Flying Witch

Flying Witch

Avis principal par Beldaran

Résumé : Makoto Kowata est une jeune sorcière de 15 ans. La coutume impose aux sorcières de cet âge de s’éloigner de leur famille pour devenir indépendantes. Makoto quitte donc Yokohama pour partir s’installer dans le nord du Japon, chez de la famille. Là-bas, entourée de ses cousins, Kei et sa petite sœur Chinatsu, elle va entrer au lycée et tenter de devenir une sorcière accomplie. Source : Crunchyroll

 

Flying Witch est une série animée particulièrement relaxante, très fortement orientée tranche-de-vie et où finalement la magie ne tient pas un rôle central. Les 7 premiers épisodes furent très plaisants à suivre.

Le récit nous entraîne dans le quotidien de Makoto Kowata, lycéenne mais également sorcière qui a quitté sa ville natale pour s’installer chez de la famille dans une ville. Cela fait partie de sa formation de sorcière.
Certains épisodes offrent deux histoires et nous permettent de découvrir la vie paisible et ordinaire de Makoto avec son premier travail de sorcière ou la dégustation d’un plat local. La narration est vraiment tranquille, au rythme de la campagne. Au fil des épisodes, on s’aperçoit finalement que la magie fait surtout office de cadre et qu’elle n’est pas un élément central du récit. Cependant, cette touche magique, apporte souvent un décalage et des situations totalement incongrues mais très cocasses. En cela, l’anime est très intéressant à suivre et réussi, car les touches d’humour sont toujours bien placées et fonctionnent à chaque fois.

La galerie de personnages est bien garnie mais, ils sont tous facilement identifiables et surtout très chouettes à suivre, Makoto en tête. Elle est en plein apprentissage magique mais va quand même au lycée. Il faut noter que la phase lycée est très brièvement présentée, on sent que c’est surtout la relation avec la nature qui est importante. Makoto est très tête en l’air et n’a absolument pas le sens de l’orientation mais heureusement que Kei est là pour l’encadrer. Ce dernier apparaît comme assez mature. Il s’y connaît beaucoup en plante mais ce n’est en rien surprenant quand on apprend que son père est agriculteur. Il a un petit côté pince sans rire plutôt sympa. Sa sœur, Chinatsu, est très mignonne et surtout curieuse vis-à-vis des sorcières, malgré une certaine appréhension au début, ce qui est compréhensible. La rencontre entre Makoto et la meilleure amie de Kei, Nao, est tout simplement magistrale et improbable. C’est là qu’on se rend compte que le monde des sorcières, c’est un monde à part.
D’autres personnages viennent s’ajouter au trio, comme la sœur de Makoto, Akane, sorcière puissante mais nonchalante qui est très drôle ou encore les parents Kei et Chinatsu qui sont cool.

L’animation est fort sympathique comme les musiques qui collent parfaitement au côté tranquille de la série animée.

Fiche réalisée grâce à l’accès presse de Crunchyroll.

 

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Flying Witch est l’anime détente par excellence. Le récit est drôle, souvent mignon avec un côté très relaxant. Très chouette !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Un commentaire au sujet de « Flying Witch »

  1. L’épisode 8 est dans la continuité du précédent puisqu’on reste au café Concrucio où on y découvre les propriétaires (deux sorcières) et surtout des clients particuliers. J’ai adoré le final où l’on suit Akane qui se rend à la baie d’Hạ Long pour essayer sa nouvelle formule qui change en couleur encre l’eau : l’effet est spectaculaire.

    L’épisode 9 nous en apprend un peu plus sur la famille Kuramoto où la mère s’avère être auteure de livres pour enfants. Le récit tourne autour d’Inukai et de ses prédictions plus que floues pour la journée à venir. Makoto livre le super pouvoir du radis à Nao : il fait maigrir !^^ Le must du must c’est lorsqu’ Akane pense que Nao est la petite amie de Kei : la tête qu’elle fait !

    L’épisode 10 nous entraîne dans le cours de cuisine au lycée où Nao avoue sa nullité en cuisine. Le final de ce passage est assez drôle. La seconde partie est plus relaxante, en nous conduisant dans les champs de pommiers pour préparer la récolte. Partie mignonne jusqu’à ce que Makoto sorte ses gâteaux doigts de sorcières, au visuel vraiment trop réaliste.^^

    L’épisode 11 est absolument magique et magnifique. Akane réalise qu’une baleine volante va passer près de chez eux. Avec Chinatsu et Makoto, elles partent à sa recherche et vont l’explorer et réalisent qu’autrefois c’était une île habitée. Ce passage est vraiment très beau. Là elles rencontrent la petite Anzu. S’en suit un mini cours d’histoire sur les pancakes qui m’ont donné faim avec un Kenny en prof, totalement improbable.^^

    L’épisode 12 nous propose un retour au quotidien de Makoto plus « classique » avec la confection d’une nouvelle cape. C’est très simple mais très agréable. Le final est tout simplement extraordinaire avec les poissons-sols, improbable mais poétique à souhait.

    La série est terminée et va me manquer. Elle fut vraiment très agréable à suivre, parfaite pour les dimanches. Les personnages sont tous attachants, mention à Akane qui est tout bonnement géniale.
    Une suite serait vraiment cool.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)