Ascendance of a Bookworm

Ascendance of a Bookworm

Avis principal par Beldaran

Résumé : Étudiante et passionnée par les livres, Motosu Urano venait d’apprendre qu’elle allait enfin travailler comme bibliothécaire, ce dont elle avait toujours rêvé. Mais la vie en a décidé autrement et un tragique accident l’a emportée. Pourtant, elle s’est réincarnée dans le corps de Maïn, la petite fille d’un soldat. Mais elle ne se laisse pas abattre pour autant. Après tout, tant qu’elle peut lire, elle n’a besoin de rien d’autre. Cependant, dans ce monde dominé par la magie, seuls les nobles et les puissants ont accès aux livres. Source : Crunchyroll

La série animée adapte un light novel signé Miya Kazuki et illustré par Yô Shiina. La saga est publiée depuis 2015 par les éditions TO Books et compte actuellement 21 volumes. Les éditions Ototo nous proposeront de découvrir l’année prochaine l’adaptation manga sous le titre, La petite faiseuse de livres. Pour le moment, 5 épisodes sur les 14 annoncés, ont été diffusés et malgré des premiers épisodes assez lents, le visionnage s’avère assez plaisant.

Il s’agit d’un isekai mais cette fois-ci pas de camion fou, non, simplement une pile de livres qui a décidé de bouleverser le destin de la jeune Motosu Urano en la catapultant dans le corps d’une enfant, Maïn, au sein d’une univers évoquant les XIVe-XVe siècles européens. Pour le moment, ce monde qui laisse entrevoir le fonctionnement d’une société féodale, se résume au quartier où vit la nouvelle famille de Maïn et à la forêt alentour. Le rôle de chacun se dévoile peu à peu et à partir de leur 7 ans les enfants rentrent en apprentissage auprès d’un professionnel d’un métier qui les intéressent. Même si déjà, ils sont envoyés ramasser du bois et participent aux tâches ménagères. L’étudiante japonaise découvre du haut de ses 6 ans, une ville qui ne sent pas bon, où l’hygiène est réduite au strict nécessaire et surtout doit vivre en mangeant peu. La description de ce monde est assez bien réalisée et on observe Maïn modifier légèrement le quotidien de sa famille grâce à ses connaissances du XXIe siècle. Le plus dramatique pour elle, est l’absence de livres, réservés à l’aristocratie. Cet élément fait office de fil conducteur et le récit présente les différentes expériences de Maïn qui tente de réaliser un ouvrage, en fabriquant du papyrus, des tablettes d’argile ou encore des plaquettes de bois. Le problème, sa nouvelle famille ne comprend pas ses expériences et son désarroi grandit, notamment dans le cinquième épisode.

La narration est assez lente, ce qui peut décourager au début mais on se prend vite au jeu et j’apprécie l’ingéniosité que développe le personnage pour parvenir à atteindre son objectif.

Les personnages sont assez nombreux mais facilement identifiables grâce à des couleurs de cheveux flashy. Un accident original propulse la jeune étudiante japonaise dans le corps fragile d’une petite fille Maïn. Elle s’adapte plutôt rapidement à cette nouvelle vie, même si cela est difficile, à cause de sa faible constitution. Cependant, il semblerait que sa colère ait un impact direct sur sa santé donc affaire à suivre. Sa famille semble surprise par les changements mais cela ne va pas plus loin.

L’animation n’est pas transcendante mais reste agréable. J’apprécie le changement de chara-design lorsque le personnage explique les expériences qu’elle va tenter. L’OST ne m’a pas laissé un grand souvenir mais l’opening et l’ending sont chouettes.

Fiche réalisée grâce à l’accès presse de Crunchyroll.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Ascendance of a Bookworm est une série, détente, originale par son thème et très agréable à suivre.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)