Une Vie au Zoo

Une Vie au Zoo


Résumé :

Les zoos font rêver petits et grands… mais il faut plus que des rêves pour nourrir les animaux ! Le zoo Hidamari a bien du mal à combiner les frais de gestion de l’établissement avec le bien-être des animaux. Haruko, jeune soigneuse, va s’en rendre compte rapidement. Malgré un enthousiasme débordant, son étourderie lui attire les foudres du directeur du parc, qui la met à l’épreuve en lui confiant le soin d’animaux récalcitrants… C’est sans compter sur le curieux talent de la jeune fille pour déchiffrer les émotions secrètes des bêtes, à partir de leur odeur ! Source : nobi nobi!

Avis principal par ladybird3000

Après de nombreux mangas sur les chats, puis les chiens ou encore les lapins, voici un nouveau manga dont l’histoire se déroule dans un zoo. De quoi nous présenter de nombreux animaux différents. Nous découvrons cet univers aux côtés de Haruko, une jeune femme qui vient de se faire embaucher en tant que soigneuse. Elle ne connait rien du métier et voit en ce nouveau travail sa dernière chance d’être une employée comblée et utile. Haruko a également un don assez étrange : elle arrive à percevoir les changements d’attitude et d’émotion grâce aux odeurs.

J’ai trouvé ce premier volume fort sympathique car il nous permet de découvrir l’envers du zoo. On découvre par exemple comment les animaux sont traités, les prêts entre zoos pour permettre la reproduction, l’aspect financier que cela implique et bien d’autres choses.

On comprend rapidement que Haruko a eu du mal à trouver un emploi et que c’est sa dernière chance de trouver sa place. Elle met du cœur à l’ouvrage et ne renonce à rien pour apporter du bien être aux animaux. Mais la façon dont elle agit va attirer des problèmes. Souvent, elle ne pense pas à long terme et le directeur du zoo, droit dans son costume bien taillé, n’hésite pas à la remettre à sa place. Il va également lui confier les animaux à problèmes. Dans un sens, on pourrait croire que c’est car il pense qu’elle peut y arriver, mais son attitude montre qu’il fait sans doute cela pour la décourager.

Les personnages sont bien développés, que ce soit les soigneurs ou les animaux, surtout les animaux d’ailleurs. Pour le moment, les soigneurs sont un peu développés et on apprend à la connaître. Mais chaque nouvel animal est bien développé, montrant qu’un animal n’est pas dénué de sentiments, ou tout du moins que leur comportement peut changer suivant les situations. Ainsi, on va découvrir chaque animal et ses soucis en même temps que Haruko. Et celle-ci va essayer de les comprendre pour qu’ils se sentent bien.

Ce n’est donc pas uniquement une histoire avec des animaux mignons. Au contraire la mangaka a dû se documenter pour nous permettre de mieux comprendre le comportement et les habitudes de différentes races animales.

Les dessins sont bien réalisés, les animaux sont réussis et bien représentés.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Nobi Nobi!.

Tome 1 par Beldaran

Couverture vie au zoo 1

En septembre dernier les éditions nobi nobi! nous ont proposé une nouvelle série, terminée en 4 tomes, qui nous plonge dans les coulisses d’un zoo aux côtés de l’apprentie soigneuse Haruko qui possède un don particulier.

La lecture de ce premier tome s’est révélée intéressante car on sent que la mangaka a fait des recherches sur l’univers des zoos. Les différents aspects de ce type de parc sont traités, du bien-être des animaux aux démarches financières. Ce dernier point est représenté par le directeur, un brin antipathique qui pense sur le long terme. On pourrait reprocher une certaine linéarité au récit, à chaque chapitre son animal récalcitrant. Cependant, l’autrice les lie par un fil rouge éphémère mais efficace et chacun d’eux apportent son lot d’informations sur les animaux qui même s’ils sont mignons, ne sont pas des peluches ou sur le fonctionnement du zoo comme les échanges de pensionnaires entre parcs. Le comportement des visiteurs est également abordé. C’est vraiment pertinent, surtout que l’éditeur français a classé le titre en jeunesse, lecture instructive pour les enfants mais pour les grands aussi. La dernière page du volume promet une suite mouvementée.

La galerie de personnages est importante mais ils ne sont pas vraiment développés pour le moment, même si trois soigneurs se démarquent. Haruko l’héroïne est embauchée très rapidement au zoo alors qu’elle n’a aucune expérience de soigneuse. Son évolution est intéressante car son rapport aux animaux évolue vers quelque chose de plus mature, même si elle reste émerveillée en permanence. Elle est incroyablement maladroite mais travaille dur pour s’adapter. Haruko a un nez exceptionnel mais ne s’appuie pas dessus tout le temps. C’est plus une aide.

Les graphismes sont agréables avec des traits fins et un rendu épuré. Les animaux sont soigneusement représentés. La mangaka s’est documentée et cela se voit dans les décors du zoo comme dans la représentation des animaux.

Ce premier tome nous offre une immersion convaincante et plaisante dans les coulisses d’un zoo.

Chronique réalisée grâce au service de presse des éditions nobi nobi!

Tome 2 par Beldaran

La fin du tome 1 nous laissait sur un petit suspense avec l’arrivée du journaliste Katsuya Onuma qui fait, finalement, office de fil conducteur de ce volume. En effet, il souhaite réaliser un article sur le zoo et ses motivations se révèlent au fil des chapitres, car oui il apparaît de manière récurrente.

Je craignais que le schéma narratif avec une Haruko qui s’occupe d’un animal en particulier, devienne redondant mais non car la mangaka amène à chaque fois un point particulier sur le fonctionnement du zoo ou sur le travail des soigneurs. Ces derniers sont particulièrement mis à l’honneur et notamment leur relation avec les animaux qui restent sauvages et c’est un point important à comprendre. Le récit aborde également, la mortalité des animaux. C’est très bien amené et vraiment bien travaillé. On sent le décalage entre la vision idéale d’Haruko et celle juste des autres soigneurs.

Le passage d’Haruko à la ferme pédagogique permet de mettre en avant une des autres fonctions du zoo, à savoir sensibiliser les enfants et autres visiteurs au bien être des animaux. Le don d’Haruko n’est pas oublié quand elle vient en aide à une fillette qui souhaite devenir vétérinaire.

Le journaliste est toujours là. Ces différentes apparitions nous permettent de comprendre de nombreuses choses sur les zoos, notamment en terme de financement mais nous en apprenons également plus sur le jeune patron du zoo dont on commence à saisir les agissements.

Le dernier chapitre présente les macaques japonais et un nouveau problème pour Haruko qui n’en fait qu’à sa tête. Avec le soigneur Tomoki et un chimpanzé nous comprenons qu’il est capital de maintenir une frontière entre les humains et les animaux afin qu’ils puissent vivre avec leurs congénères.

Haruko évolue dans ce tome. Elle prend conscience des devoirs du soigneur mais apporte un vent de fraicheur et surtout, une nouvelle approche. La dernière partie avec les singes est plutôt drôle.

Ce volume confirme la bonne impression du premier car l’approche est toujours aussi réaliste et didactique. Cette immersion au sein d’un zoo reste très intéressante.

Chronique réalisée grâce au service de presse des éditions nobi nobi !

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Un premier volume intéressant qui permet d’en apprendre plus sur les zoos. Les personnages et les animaux sont attachants à leur manière.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)