Zombie Loan

Zombie Loan


Résumé :

Un peu maladroite, Michiru est devenue le souffre-douleur de ses camarades de classe. Sa vie bascule le jour où elle bouscule par inadvertance deux de ses camarades de classe, Akatsuki Chika et Tachibana Shito. Plutôt mystérieux, les deux jeunes garçons ont été victimes l’année précédente d’un terrible accident de la route. Michiru va se retrouver impliquée dans une histoire qui la dépasse complètement… Salsa du démon… Les deux adolescents sont d’autant plus bizarres qu’ils portent d’étranges marques sombres autour du cou et qu’ils échangent régulièrement… leurs mains ! Qui sont-ils vraiment ?
Source : Kazé

Avis principal par Maella

L’histoire est peu attrayante au départ. Au départ on n’accroche peu car on ne fait que suivre la chasse aux zombies. Mais plus on commence à en savoir un peu plus sur le passé des personnages plus cela devient plus intéressant. Des choses sur ce que sont réellement les zombies « légaux » et « illégaux » sont révélés au fur et à mesure mais tardent à être révélées. On peut reprocher au manga la lenteur de nous faire découvrir les choses. Tout de même, cela reste passionnant à suivre. Plus on avance, plus la véritable raison du pourquoi et du comment avoir créer une telle compagnie se dévoile.

On ne sait pas grand chose sur les personnages. On ne connait que les circonstances de la mort de Shito et Chika. Les autres morts sont gardées sous « silence ».
Le passé des personnages est « semé » au fil des tomes, sauf pour Chika, ainsi que Tetsuo dont on ne saura vraiment pas grand chose. Michiru sera petit à petit le centre des mystères, car on nous révèlera petit à petit des choses sur elles qui feront soulever des questions.
Shito est le personnage, sombre, froid mais au fond gentil. Chika est le personnage dynamique, ne pensant qu’à l’argent. Et Michiru est la fille plutôt maladroite et qui ne comprend rien à rien, mais qui s’avèrera très utile à Chika et Shito.

Niveau graphisme, les dessins des Peach-Pit est très agréable à regarder. Elles ont adopté un style shônen, donc très différent du style qu’elles utilisent dans leur shôjo. Les visages sont fins, les expressions bien marquées et les pages pas trop lourdes.

A savoir que l’histoire se termine en 13 tomes et que pour l’instant, l’histoire n’a pas vraiment l’air d’aboutir. Espérons que les Peach-pit ne feront pas une fin bâclée pour Zombie Loan.

Série complète par ladybird3000

Je connaissais déjà l’anime de Zombie Loan que j’avais bien aimé, même si il n’y avait pas de fin. En lisant le manga, je me rends d’ailleurs compte qu’il manque une grosse partie de l’histoire. En fait, ils ont adapté seulement la moitié des volumes et se sont arrêtés pile avant que cela ne devienne vraiment sérieux.

J’ai vraiment bien aimé retrouver les personnages et surtout, l’histoire est différente, puisqu’elle contient beaucoup plus de choses que l’anime. Michiru va se trouver mêlée à toute cette histoire et cela va lui redonner le goût de vivre. En effet, jusque là, elle vivait en subissant chaque jour les brimades de ses amies, sans vraiment chercher à répondre quoique ce soit. Après sa rencontre avec Chika et Shito, elle met un terme à cette vie et prend les choses en main.

L’histoire est découpée en plusieurs parties. J’ai surtout apprécié la seconde moitié des tomes, car l’histoire prend un tournant différent. Au début, on nous explique surtout ce que sont les zombies légaux, par rapport aux zombies illégaux. On rencontre différents personnages au fur et à mesure, chacun ayant son rôle à jouer. Mais ensuite, on a deux pans d’histoire plus intéressants. Déjà le premier nous permet de mieux comprendre qui est Shito et de voir son passé. Et le second nous permet d’enfin comprendre le but de créer des zombies illégaux et ce que recherche le groupe de personnes qui ont fait cela.

J’ai cependant eu un peu de mal avec une partie de l’histoire. Les contrats sont réalisés grâce à des "passeurs". Ces passeurs permettent en général aux âmes des défunts de traverser une sorte d’océan après leur mort (un peu comme le Styx). Or cet endroit est pour moi un peu étrange, car on dirait plutôt un monde digital. Et c’est cela qui m’a un peu dérangée. La seconde chose qui m’a déplu, c’est la fin de l’histoire. Elle est plus ou moins correcte, mais trop facile et je l’ai trouvée un peu amère.

La série est sympa à lire également grâce à l’humour bien présent. Michiru est souvent à côté de la plaque, ce qui donne un côté comique aux scènes. Et les mangakas jouent avec la rivalité et les caractères opposés de Chika et Shito. Ce que l’on peut regretter au niveau des personnages, c’est que certains d’entre eux ne sont pas assez développés et on n’apprend pas grand chose sur eux.

Du côté des dessins, je les ai trouvé un peu brouillon. Le style du duo Peach-Pit est vraiment intéressant, surtout lorsqu’on regarde Rozen Maiden ou Shugo Chara, avec des visages arrondis, presque mignons. Mais ici je n’ai pas trop retrouvé ce côté-là, j’ai trouvé que les dessins étaient plus rigides. Je ne sais pas bien l’expliquer, mais on n’a pas cette sensation de rondeur, on a plus une impression de traits droits et incisifs. Au début, j’ai eu un peu du mal, mais au fur et à mesure, cela s’améliore. Peut-être ont-elles voulu donner un style différent à cause du thème de l’histoire.

En conclusion, une série qui m’avait déjà accrochée avec l’anime et dont j’ai encore plus aimé le manga. L’histoire est intéressante et bien développée, même si pour moi certains aspects restent flous ou ne m’ont pas vraiment plu.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Un manga pas parfait certes, néanmoins distrayant et intéressant. A lire pour les adeptes de fantastique et des Peach-Pit !

Envoi
User Review
3 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)