Magic-kyun! Renaissance

Magic-kyun! Renaissance

Avis principal par Beldaran

Résumé : Dans un monde où l’art est lié à la magie, les personnes qui arrivent à maîtriser cette discipline sont appelées Artistas et sont très prisées par les sociétés de divertissement. L’école privée Hoshinomori est dédiée à la formation à ces arts magiques. Jeune élève, Kohana Aigasaki fait la connaissance de six garçons particulièrement doués. La jeune fille rejoint le comité organisant le festival culturel d’été, un grand rendez-vous au cours duquel seront élus le prince et la princesse Artista de l’année.
Source : Crunchyroll

 

A chaque saison son adaptation d’otome game, j’ai donc choisi de jeter mon dévolu sur Magic-kyun! Renaissance, ne supportant plus les suites d’Uta no Prince-sama. Je dois avouer avoir été plutôt agréablement surprise par le rendu.

Du côté de l’histoire ce n’est pas original, le tout suivant les codes du genre mais quelques points du scénario ont été légèrement développés comme ce que sont les Aristas avec les cas particuliers. Le récit est donc plutôt linéaire sans surprise mais pas désagréable à suivre. Évidemment, on n’évite pas les clichés du genre, avec une héroïne entourée de beaux-gosses tous différents et grandement stéréotypés. Certains éléments peuvent surprendre même si ce n’est pas fou non plus. Par exemple, je pensais que le dernier épisode marquerait la fin de l’Hoshifes et bien non, on découvre l’après avec des informations sur les Artitas. Le point intéressant reste ce concept d’Artistas dont je regrette que cela ne soit pas plus développé.
En revanche, il y a un point que je ne comprendrai jamais, ce sont les chansons, pourquoi mais pourquoi faut-il toujours qu’il y ait des chansons. D’ailleurs, j’ai trouvé la fin assez ridicule mais bon c’est le pouvoir de la musique !

En ce qui concerne, l’héroïne, surprise, elle est supportable et moins cruche que prévu. Son évolution est d’ailleurs intéressante à suivre puisqu’elle comprend qu’elle n’est pas qu’une pâle copie de sa mère. Après, autre point sympathique sa « meilleure amie » a un impact sur l’histoire, elle ne sert pas que de faire-valoir, même si elle est légèrement oubliée à la fin.
J’en arrive aux 6 garçons qui gravitent autour de Kohana et là, c’est du classique. Teika aurait pu connaître un développement intéressant mais l’histoire avec ses frères est balayée en quelques minutes. Les deux que j’ai moyennement supporté sont Louis (le séducteur/danseur) et Monet (le peintre désagréable dont je n’ai pas compris son revirement à la fin). Je terminerai par un personnage sympa, c’est le prof, Tôdô dont on découvre brièvement le passé : il est touchant.

L’animation n’est pas extraordinaire mais correspond au genre. Je ne garde pas un grand souvenir des musiques et les chansons…

Fiche réalisée grâce à l’accès presse de Crunchyroll.

 

  • Scénario
  • Dessin
2.5

En conclusion

Magic-kyun! Renaissance fut mon plaisir coupable de la saison dernière. L’histoire et l’héroïne sont légèrement plus travaillés et intéressants à suivre et pourraient vous réconcilier avec le genre.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)