Akashic Records of Bastard Magical Instructor

Akashic Records of Bastard Magical Instructor

Avis principal par Beldaran

Résumé : Sistine fréquente une école de magie pour améliorer ses performances dans l’espoir de résoudre la fameuse énigme du Château céleste de Mergalius. Mais son professeur favori vient de partir et son remplaçant, Glenn, se révèle être paresseux et surtout d’une totale incompétence ! Alors, pourquoi cette prestigieuse académie l’a-t-elle recruté et le présente-t-elle comme l’un des meilleurs enseignants de son domaine ? Source : Crunchyroll

Akashic Records of Bastard Magical Instructor est l’adaptation du LN, toujours en cours au Japon avec 8 tomes, de Tarou Hitsuji. Le premier épisode m’a laissé grandement perplexe mais les deux épisodes suivants se révèlent plus convaincants. Ainsi si vous souhaitez vous faire un avis sur la série, je vous conseille de regarder les 3 premiers épisodes qui font office de prologue à l’histoire et donne un meilleur aperçu que le résumé.

Le problème du premier épisode est qu’il condense tous les clichés possibles du genre. Néanmoins, il tente de les détourner de manière plus ou moins réussi. Ainsi la rencontre entre les principaux protagonistes est totalement improbable et passablement artificielle. Nous n’échappons pas, non plus, à la scène des vestiaires qui arrive comme un cheveu sur la soupe. Et pourquoi, les uniformes féminins ont si peu de tissu, on a vraiment besoin de voir leur nombril ?? Cependant, la narration est dynamique et offre des scènes plutôt cocasses, notamment le final du duel qui m’a laissé stupéfaite.

Les deux autres épisodes sont plus intéressants car nous permettent de découvrir un peu plus cet univers où la magie a une place importante. L’explication sur la nature de la magie était sympathique. On comprend l’écart entre les aspirations nobles (et naïves) des élèves et la dure réalité présentée par le professeur. L’histoire va très vite et nous dévoile le passé de deux personnages ainsi que leur capacité. Le final de l’épisode 3 aurait fait une bonne fin de saison, tellement on a eu combats désespérés et séquence émotion.

L’épisode 4 s’inscrit dans un propos général plus classique avec la mise en place d’un tournoi de magie à l’académie où les différentes classes s’affrontent. Derrière ces jeux, se cache des complots et des motivations plus complexes, ce qui renforce l’intérêt de la série.

La galerie de personnage se révèle plus intéressante que prévu car brise, légèrement, les codes du genre. Sistine est une élève brillante qui parle trop mais dont le tout est nuancé par le fait qu’elle est peu sûre d’elle ce qui la rend plus supportable. Elle est sans cesse inquiète pour Rumia. Le passé de cette dernière va devenir un point important de l’intrigue je pense, tant il semble lié à quelque chose de plus gros. Naturellement, celui qui tire son épingle du jeu, c’est Glenn, prof intérimaire fainéant de son état. Derrière son côté nonchalant, se devine un personnage torturé. Il possède un fort potentiel comique. Cependant, quand il s’y met il est plutôt balèze car il connaît la nature de la magie.

Du côté de l’animation c’est correct. Les représentations des cercles magiques sont simples mais sont agréables à l’œil. Les combats sont fluides, même si on en a pas vu beaucoup pour le moment. L’OST ne m’a pas fait grande impression mais l’opening est sympa.

Fiche réalisée grâce au service presse de Crunchyroll.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Akashic Records of Bastard Magical Instructor, malgré un premier épisode classique, est une série plaisante à suivre, grâce notamment, à son héros adepte du moindre effort.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)