Acchi Kocchi

Acchi Kocchi

Avis principal par Ruicchan

Résumé : Tsumiki est une jeune demoiselle sérieuse, et distante au premier abord. Io, quant à lui, est un jeune homme réservé qui aime cuisiner. Ils sont dans la même classe, font partie du même groupe d’amis, et bien qu’ils ne forment pas encore un couple, ils semblent s’apprécier bien plus que de simples camarades et se rapprochent l’un de l’autre. Source : Animeka

 

Au vu du synopsis, on pourrait s’attendre à voir dans Acchi Kocchi un shôjo niais et rose. Non ! Faux ! Et je ne me suis pas trompée de catégorie voyons !

Beaucoup d’amour pour cet anime, qui est bien trop considéré à l’avance comme un Lucky Star du pauvre en raison de notre belle héroïne qui a en effet une ressemblance frappante avec Konata. Mais aucune autre raison, car en effet Acchi Kocchi n’a rien à voir, et je lui préfère même ce dernier. Là n’est pas le sujet, néanmoins.

Avant d’être l’histoire d’une romance, Acchi Kocchi est surtout une comédie qui s’offre des moments extrêmement drôles, mais avec un côté très mignon qui ne tombe pas dans le rose pétant non plus, ce que j’ai rarement vu. L’histoire de Io et Tsumiki, aussi adorable soient-ils tous les deux est mise au second plan, et l’humour est plus mis en avant.

Et l’humour parlons-en ! Certaines situations sont vraiment hilarantes, principalement grâce à Mayoi et Sakaki, les deux sidekicks du groupe d’amis qui arrivent quand même à se rendre attachants, toujours là pour une idée absolument improbable ou une allusion pas forcément discrète à l’amour de Tsumiki pour Io. Le comique de situation est très souvent utilisé, et un running gag à base de… saignement de nez (… normal…) ne se fera jamais trop lourd, ce qui est de bon goût.

L’ambiance mignonne est principalement due aux graphismes qui ne plairont certainement pas à tout le monde. Excessivement coloré, traits ronds, décors très simples… Sans son graphisme, Acchi Kocchi perdrait un peu de son charme. Du point de vue technique, il n’y a rien à reprocher. Sans que ça soit parfait, pour une tranche de vie qui ne semblait pas avoir énormément de moyens, c’est tout à fait respectable. Ne me demandez pas si l’animation est bonne ou non car je n’en ai pas la moindre idée, mais je n’ai rien remarqué de particulier, pas trop de plans fixes et tout est très fluide. Les doubleurs font aussi un excellent travail ; celle de Tsumiki que je connaissais pour ses rôles de jeunes lolis exaltées et agaçantes m’a surprise en sortant une voix absolument adorable et Okamoto Nobuhiko utilise sa voix du parfait gentleman qu’il maîtrise à la perfection.

Acchi Kocchi est une de ces tranches de vie de qualité devant lesquells on ne s’ennuie pas, qui sont devenues de plus en plus rares étant donné la quantité astronomique qui en sort chaque année. Une seule chose à dire : vous pourriez faire une deuxième saison s’il vous plaît ?

 

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Acchi Kocchi fait office d’anime rafraîchissant dans cette vague de déjà vu tout le temps dans le milieu des tranches de vie. Mignon au possible certes donc prenez garde à l’overdose, mais quand il veut être drôle, il l’est vraiment. Une jolie petite surprise.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)