Colorful

Colorful

Avis principal par Kûkaku

Résumé : Un esprit gagne une deuxième chance de vivre à condition d’apprendre de ses erreurs. Il renaît dans le corps de Makoto, un élève de 3ème qui vient de mettre fin à ses jours. L’esprit doit endurer la vie quotidienne de cet adolescent mal dans sa peau. Avançant à tâtons, s’efforçant de ne pas reproduire les fautes de Makoto, il va finalement découvrir une vérité qui va bouleverser son existence.
Source : Kazé

Ca fait un petit moment que mon père m’a acheté le dvd, mais je n’avais jamais eu l’occasion de le regarder, car je ne pouvais pas l’emmener chez moi, à Lyon, puisque c’est un Blu-ray.
Et bien maintenant, c’est fait.

Ce film est vraiment un petit bijou d’animation. Du début à la fin, je n’ai cessée d’être émerveillée par les décors, la musique, et la profondeur avec laquelle le personnage principal est traité.

Le début est vraiment très accrocheur, avec son approche originale, où l’on se sentirait presque à la place de l’acteur, puisqu’on ne le voit pas, on ne l’entend pas, mais on se trouve comme à l’intérieur de sa tête. Vraiment, j’ai beaucoup aimé ce départ.

Commence ensuite l’histoire, lorsque l’on pénètre dans le corps de Makoto, qui vient de mourir à l’hôpital. On débarque, et encore une fois, on se trouve à la place du personnage, et on vit sa « renaissance » avec lui. Au fur et à mesure que le temps passe, on en découvre plus sur Makoto, mais toujours en même temps que cette âme qui vient de prendre possession de son corps. Et c’est pourquoi le personnage de Makoto est vraiment très travaillé, à tous les niveaux. J’ai trouvé le scénario global vraiment bien écrit et réaliste, avec toutes les questions que peut se poser l’âme, les problèmes qu’il rencontre, ses réactions, et j’ai justement trouvé que ses sentiments et doutes était très bien transmis… Et son évolution au cours du film est franchement superbe.

Et à la fin, j’ai vraiment été surprise par la tournure des évènements, je ne m’y attendais vraiment pas, et cette tournure m’a vraiment fait plaisir. J’ai eu l’impression d’avoir atteint un objectif, fixé depuis le début, par Pura-Pura (qui est juste adorable au passage, même si parfois, je n’ai pas vraiment compris ce qui le motivait à agir méchamment envers Makoto), ou même par Makoto en quelque sorte.
Mais le petit malus, c’est que cet objectif n’a pas vraiment été développé au cours du film. L’âme a pour mission de retrouver ses souvenirs, et pourtant, ce point n’est pas traité plus que ca, j’aurais bien aimé en savoir plus sur la façon dont l’âme était arrivée au résultat que l’on obtient à la fin.

Bref, mis à part un scénario très bien mené, cette perle est également très agréable à regarder, et même à écouter. Les graphismes très colorful sont sublimes (et la petite « morale » à la fin reprenant le titre m’a fait rire au passage), et le fait qu’ils aient utilisé des photos retouchées pour faire le fond, pour certains passages tout du moins, ajoute un touche d’originalité au tout. Cela fait ressortir les personnages et autres objets créés par animation, animation très propre/fluide/correcte, utilisez le mot que vous voulez, le sens est compris C’est donc vraiment un pur plaisir pour les yeux.
Mais pas que.
J’aurais presque envie de le passer une nouvelle fois, rien que pour l’OST. Les musiques sont franchement bien sympathiques, et donnent une certaines « puissance » aux scènes où elles sont introduites. Et puis, c’est bien la première fois que j’ai laissé le générique de 5+ minutes à la fin, juste pour écouter la musique de fin en entier Et je me suis même repassée certaines scènes où la musique était top.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un très très bon film, qui mérite d’être vu et revu.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)