The Song of Yoru & Asa

The Song of Yoru & Asa


Résumé :

Asaichi est chanteur dans un groupe qu’il a monté avec des amis afin d’être populaire avec les filles. Lorsque le bassiste s’en va, c’est Yoru, musicien très populaire dans son ancien groupe, qui prend sa place. Un soir, après un live, alors que les membres terminent à l’hôtel avec des fans, Asaichi confond Yoru avec l’une d’entre elles, et couche avec lui! Par la suite, Yoru en profite pour déclarer ses sentiments à Asaichi. Celui-ci, jaloux de Yoru depuis son entrée dans le groupe, lui répond que l’homosexualité le dégoûte ; mais lorsqu’il va voir un concert donné par l’ancien groupe de Yoru, il n’arrive pas à s’empêcher de ressentir du désir en écoutant Yoru chanter… Entre les sentiments de Yoru envers Asaichi et le désir mêlé de dégoût de celui-ci, comment leur relation va-t-elle bien pouvoir évoluer ? Source : Boy’s Love – IDP

Avis principal par ladybird3000

L’histoire commence tout d’abord avec Shiori qui supplie son frère de l’emmener voir le concert de Yoru car elle est fan de celui-ci. Le frère finit par accepter et lorsqu’il découvre Yoru, ses sentiments ne font qu’un tour. Les chapitres qui suivent sont ensuite plus centrés sur Yoru et le groupe qu’il va ensuite rejoindre. Yoru est en fait amoureux du chanteur du groupe, Asaichi. Lors d’une soirée avec des fans, dans la pénombre, Asaishi confond Yoru avec l’une des filles et a un rapport avec lui. Yoru lui avoue alors ses sentiments, mais Asaishi éprouve surtout du dégoût et ne veut rien entendre.

Je suis un peu mitigée par ce titre, car je trouve qu’il y a du bon et du moins bon. La mangaka va parfois un peu trop dans l’extrême, ce qui fait que certains passages m’ont déplu. Je vais commencer par parler des personnages, car ce sont surtout eux le soucis. Nous avons Yoru, qui est beau et complètement à la masse. Il ne dit jamais rien et est constamment dans les nuages, voire en train de dormir carrément. Il y a ensuite Asaishi qui est vraiment un personnage détestable. Il ne pense qu’à coucher avec de jolies filles. L’orgie du début de volume est d’ailleurs plutôt irritante et peu plaisante. Ce personnage est détestable du début à la fin. Dès qu’il se rend compte qu’il a en fait couché avec Yoru et que celui-ci a des sentiments pour lui, il devient encore plus irritant. Asaishi insulte constamment Yoru, le traitant de tout. Il se venge en quelque sorte, en ayant des relations sexuelles brutales avec lui, le sommant de se taire et de se laisser faire. Bref, il est carrément détestable et traite vraiment Yoru comme un moins que rien. On se demande d’ailleurs comment Yoru peut subir tout cela et continuer à l’aimer quand même. A côté de cela, nous avons d’autres personnages, comme les deux autres membres du groupe. Ils permettent d’amener un peu d’humour pour contrebalancer l’humeur d’Asaichi. Il y a également plusieurs filles, ce qui est intéressant, même si elles sont surtout là pour les scènes érotiques, sauf Shiori qui apporte quelque chose à l’histoire et que j’ai bien apprécié.

Mais le pire vient à la fin du volume. Même si jusque là je n’avais pas apprécié Asaishi, je trouve que les choses prennent quand même une tournure extrême. Le voilà relégué au rôle de victime et on s’apitoie un peu sur son sort. Je dis un peu, car après tout ce qu’il a fait, je n’ai pas envie de le plaindre trop, même si je ne veux pas non plus dire qu’il l’a mérité. Je pense que si la mangaka avait fait un peu moins dans l’extrême dès le début, elle n’aurait pas eu besoin de cette pirouette pour nous faire apprécier le personnage.

Cependant, j’ai quand même bien aimé la façon dont était traitée l’histoire. Même s’il y a des moments un peu trop durs et même si Asaishi est une raclure, j’ai apprécié le titre. Il est violent mais on a quand même envie que Yoru s’en sorte. C’est un personnage très doux et on a envie de le voir heureux, même si c’est bien mal parti au début.

Les dessins sont plutôt beaux à regarder. J’ai particulièrement bien aimé les cases où on voit Yoru chanter. J’aurais aimé voir un peu plus de musique et moins de scènes violentes.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love – IDP.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Un volume à ne pas mettre entre toutes les mains, car assez violent. Même si j’ai apprécié l’histoire, je reste quand même assez mitigée sur la violence parfois trop mise en avant. Et surtout, j’ai détesté Asaishi!

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)