Le Garçon et la Bête

Le Garçon et la Bête

Avis principal par Maccha

Résumé : Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes… C’est l’histoire d’un garçon solitaire et d’une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta. Cette rencontre fortuite est le début d’une aventure qui dépasse l’imaginaire… Source : AlloCiné

Comme beaucoup de personnes, j’étais curieuse de voir le nouveau film de Mamoru Hosoda, réalisateur du film La Traversée du Temps ou encore Les Enfants Loups – Ame & Yuki. Il faut dire que Le Garçon et la Bête vise un public plus large mais c’est encore un très bon film que le réalisateur nous propose.

Le film commence par une introduction qui raconte une légende de Jutengai, le monde des Bêtes, où deux bêtes de grande force, le populaire père de famille Iôzen et le terrible Kumatetsu doivent s’affronter afin de devenir une divinité. Ensuite, on rencontre Ren, un garçon de 9 ans qui vient de perdre sa mère et ne souhaitant pas vivre auprès de sa famille éloignée, fait une fugue. Il rencontre Kumatetsu et découvre le monde des Bêtes au travers un passage secret. Kumatetsu, qui n’a pas de fils, décide de le prendre comme disciple afin de prétendre au titre dans son combat contre Iôzen. Les choses ne seront pas aussi simples, étant donnés le caractère bien trempé et le tempérament des deux personnages.

Au début, j’ai craint que cela soit un anime de baston quelconque mais il s’est avéré beaucoup plus intéressant. Les échanges de Ren, désormais nommé Kyuta, avec Kumatetsu, leur scènes d’entrainement sont assez comiques et on entre rapidemment dans l’histoire. C’est drôle de voir ces deux êtres rustres et têtus se rapprocher avec maladresse. Tous les deux apprennent beaucoup de choses de l’autre et on ne sait plus qui est le maître et qui est l’élève. Leur relation devient un peu une relation père-fils malgré leur attitude brute.

On peut diviser le film en deux parties avec la deuxième partie qui commence quand Ren grandit. Il redécouvre le monde des humains et y rencontre Kaede, une jeune lycéenne qui lui enseignera ce qu’elle apprend à l’école. En effet, Ren a un soif de l’apprentissage et il semble être dans une quête d’identité. C’est un peu dommage que dans cette partie le monde des Bêtes est mis de côté mais l’arc final réussit à mettre une conclusion aux récits des deux mondes.

Je pense que ce film aurait fait une bonne série d’animation. Certains aspects auraient pu être plus approfondis et deux heures n’auraient pas suffit.

On reconnait le style du réalisateur. Ren me fait penser à Ame des Enfants Loups et la fin a quand même un gout triste comme la fin de ce dernier. Il y a également du symbolisme qui montre la partie sombre des humains, ou encore la scène de la baleine.

J’ai trouvé l’animation très maitrisée. Les scènes de la légende du début avec les silhouettes de feu étaient très jolies. La scène de la baleine serait également belle en 3D. J’ai juste moyennement apprécié les décors de ville en images de synthèse. Quant à la musique, je l’ai bien aimé et elle était bien gérée.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un très bon film d’animation qui aurait pu être une bonne série d’anime et qui nous fait découvrir une relation de maitre et de disciple hors du commun.

Envoi
User Review
4 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)