Les Brigades Immunitaires

Les Brigades Immunitaires

Avis principal par Beldaran

Résumé : Cette histoire est la vôtre : c’est celle de votre corps. Le corps humain est composé d’approximativement 37 billions de cellules. Chaque jour, à chaque instant, chacune d’elle travaille dur pour protéger leur monde qu’est le corps humain. Des globules rouges qui transportent l’oxygène aux globules blancs qui combattent les bactéries, découvrez ces héros anonymes et les aventures qui se déroulent à l’intérieur de vous ! Ceci est l’histoire étrange et familière de la vie des cellules. Source : Wakanim

« One, Two, Three, Four, We are cells at work ! One, Two, Three, Four, We are Hataraku Fuul ! ».

La série animée adapte le manga éponyme de Akane Shimizu, toujours en cours de publication au Japon avec 5 volumes et dont le sixième sortira le mois prochain. En France, le titre est édité par Pika. L’anime est une très grande réussite et fait parti des excellentes surprises de la saison dernière.

Si vous avez lu le manga vous ne serez pas surpris car chaque épisode adapte un chapitre. Ce point engendre des rajouts qui ne sont pas dérangeants. Cependant, on note que pour caser deux arcs plus « longs » (celui sur le cancer et celui sur le choc hémorragique qui clôt la série), ils n’ont pas adapté les chapitres dans l’ordre et en ont fait sauter certains. Le rythme est entaché par les différentes phases explicatives qui stoppent l’action et qui sont également présentées dans des encarts. Pour nous, spectateurs étrangers, il y a un sentiment de redondance plutôt désagréable mais il faut saluer l’initiative de Wakanim d’avoir traduit ces petits textes.

Nous découvrons l’intérieur du corps humain, présenté sous la forme de différents quartiers qui évoquent une ville où travaillent en harmonie différents groupes de cellules. Le corps est régulièrement attaqué par d’infâmes bactéries qui se font joyeusement latter par les globules blancs, ça saigne beaucoup. L’ensemble est éducatif, même si on comprend que ce fonctionnement interne est simplifié pour les besoins du récit et formidablement fun ! L’humour est particulièrement présent, malgré quelques passages difficiles. Certains épisodes bénéficient d’une mise en scène survoltée et là je pense à l’épisode concernant la réaction allergique due au pollen de cyprès. C’est un passage absolument magique, tellement le n’importe quoi va crescendo. A d’autres moments, on constate que l’organisme ne peut pas s’en sortir seul et a besoin d’une aide extérieure, la danse de la pluie est également un grand moment.

Si l’histoire prend, c’est grâce à ses personnages qui même s’ils restent cantonnés à leurs fonctions et donc ne connaissent pas d’évolution majeure, sont attachants, AE3803 et U-1446 en tête. La première est une hématie qui possède un médiocre sens de l’orientation et présente une grande maladresse. Elle est souvent (toujours ?) sauvée par U-1446, grand trancheur de bactéries. Il peut être légèrement flippant dans ses actions. Autour d’eux gravitent de multiples personnages que nous prenons plaisir à découvrir et revoir au fil des épisodes. Les macrophages sont des sortes de soubrettes armées de haches qui ne font pas dans la dentelle mais qui ne ratent pas l’heure du thé ou les choupinous thrombocytes, agents du BTP qui sont là pour colmater les brèches et tellement mais tellement mignons. Il est évident qu’après le visionnage vous ne penserez plus à vos cellules de la même façon.

L’animation est vraiment très chouette avec des mises en scène dynamiques, prenantes et fluides. Les musiques sont très agréables et collent parfaitement à l’histoire. L’opening est absolument génial et donne la pêche !

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Les Brigades Immunitaires est une série animée amusante et didactique. J’espère fortement une saison 2.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)