Yukito

Yukito


Résumé :

Tokyo. Arrondissement de Shinjuku. Dans le quartier mouvementé de Kabukicho, un jeune homme semble chercher son chemin. Inutile d’être un expert pour voir qu’il n’est pas du coin. Il est à la recherche d’un clan de yakuzas : le clan Tashiro.
Mais il ignore que ce clan a été démantelé dix ans plus tôt. Son prénom est Yukito. Les caractères qui le composent signifient : “l’homme des neiges”. Et, tel un blizzard, il sème rapidement le trouble sur son passage – attirant sur lui les regards de la pègre et l’attention d’un inspecteur de police…
Source : Manga News

Avis principal par Maccha

En général, le thème des yakuzas ne m’attire pas et m’ennuie. Mais j’étais attirée par les couvertures et en lisant des avis positifs sur ce titre, je me suis laissée tenter. De manière générale, j’ai bien apprécié cette oeuvre, surtout les personnages. Malheureusement le titre semble mésestimé par le public français.

Il s’agit d’une adaptation du livre Kita no Karyudo d’Arimasa Osawa, un maître célèbre du roman noir. La mangaka a quand même pris des libertés. J’aime les traits d’Akiko Monden. On est rapidement pris dans l’histoire et elle m’a donné envie de lire le roman. On découvre l’essentiel des pièces du puzzle dans les quatre premiers tomes; le cinquième volume conclut l’ensemble.

On suit l’enquête de Yukito, un provincial venu de la région d’Akita, au nord. Il attire rapidement l’attention des autres et intrigue beaucoup en cherchant des informations sur une affaire d’il y a douze ans. Son arrivée bouscule le monde des yakuzas et des policiers. On découvrira la face cachée de Shinjuku où la loi du plus fort règne. Cependant ce monde n’est pas aussi différent des montagnes du nord d’où vient Yukito.

J’ai vraiment aimé ce personnage et son côté chasseur (c’est le petit-fils d’un matagi) qui vient loin de la ville. C’est un peu dommage que son accent du nord n’est pas bien transcrit dans la version française. J’aime bien son regard calme et perçant comme celui d’un chasseur. Il est intelligent et perspicace mais également pur et naïf. Je trouve ce personnage très humain.

On apprend un peu la hiérarchie et le fonctionnement du monde des yakuzas, les rapports entre les différents gangs et la police. En effet, c’est un monde où les yakuzas et les policiers sont entremêlés. Yukito trouve des alliés qui l’apprécient dans les deux parties. Cependant il garde ses principes. Les yakuzas aussi ont leurs principes et il y a des bons et des pourris dans les deux camps.

Il y a beaucoup de personnages dont certains qui ont de la classe, comme Yukito, ou encore Miyamoto, un yakuza très loyal et charismatique. Niijima, un personnage aussi froid que la glace qui réussit quand même à nous toucher. On a aussi un petit peu de romance avec Ann qui devient une jeune fille amoureuse de son âge à la rencontre avec Yukito. Au final, tous les personnages ont un lien avec l’enquête.

Au niveau de l’édition, c’est Panini et leur papier de qualité moyenne habituelle…

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

C’est un bon polar avec un joli graphisme et une palette de personnages intéressants.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)