Gamers!

Gamers!

Avis principal par Beldaran

Résumé : Le lycée Otobuki possède un club rassemblant des passionnés de jeux vidéo. On y trouve parmi eux Keita Amano, un jeune garçon seul qui y joue régulièrement, Karen Tendô, la jolie présidente du club, mais aussi Chiaki Hoshinomori, qui se bat constamment avec Keita, et enfin, Tasuku Uehara, qui s’efforce de dissimuler sa passion. Source : Crunchyroll.

A l’origine de la série, on trouve le light novel, toujours en cours avec 7 tomes, de Sekina Aoi, publié par Kadokawa. Le résumé ne m’emballait pas plus que cela donc j’hésitais à me lancer, pour finalement enchainer les 11 épisodes disponibles.

La réussite, du moins au début, de cette comédie romantique réside dans son humour et l’élaboration de quiproquos improbables. Finalement, les jeux vidéo ne sont qu’un prétexte, malgré quelques références plaisantes à trouver. Cette histoire délirante repose sur une avalanche de quiproquos qui fonctionnent jusqu’au sixième épisode dont la construction est absolument géniale et qui se conclue de manière magistrale. La suite du récit est plutôt redondante, reprenant le même schéma de mise en place de quiproquos et soyons réaliste, trop de quiproquos, tue le quiproquo et surtout, on s’ennuie. Néanmoins, mention spéciale à l’épisode 8 et au jeu de plateau « la roue de la destinée » où j’ai beaucoup ri, tellement les situations sont parlantes et géniales.

La narration jusqu’à l’épisode 6 est rythmée, ménageant son lot de moments et de dialogues cocasses, après cela devient inégal avec des scènes banales, sans grand intérêt. Finalement, cela démontre les limites du scénario qui apparaît comme très, très léger.

La comédie fonctionne grâce à une galerie de personnages grandement cinglés. Le héros, Amano Keita est un lycéen lambda, fasciné par les jeux vidéo mais pas vraiment doué. Il est d’une grande franchise mais je le trouve souvent indécis et de ce fait, très agaçant. Les autres sont beaucoup plus intéressants, Uehara Tasuku en tête. C’est lui qui tente de résoudre les quiproquos, sans vraiment réaliser qu’il en crée certains. Il est intéressant à suivre. La jolie blonde, Karen Tendô a un quotidien bien réglé, jusqu’à sa rencontre avec Amano qui va révéler un caractère particulier mais réellement attachant, contrairement à Chiaki, personnage très horripilant.

En ce qui concerne l’animation, ce n’est pas mauvais, c’est médiocre et cela s’aggrave au fil des épisodes avec des visages tordus ou à peine dessiné. Bref, c’est une déception totale de ce côté-là et dérangeant par moment. L’OST et les génériques ne sont pas transcendants.

Fiche réalisée grâce au service de presse de Crunchyroll.

 

  • Scénario
  • Dessin
2.3

En conclusion

Gamers! offre une première partie intéressante et drôle avec des quiproquos bien construits mais la suite se révèle décevante et ennuyeuse. Le titre de la série aurait dû être « Gamers! ou quiproquos ».

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)