Tokyo Ghoul

Tokyo Ghoul


Résumé :

Revenons à l’époque où goules et humains se croisaient au café “Antique”… Un individu mystérieux rôde autour du quartier général des goules. Qui est-il ? Comment croisera-t-il le chemin de Hide, Shu, Ken ou Hinami ?
Source : Glénat

Avis principal par Maccha

Je n’ai pas encore lu le manga ni vu l’anime de la série d’origine et c’est par le biais de ce roman que je découvre le monde de Tokyo Ghoul. L’histoire se déroule à Tokyo où les goules se cachent parmi les humains. Vus comme des monstres et poursuivis par des inspecteurs, parmi ces êtres mangeurs d’hommes il y en a qui se lient d’amitiés avec des humains et souffrent de leur véritable nature qui leur empêche d’avoir une place parmi eux.

Chaque chapitre correspond au point de vue d’un des personnages, humains ou goules. J’ai bien aimé ce procédé qui permet de suivre plusieurs personnages en parallèle, certains personnages secondaires devenant le personnage principal et inversement selon le chapitre. Je n’ai juste pas trop apprécié le passage de la première personne à la troisième d’un paragraphe à l’autre parfois. Je pense qu’un changement de police aurait aidé pour mieux séparer ces passages.

Il ne faut pas s’attendre à une grande oeuvre littéraire. L’écriture est plutôt simple mais on passe un bon moment.

On assiste à un moment de la vie de chaque personnage et en quelque sorte la lutte de chacun pour protéger son quotidien et ses amis.

Les relations goules et humains sont compliquées, mais de belles amitiés se forment malgré tout. Certains personnages sont bien touchants comme le jeune musicien Ikuma, la petite goule orpheline Hinami ou encore Toka malgré son attitude de tsundere un peu agaçante, qui cherchent à avoir leur place dans le monde des humains et souffrent d’être traités de monstres, ou encore Ken, ancien humain transformé en goule qui essaie de lier les deux mondes. Bien sûr, tous les goules ne sont pas aussi amicaux, comme le prétentieux Shu. Ce dernier est un personnage un peu extravagant et forme une équipe hors du commun avec la jeune Hori. Leur duo peut être drôle pour certains mais je ne les ai pas trop appréciés personnellement.​

Il y a des références à l’oeuvre d’origine comme le combat que Toka et Ken aurait eu contre les inspecteurs, ou des noms de personnages qui ne représentent pas beaucoup de choses pour ceux qui ne connaissent pas le manga comme moi. On verra par la suite si on aura plus de détails sur ces points, ou cela restera comme des clins d’oeil pour les fans. Cependant cela ne m’a pas beaucoup dérangé dans ma lecture. ​

Enfin, je ne vois pas vraiment l’intérêt du dernier chapitre, même s’il est touchant, qui est focalisé sur un personnage n’apparaissant pas jusque-là, Kazuo Yoshida. Déjà le chapitre commence par un rappel pour ceux qui connaissent de la façon dont il est mort et raconte son histoire de son vivant. On verra s’il s’agit juste d’un chapitre bonus pour les fans ou une affaire à suivre dans la suite du roman.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Glénat.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Une lecture sympathique qui montre le quotidien des goules et humains et leurs relations. Pour les fans de la série, cela serait sans doute un plaisir de revoir les personnages qu’ils apprécient et pour les autres c’est une occasion pour découvrir le monde de Tokyo Ghoul.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)