Grimgar – Le Monde de cendres et de fantaisie

Grimgar – Le Monde de cendres et de fantaisie

Avis principal par Beldaran

Résumé : Quand Haruhiro se réveille, il est dans l’obscurité. Il ne sait plus où il est, qui il est ni d’où il vient. Autour de lui, des hommes et des femmes qu’il ne connaît pas sont dans le même situation. Ils découvrent alors qu’ils se trouvent dans un monde semblable à un jeu vidéo appelé «Grimgar». Pour survivre dans ce milieu hostile et comprendre ce qui leur arrive, ils vont devoir faire équipe, coopérer et apprendre de nouvelles compétences. Source : Wakanim

 

Les séries qui proposent un univers fantastique, dans lequel les personnages y sont propulsés, sont nombreuses. Cependant avec celle-ci ne vous attendez pas à des combats épiques comme dans SAO (la première saison) ou des stratégies tortueuses telles que dans Log Horizon. Non, car Grimgar se présente plutôt comme une tranche de vie assez contemplative, ce qui en fait une approche intéressante, au vu du syno assez classique.

Grimgar débute avec un lot de personnages qui ne savent pas pourquoi ils sont là et surtout qui ne se souviennent de rien sauf de leurs prénoms. Ils seront conduits devant une personne qui va leur expliquer qu’afin de survivre dans ce monde, il leur serait profitable de rejoindre l’Armée des Volontaires. Ceux d’apparence balèze se regroupent et abandonnent les autres, ce qui laisse 6 personnes. C’est ce groupe que nous allons suivre.

Grimgar est un univers fantastique qui se dévoile lentement et finalement très peu au fil des épisodes. On comprend qu’il y a plusieurs « zones » et de multiples créatures de différents niveaux. Ces dernières semblent vivre selon des règles qui leur sont propres avec une certaine forme de hiérarchie. On ressent que les personnages sont perçus comme des envahisseurs et c’est comme cela que certains se considèrent. Cet aspect présente un monde construit et de ce fait agréable à découvrir, même si de multiples mystères demeurent. Comme on suit le même groupe, on en sait autant qu’eux, à savoir pas grand-chose.
Un fait que l’on perçoit rapidement, l’action ne sera pas au cœur du récit. L’histoire est très lente, préférant s’appuyer sur le développement des personnages, leur psychologie et surtout comment ils vont s’adapter à cette nouvelle vie. Lors de leur première mission, leur « combat » est présenté de façon réaliste, si je puis dire, avec des personnages qui n’ont pas des capacités extraordinaires mais qui sont « humains » simplement.
Le premier épisode peut laisser perplexe car ne lance pas de véritable fil rouge et le second est représentatif de la suite avec toute une séquence, sans parole, accompagnée simplement d’un fond musical. Si j’ai apprécié l’ambiance poétique qui se dégage de la série, les pointes de fan service qui apparaissent de temps à autre comme un cheveu sur la soupe, sont très désagréables et n’apportent rien à l’intrigue.

Les personnages sont nombreux et ne sont pas tous vraiment bien développés mais cantonnés à un rôle précis. J’ai eu du mal au début à m’attacher mais plus l’histoire avance et plus ils deviennent intéressants. Ils arrivent à trouver leur place dans ce monde en quelque sorte. C’est difficile de présenter les six membres du groupe sans spoiler donc je me contenterai d’écrire que certains correspondent, malheureusement, à certains clichés et peuvent être quelque fois assez agaçants.

Le côté poétique du récit est renforcé par les décors absolument superbes, riches et variés. Les paysages au crépuscule ou nocturnes sont très beaux. Je suis très fan des ciels étoilés. L’intérieur de leur baraquement fourmille de détails. C’est vraiment très plaisant à regarder.
L’animation quant à elle n’est pas fameuse par moment et dans le dernier épisode, il y a même la présence d’un grossier faux-raccord. Mais dans l’ensemble c’est correct.
La musique tient une part importante. Elle est très présente et souvent remplace les dialogues. La longue séquence où l’on découvre le village des aventuriers en est un excellent exemple.

 

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Grimgar – Le Monde de cendres et de fantaisie propose un récit à l’ambiance poétique, très fortement orienté tranche de vie. Ce fut une série très plaisante à suivre. J’espère une saison 2 car il reste pas mal de points à traiter.

Envoi
User Review
4 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)