W Juliette

W Juliette


Résumé :

Ito Miura, une jeune lycéenne à l’allure un peu masculine, fait du théâtre dans le club de son lycée. Elle accueille une nouvelle élève, Makoto Amano, une jeune fille d’une extraordinaire beauté, et découvre accidentellement que cette dernière est en réalité… un garçon ! En fait, Makoto s’est travesti pour relever le défi que lui a lancé son père : ce dernier s’oppose à ce que son fils suive la carrière d’acteur à laquelle il aspire, à moins qu’il ne parvienne à terminer ses études déguisé en fille. Si personne ne découvre la supercherie, cela prouverait, de fait, qu’il est capable de jouer la comédie… Réussir à donner continuellement le change en tant que fille va demander à Makoto pas mal d’efforts, certains élèves s’ingéniant à lui courir après (les garçons) ou l’accablant de questions pour des conseils de beauté (les filles). Protectrice, Ito sera heureusement toujours là pour désamorcer les situations les plus extrêmes… jusqu’au moment où elle-même aura besoin d’aide.
Source : Manga News

Avis principal par Maccha

W Juliette raconte les péripéties d’un couple de lycéens où le garçon doit se déguiser en fille jusqu’à la fin du lycée pour pouvoir devenir acteur. Ici, le thème de travestissement est utilisé dans un but précis, ce qui diffère ce manga des autres du même genre. C’est une série de bonne humeur où on passe un bon moment de lecture.

Personnellement, j’aime bien que le couple soit formé dès le premier tome. Avec la fiancée de Makoto, des prétendants pour Ito et les membres de la famille des deux tourtereaux, il y a beaucoup de personnages autour qui mettent des bâtons dans les roues de notre couple. Certains de ces personnages sont souvent mis de côté pour réapparaître plus tard, ce qui m’a donné l’impression que l’auteur avait un peu du mal à gérer tous ses personnages. Par moments, c’est aussi un peu répétitif. La notion du temps est aussi un peu mal gérée; on a l’impression que plusieurs années passent au sein d’une même année scolaire. Dans certains chapitres, il y a même des éléments surnaturels (des fantômes, des syrènes…). Cependant ces chapitres forment une sorte de chapitres en bonus en fin de tome qui peuvent être lus à part même s’ils respectent la chronologie de l’histoire.

Au niveau du graphisme, je n’ai pas trouvé les traits de la mangaka très fins et j’ai parfois eu du mal à reconnaître Ito. C’est tout de même agréable dans l’ensemble.

Malgré tous ses petits défauts, j’ai beaucoup apprécié la série. Les personnages sont attachants. J’aime bien la détermination de Makoto. C’est un personnage plutôt intéressant et parfois on a du mal à deviner ce qu’il pense (il me rappelle Yuki de Fruits Basket). Ito est un garçon manqué qui découvre un peu sa féminité grâce à Makoto. La passion pour le théâtre est évidente pour Makoto dès le départ alors que pour Ito cela va prendre un peu plus de temps. C’est vraiment un couple dynamique qui s’aime. Il y a aussi plein de petites romances en dehors de notre couple qui sont assez sympathiques. J’aime bien la relation entre Ito et ses frères aussi. Les relations familiales, la pression des parents, la rébellion contre sa famille, imposer ses choix font partie des sujets traités de ce manga.

Malheureusement, la série est en arrêt de commercialisation et il est difficile de trouver certains tomes, même en occasion. C’est vraiment dommage, sachant qu’il y a une suite à la série au Japon que j’aurais voulu découvrir en France.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Une série sympathique dans la bonne humeur où l’amour, la famille et le théâtre ont une place importante.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)