Descendants of the Sun

Descendants of the Sun

Avis principal par Kûkaku

Résumé : La Force de maintien de la paix -ou Casques bleus- des Nations Unies est dispatchée à Uruk, zone de guerre fictive. Le Capitaine Yoo Shi Jin, team leader d’une unité spéciale coréenne, y retrouve alors Kang Mo Yeon, une chirurgienne rencontrée 8 mois plus tôt, également envoyée à Uruk par son hôpital pour y développer une unité médicale. En travaillant côte-à-côte en zone dangereuse et touchée par la maladie, Yoo Shi Jin et Kang Mo Yeon retomberont amoureux.
Source : Wikipedia

Casting :

Acteurs Rôles
Song Joong Ki Yoo Shi Jin
Song Hye Kyo Kang Mo Yeon
Kim Ji Won Yoon Myeong Joo
Jin Goo Seo Dae Young
David Lee McInnis Ah Goo Seu (Marché noir)

Je suis amoureuse. Amoureuse de Yoo Shi Jin, amoureuse de sa relation avec Kang Mo Yeon, amoureuse de sa relation avec Seo Dae Young, et tout simplement amoureuse de ce drama. Dès le premier épisode, ce fût le coup de foudre.

Clairement, je ne m’attendais pas à ces deux premiers épisode, puisque le résumé n’est en fait valable qu’à partir de la fin de l’épisode 2. Et pourtant, ça ne m’a pas déçue, mais simplement emballée plus que jamais. On découvre nos deux soldats, Yoo Shi Jin et Seo Dae Young, en permission après une mission spéciale impliquant la Corée du Nord. Ceux-ci sont simplement en train de s’amuser à un stand de tir lorsqu’un voleur provoque une effervescence en pleine rue, et qu’ils se décident à l’arrêter. Le premier combat des deux soldats puait déjà la classe, mais ici, c’est le ponpon, ils dégoulinent de classe et de sexyness (Oui, c’est grave). Ce moment seulement a suffit à faire chavirer mon cœur. Et ce n’est pas fini. L’instant suivant, dans un café, permet d’établir la relation des deux hommes. Subordonnés mais avant tous amis proches, on perçoit dès le départ la proximité et la bonne entente qui règne entre ces deux personnages. On les retrouve alors ensuite à l’hôpital, suite au vol du téléphone de Seo Dae Young par le jeune voleur -envoyé à l’hôpital après son « arrestation »-, hôpital dans lequel ils font la rencontre du Dr. Kang. Kang Mo Yeon, fière, sûre d’elle et possédant un caractère affirmé, ne se laisse pas impressionner par les deux hommes. Cette personnalité lui vaut de faire succomber immédiatement le beau Capitaine, qui n’en a pas fini avec elle, puisque Kang Mo Yeon est en effet bien décidée à le faire arrêter suite à un petit quiproquo. Les premiers contacts entre les deux personnages et la relation qui s’en suit est absolument magique. Tout aussi taquin que Yoo Shi Jin, Kang Mo Yeon ne se laisse pas faire facilement, et c’est d’une manière tellement naturelle qu’ils vont se rapprocher petit à petit. Cependant, cela se complique rapidement à cause des métiers respectifs de chacun. L’un étant soldat, l’autre étant chirurgienne.
Cet aspect ajoute une réelle profondeur au drama, puisque dès le départ, après quelques réflexions suite au comportement étrange de Yoo Shi Jin, Kang Mo Yeon décide de couper les ponts. Yoo Shi Jin est un soldat qui sauve des vies au dépend d’autres vies sacrifiées alors que Kang Mo Yeon est une chirurgienne pour qui la vie est quelque chose qu’il ne faut pas perdre. Ce qui est arrivé si vite semble se terminer si vite. Les deux protagonistes se séparent, sans savoir ce qui les attends par la suite.

Je pourrais raconter chaque instant des épisodes tellement chaque minute compte et a son importance, mais cela perdrait clairement de l’intérêt, puisqu’il faut les voir pour apprécier. Bref, en soit, pour le moment, ce n’est que les prémices de la série, 4 épisodes seulement, et pourtant, le rythme des évènements est soutenu, et un nouveau fil directeur qui accompagnera le développement de la relation de nos personnages est déjà apparu. C’est probablement le fil qui sera suivi jusqu’à la fin, tout en étant agrémenté par les péripéties du couple Yoo Shi Jin/Kang Mo Yeon, mais également Seo Dae Young/Yoon Myeong Joo et par les activités de médicales de l’équipe de médecins. Celui ci semble alors porter sur un groupe terroriste qui cherche à accomplir quelque chose à Uruk. On ne sait pas encore qui, comment et pourquoi, mais les previews promettent quelque chose d’intéressant, donc j’ai réellement hâte de voir comment le tout va se développer. Surtout lorsqu’on aperçoit brièvement un possible lien entre Yoo Shi Jin et le potentiel terroriste au cours de l’épisode 4…

Bref, passons côté acteurs, ost, réalisation tout ça tout ça… Je suis fan. Je ne connaissais aucun des acteurs, et en visionnant les premiers épisodes, j’ai l’impression qu’ils sont nés pour ces rôles. Ils sont tous tellement… appropriés? Aussi bien Song Joong Ki avec sa personnalité taquine et son sourire -et quel sourire- coquin, que Seo Dae Young avec son masque de marbre et pourtant ce côté si touchant, avec cette loyauté sans fin et ces émotions qui se reflètent si bien dans ses yeux, ou encore Kang Mo Yeon avec sa fière personnalité et son intégrité. J’aime également énormément Yoon Myeong Joo et le soldat Kim Ki Bum, même s’ils n’ont pas encore été très présent. La manière dont Kim Ki Bum a transformé sa vie suite à sa rencontre avec Seo Dae Yound est magnifique, et cette relation « Grand frère » leur va si bien!
Je ne sais pas vraiment comment décrire cela correctement, mais j’aime absolument tout chez les personnages, et il est tellement facile de s’y attacher rapidement. De plus, ils ne font absolument pas d’ombre aux personnages secondaires, qui ont tous leur petit quelque chose qui les rends également irrésistible. L’équipe de médecins occupe un rôle plus important que le corps militaire, et tellement de personnalités exceptionnelles se retrouvent regroupées en un seul et même lieu. Bref, j’adore, je suis amoureuse des personnages.
Le potentiel « méchant » également est très appréciable, puisqu’on joue ici sur le côté international de la série, avec un rôle tenu par un étranger, David Lee McInnis. Il est sombre, a un regard et une expression froide, et joue pour le moment, et de ce qu’on a entrevu, le rôle parfait du « méchant mystérieux », puisqu’il semble cacher un bon nombre de choses. Quand on parle du côté international, c’est également quelque chose de très bien intégré à la série, puisque de nombreux personnages étrangers apparaissent au cours des épisode, et la crédibilité est gardée puisque les personnages parlent tous au moins anglais lors de passages importants. D’autres langues sont également pratiquées, et j’ai adoré voir cet effort de réalisation, qui est souvent négligé et remplacé par la croyance « Drama coréen = on parle coréen et puis c’est tout, tout le monde comprends, puisque le monde entier parle coréen ». Ce n’est pas seulement dans les dramas qu’on retrouve cela, mais dans tout en fait, puisqu’il faut avouer que c’est bien plus simple et que ce serait bien trop compliqué de faire parler tout le monde en la langue propre au pays où la scène/le film/la série est tournée. Ce serait réellement fou, mais dans tous les cas, j’apprécie l’effort de réalisation.

Pour continuer sur l’aspect réalisation, j’aime beaucoup les cadrages des plans, qui sortent parfois de l’ordinaire et qui rendent vraiment très bien au cours du visionnage (Je suis retombée amoureuse de Yoo Shi Jin rien que lors de la scène où il conduit le bateau dans l’épisode 3, juste parce que c’est filmé de manière magnifique). J’ai apprécié le « partage d’écran » lors de la première conversation téléphonique, et les fondus de certains plans les uns dans les autres. Bref, je n’y connais pas grand chose, mais je trouve ça beau, bien travaillé et bien réalisé, donc j’aime.

Enfin, je me suis bien trop étendue, et rien que d’en reparler, de me remémorer certaines scène, j’ai envie de me revoir les épisodes une troisième fois, en 4jours. Oui, je suis folle, accro, addict… Du coup, je finirais sur l’OST, brièvement, qui est à la hauteur de ce qu’on attend et qui ne sert qu’a sublimer le drama. Une musique taquine, romantique, sérieuse mais pas trop, puissante… tout est en place, et tout colle parfaitement bien selon le passage accompagné. J’ai ici également un coup de coeur particulier pour Always de Yoon Mi Rae (vidéo qui suivra).

Bref, énorme coup de coeur pour ce drama qui ne fait que commencer, mais qui me rend tellement impatiente de voir la suite. Tellement impatiente que je n’attends même plus les sous titres pour regarder les épisodes, mais que je les regarderai bel et bien en live -j’ai maintenant l’avantage d’être sur le bon fuseau horaire What a Face -, sans rien comprendre. Pour les revoir ensuite avec sous-titres ahaha !
Pour fini, pour ceux qui auront lu jusqu’ici, hier, en parlant avec Yanmei, j’en suis venue à lui dire que Healer, qui est excellent, est un drama pour enfant comparé à Descendants of the Sun. Et que dans la continuité, Ji Chang Wook (rôle : Healer), ne vaut rien à côté de Song Joong Ki (rôle : Yoo Shi Jin). C’est pour dire… je suis définitivement et irrémédiablement convertie… (Elle va d’ailleurs me détester pour ça).

  • Scénario
5

En conclusion

Un bijou.
Une trame passionnante et tellement naturelle avec une touche de romantisme si réelle, des acteurs tous plus talentueux et charismatiques les uns que les autres et une réalisation en béton. Descendants of the Sun est une série qui démarre très fort, et pour laquelle j’espère que tout se déroulera pour le mieux par la suite.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)