horreur. L’élu des déesses de la lumière va avoir fort à faire, même si pour le moment il vit dans le village paisible de Toal. Le rythme du premier tome est lent et la narration n’est pas très fluide. Cependant, le décor est planté avec la découverte des habitants attachants de Toal. L’ambiance calme bascule lentement dans la noirceur avec l’arrivée du monde des ombres. J’ai trouvé le volume 2 un peu poussif, même si certaines rencontres font avancer l’histoire et dévoilent la quête des morceaux d’ombre. Le héros découvre ses capacités donc les premiers combats ne sont pas exceptionnels mais cela devrait s’améliorer par la suite.

L’intérêt de cette adaptation vient du personnage de Link. Il est affublé d’un passé mystérieux qui lui donne plus de corps, de présence et surtout il parle ! Nous avons un Link torturé, rongé par la culpabilité mais qui va trouver la force de dégainer son magnifique costume vert, même si ce n’est pas gagné. Les villageois ne sont pas de simple faire-valoir et apportent un capital sympathie non négligeable au titre. Nous découvrons la presque mystérieuse Midona dont on devine l’objectif. Elle forme un duo intéressant avec Link.

Les dessins sont beaux. Le trait est fin avec des personnages particulièrement expressifs. Les décors sont travaillés et soignés. Ils renforcent le côté immersif du récit. La transformation de Link à la fin du premier tome est saisissante. Le bestiaire est varié.

L’édition est agréable.

Tome 3 par Beldaran

The Legend of Zelda - Twilight Princess T3

Link a obtenu sa fameuse tunique verte et pendant qu’il erre dans la forêt le récit s’intéresse aux villageois de Toal qui évacuent les enfants car ils craignent le retour des monstres du crépuscule. L’action nous entraine au village Cocorico, lieu où le Crépuscule gagne sur la Lumière et va se concentrer en ce point précis.

Il se passe de nombreuses de choses mais cela manque de fluidité. Cette faiblesse dans la narration était déjà perceptible dans les deux premiers tomes mais dans celui-ci elle explose.

L’univers de développe avec la présentation du village Cocorico, localité importante qui vit en harmonie avec le peuple des Gorons. Ce passage fait un peu remplissage en attendant que Link apprenne une nouvelle technique à l’épée auprès d’un mystérieux squelette. Ce moment m’a immédiatement évoquée une étape du jeu avec la phase d’entrainement et acquisition d’un mouvement. Nous avons le droit à un sacré combat entre Link et le monstre du tome 1 et l’arrivée fracassante d’Epona !

Le récit est varié et laisse la place à l’émotion avec des retrouvailles attendues. Les dernières pages nous ramènent à la quête commune de Link et Midona, la recherche des cristaux d’ombre, direction le Montagne de la Mort.

Du côté des graphismes cela reste très correct et soigné avec des planches très dynamiques, notamment la scène finale de combat. La force du titre réside dans les dessins.

La lecture n’est pas désagréable mais il manque un quelque chose pour rendre la lecture prenante.

Chronique réalisée grâce au service de presse des éditions Soleil.

Tome 4 par Beldaran

Zelda - Twilight Princess T4

Après un troisième volume peu emballant, celui-ci s’est révélé plus intéressant à suivre avec un récit qui ne traine pas en longueur.

Le tome s’ouvre sur le peuple Goron et la fin de cette intrigue qui n’était pas ultra palpitante mais qui permet d’observer Link jouer au sumo avec un doyen Goron. Malheureusement, la transition avec le reste de l’histoire est inexistante et m’a donné le sentiment d’avoir raté une étape.

La narration s’améliore par la suite avec un enchainement des évènements plus fluide. J’ai joué au jeu vidéo, il y a de nombreuses années et j’ai le sentiment qu’il manque quelques éléments. Cependant, le travail sur les personnages et l’ajout de certains points, donnent plus de corps au récit. Ainsi, nous avons droit aux retrouvailles émouvantes entre Link et Iria qui a malheureusement perdu la mémoire. Elle est recueillie par l’aubergiste Telma qui est un personnage très sympa. Nous découvrons le peuple des Zoras ce qui est l’occasion pour Link de revêtir une armure vraiment classe.

Je pensais que la quête des fragments serait plus longue mais c’est plutôt rapide, à l’image du combat contre les boss qui est trop rapidement expédié et pourtant il y en a deux dans le volume. C’est un fait, légèrement frustrant.

La dernière scène propulse Link à la Source de l’Esprit mais un être inattendu est déjà là. Cette scène annonce un début de volume 5 musclé.

Les dessins sont toujours aussi plaisants avec des personnages très expressifs et des êtres de l’ombre au design très sympa. Les scènes de combat sont particulièrement dynamiques, même si trop courtes.

La lecture fut sympathique, à voir ce que nous réserve la suite.

Chronique réalisée grâce au service de presse des éditions Soleil.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Cette nouvelle adaptation de la licence Zelda propose un divertissement fort sympathique. A voir si le rythme va gagner en intensité par la suite.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)