Didn’t I say to make my abilities average in the next life

Didn’t I say to make my abilities average in the next life

Avis principal par Beldaran

Résumé : Misato Kurihara était un peu plus douée que les autres filles de son lycée et, en conséquence, elle était toujours seule et ne pouvait pas vivre sa vie comme elle le souhaitait. Après s’être réincarnée dans un autre monde en raison d’un tragique accident, elle veut s’y faire des amis et mener une vie normale. Elle a donc demandé à Dieu une chose : « Donnez-moi des capacités moyennes dans ce monde ! » Pas de chance, les capacités que Dieu lui a données n’étaient pas du tout « moyennes ». Source : Crunchyroll

Didn’t I say to make my abilities average in the next life est une adaptation particulièrement libre du light novel, Watashi, Nouryoku wa Heikinchi de tte Itta yo ne!, signé FUNA et illustré par Akata Itsuki. En conséquence si vous connaissez les romans, vous risquez d’être déçus mais sinon, les 9 premiers épisodes offrent un divertissement sympathique, sans prise de tête.

Alors oui, il s’agit d’un énième isekai avec son camion tueur et la réincarnation du personnage dans un nouveau monde type fantasy. Il s’agit surtout d’une parodie, en quelque sorte. C’est un univers plutôt dur avec ses aristocrates pourris jusqu’à la moelle, ses brigands de grands chemins qui trucident à tour de bras, ses intrigues politiques ou ses monstres. Au milieu de ce monde qui se veut sérieux, l’héroïne, Mile, fait office d’ovni car elle est totalement en décalage avec les gens et les évènements. D’ailleurs le changement de ton peut être brutal ce qui déstabilise totalement. Le récit passe d’un élément parodique à une situation dramatique. L’histoire pullule de multiples références de Dragon Ball à Lady Oscar en passant par Sakura. Il est très plaisant de les chercher.

Le scénario est d’une grande simplicité. On suit la nouvelle vie de Mile qui rêve de mener une vie simple, en effectuant des missions au sein d’une guilde avec ses amies. Nous n’échappons pas au traditionnel épisode de la plage mais il est drôle et surtout revendique le fan service.

Les personnages sont nombreux, mais seuls quatre sont vraiment développés. Mile est le pseudonyme d’Adele von Ascham qui est le personnage principal. Elle souhaitait avoir des capacités moyennes, pour être comme tout le monde, malheureusement pour elle, elle est ultra balèze ce qui créé de nombreux quiproquos ou secrets familiaux comme elle dirait. La jeune fille est naïve, attachante et en total décalage avec ce nouveau monde car elle essaie de reproduire des situations de l’univers d’où elle vient. Un flashback nous apprend qu’elle n’est pas tombée dans la bonne famille d’où sa situation actuelle. Elle va former un groupe avec trois personnes, Mavis, Reina et Pauline dont leurs propres histoires viennent rythmer le récit. Chacune possède une particularité et un stéréotype précis mais elles se complètent bien.

La réalisation n’est pas exceptionnelle mais cela fait le travail. Le graphisme des monstres est ridicule. Le design des personnages secondaires n’est pas fameux mais celui des personnages principaux est chouette. Les musiques ne sont pas transcendantes mais l’opening et l’ending sont sympas.

Fiche réalisée grâce à l’accès presse de Crunchyroll.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

La série animée propose une histoire simple, plaisante et drôle. C’est un bon divertissement.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)