Infinite Ryvius

Infinite Ryvius

Avis principal par Maraya

Résumé : An 2225. Cela fait maintenant 80 ans qu’une très forte explosion solaire a généré un champ de plasma qui avale et détruit tout vaisseau spatial s’approchant trop près de lui. L’humanité, consciente du danger, a malgré tout décidé de créer et d’entretenir des avant-postes dans l’espace aux quatre coins de notre système solaire. Sur la Terre, deux jeunes apprentis cosmonautes, Kôji et Aoi Aiba, s’apprêtent à partir pour la station spatiale Liebe Delta où se trouve un centre de formation qui leur apprendra les rudiments de la navigation… Cependant, cela va très vite se compliquer quand les aspirants cosmonautes se retrouvent seuls à la navigation, livrés à eux-mêmes. Un grand secret se cache dans leur station et ce dernier va compliquer bien des choses. Attaqués et sans possibilité de trouver asile sur une planète, commencent pour tous un long voyage sans lendemain où chacun devra s’organiser pour tenter de rentrer vivant chez soi.
Source : Nautiljon

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en regardant cette anime la toute première fois. Je savais qu’il y était question de science-fiction et de mecha rien qu’en jetant un oeil aux images promotionnelles et comme c’est un genre qui ne me rebute pas, je me suis lancée, sans grand enthousiasme cependant. Hé bien, je n’ai pas été déçue. Bien plus qu’un anime de science-fiction, Infinite Ryvius est ce que l’on pourrait communément appeler un drame psychologique. Cette seconde dimension y est d’ailleurs beaucoup plus présente que la première, et heureusement car c’est sans doute pour cette raison que j’ai adoré la série !

Je suis rentrée dans l’histoire dès le premier épisode. Bien que celui-ci se contente de présenter les divers protagonistes, on ne s’ennuie pas et on commence déjà à percevoir les principaux enjeux relationnels. Quasiment chaque personnage a son importance et cela se vérifie bien évidemment par la suite. L’histoire en elle-même ne prend pas trop de temps à démarrer et les élèves-astronautes se retrouvent vite devant l’un des plus grands défis de leur vie : celui de gérer du haut de leur maigre expérience une situation de crise extrêmement complexe, et ce sans l’aide d’un seul adulte.

Il est très intéressant de voir évoluer ces jeunes en situation de huis clos au sein du vaisseau dont est tiré le nom de l’animé, le Ryvius. Tous se retrouvent confrontés à leurs peurs, à leurs démons. Ils sont alors capables du pire comme du meilleur. C’est là que ça devient intéressant. Aucun personnage ne peut réellement se voir attribué le titre de héros. Ceux que l’on croyait forts et justes s’avèrent finalement remplis de contradictions et ceux dont le tempérament asocial aurait pu leur valoir le titre d’anti-héros, nous surprennent vers la fin. Le parcours de Kouji, personnage qui n’aura peut-être pas votre préférence au début de la série, est en la preuve vivante. Son évolution est certainement l’une des plus marquantes de la série. Ceci étant, celles d’Ikumi, son meilleur ami et de Yûki, son frère, ne sont pas non plus en reste et gagnent très nettement en intensité au fur et à mesure que l’histoire progresse.

D’une manière générale, toutes les psychologies sont de toute façon intéressantes à découvrir et à comprendre. C’est un régal de suivre des personnalités aussi complexes et torturées et de les voir réagir plus au moins bien face à la crise. On se demande souvent si des adultes auraient fait mieux, mais ce n’est pas gagné. La situation à laquelle ils doivent faire face est telle qu’il me semble très difficile de ne pas commettre les erreurs propres au genre humain.

Comme dans toute série, il y a bien sûr des histoires de coeur et des triangles amoureux mais vous serez certainement très agréablement surpris de la façon dont elles/ils ont été traité(e)s. Tous comme les personnages de cet anime, les relations amoureuses sont complexes et travaillées, mettant en exergue certains aspects cachés des protagonistes, tant et si bien que vous serez surpris de la tournure que prendront certaines.

Côté musique, l’opening et l’ending sauront certainement vous séduire, tout comme sa bande originale de qualité. Le graphisme est classique mais efficace, et la réalisation et l’animation très correctes ; vous devriez donc rapidement vous prendre au jeu.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Un anime profond et atypique que certains comparent à Evangelion et qui devrait même plaire, pour peu que l’on accepte de dépasser ses a priori, aux non-adeptes de la science-fiction. Pour ma part, j’ai trouvé cet anime passionnant et très émouvant de par la justesse des réactions des protagonistes.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)