Merc Storia

Merc Storia

Avis principal par Beldaran

Résumé : Dans un monde où les humains et les monstres coexistent, les tensions et conflits sont parfois inévitables. Les Apaiseurs servent alors de médiateurs entre les deux camps. Yû, un jeune Apaiseur, va faire la rencontre de Merc, un petit monstre aquatique coincé dans une bouteille à qui la mémoire fait défaut… Commence alors une quête à la recherche de ses souvenirs perdus. Que vont-ils découvrir ? Source : ADN

La série animée adapte le jeu vidéo Merc Storia: Yujutsushi to Suzu no Shirabe sorti au Japon en 2014 et développé par la société Happy Elements. Je n’en attendais pas grand-chose mais j’ai été agréablement surprise. Si vous avez conservé votre âme d’enfant et que vous acceptez de vous laisser emporter par l’aventure alors vous passerez un bon moment.

Le résumé nous présente une quête comme fil conducteur, la recherche des souvenirs de la jeune fille dans un bocal, associée au jeune apaiseur, Yû. Dans les faits, la question revient sur le devant de la scène, 3 épisodes avant la fin, ce n’est clairement pas le propos principal du récit mais cela n’est pas dérangeant. L’univers présenté est vaste, riche de multiples pays, coutumes et peuples. Nous en faisons la découverte au fil du voyage des héros qui se trouvent mêlés aux affaires des autres de manières, toujours, imprévues : à chaque pays son histoire. Ces dernières sont bouclées en un voire deux épisodes. Les plus intéressantes à suivre furent celles au pays Halloween et celle au pays des anges. Derrière chaque récit, se cache une morale bon enfant qui fait comprendre que le public visé est jeune. Cependant, cela fait du bien de suivre ce type de série de temps à autre. C’est léger et réellement plaisant. Il y a peu de moments dramatiques et peu de moments d’action car même si la cohabitation entre humains (et autres) et monstres est parfois délicate, les apaiseurs sont là pour régler le problème sans violence. Ainsi malgré leurs différences, tous les êtres peuvent vivre en harmonie. C’est un beau message. Le final promet une probable, future saison 2.

La galerie de personnages est très réduite puisqu’elle se résume à Yû et Merc avec le marchand Jamo mais comme seuls les profits l’intéressent, son action est plutôt réduite. Yû est un jeune apaiseur qui part sur les routes malgré sa peur panique des monstres. Il grandit au fil des épisodes. Il est de bonne composition et semble un peu subir les évènements. Il accompagne Merc, esprit aquatique coincé dans un bocal. Elle est rigolote avec son franc parlé et son côté naïf. Ils se complètent bien tous les deux.

L’animation est correcte malgré l’emploi de nombreux plans fixes souvent identiques. J’ai réellement apprécié le soin apporté aux multiples décors, représentant les différents pays. Les couleurs pastel renforcent l’ambiance tout en douceur du récit. Les musiques sont très agréables et collent parfaitement à l’histoire.

Fiche réalisée grâce au service de presse d’ADN.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Merc Storia offre une histoire simple, apaisante, au sein d’un univers enchanteur. La série fut très agréable à regarder.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)