Sound ! Euphonium

Sound ! Euphonium

Avis principal par Missmatsu

Résumé : Le lycée Kitauji avait un club de musique de haut niveau, mais il est tombé en désuétude quand son responsable est parti. En attendant, avec ses camarades de classe Hazuki et Sapphire, Kumiko Ômae vient observer un club de fanfare. Kumiko joue de l’euphonium et elle se laisserait bien entraîner dans cette aventure, mais quand elle croise Reina, une ancienne camarade de classe, elle hésite. Un incident avec Reina, durant un concours de musique, est resté gravé dans ses souvenirs… Source : Crunchyroll

 

Dès l’annonce de sa diffusion, Sound ! Euphonium avait bon nombre d’éléments le rendant très tentant. Son thème, son joli chara-design et plus important, son studio, qui produit d’excellents animes ces derniers temps. Je n’ai jamais craint une déception. Comme prévu, c’est un beau coup de cœur qui m’attendait, à bras ouverts… Je l’ai déjà dit que je suis amoureuse de Kyoto Animation ?

Finies les pauses goûters et les discussion futiles des adorables lycéennes de K-ON!, dans Sound ! Euphonium, nous passons à la vitesse supérieure. Ce n’est pas un club de rock (ou du moins, du rock présumé) auquel nous avons affaire, mais à la fanfare de l’école. Une fanfare en bien mauvais état lorsque Kumiko Omae, en seconde, décide d’y entrer. Entre découragements et lassitude, il faudra compter sur le soutien de ses nouvelles amies, ainsi que sur le sévère professeur Taki, pour redresser cet orchestre en déclin…

Ce que j’ai principalement aimé, c’est que l’anime ne s’arrête pas sur une tranche-de-vie lourde et répétitive, alors qu’il y aurait pourtant eu matière à le faire, avec sa galerie de filles hautes en couleurs. Au contraire, la série s’étale sur plusieurs axes et le fait aussi bien avec sérieux que légèreté : la gestion du club, la bonne maîtrise de l’instrument, les relations entre camarades, les regrets… Je m’attendais à une série bien plus légère. Aussi, j’ai beaucoup aimé que l’on écarte toutes les facilités qui auraient pu trouver leur place, aussi bien au niveau de l’histoire que pour les personnages et leur parcours.

Dans un premier temps, on retient plutôt l’aspect musical, évidemment. D’abord choisi un peu par contrainte, l’eupho et Kumiko vont finir par faire la paire, grâce au contact de la jeune fille avec le club et principalement Kosaka Reina. Le rythme de l’anime est très bien dosé de ce côté là. Au début, c’est léger, on se sent intrigués par les répétitions, les nouvelles méthodes du professeur. Puis, on trouve celles-ci sévères, on est las, comme les membres du club, avant d’être de nouveau tout excités par la perspective du championnat. On est frustrés au moindre échec, on stresse et cela se finit majestueusement lors du dernier concert. J’étais peut-être un peu trop dans l’histoire, mais j’ai vraiment vécu les événements avec les personnages, tant et si bien que j’ai eu l’impression d’être, moi aussi, récompensée par mes efforts lors du dernier épisode (oui…. carrément…). Tout cela donnait en tout cas de très jolies scènes, on ressentait bien la passion des élèves pour la musique (le duo Kumiko / Reina lors de la scène du festival <3) et toute l’envie de progresser qui est liée. Sound ! Euphonium, cela se regarde, certes, mais cela s’écoute et cela se vit aussi.

A côté, on a aussi droit aux mésententes et autres conflits entre les membres du club. Bien sûr, cela apporte plus de relief aux personnages et nous permet d’en voir plus quant aux personnages secondaires. Pourtant, je n’ai pu m’empêcher d’être parfois un peu lasse face aux attitudes très puériles de ceux-ci. Et même si certaines, comme Kaori, Asuka ou Nakagawa étaient très sympas à suivre, je ne cache pas que ce n’était pas celles que j’avais le plus envie de voir. Ces scènes restent donc en demi-teinte pour moi : parfois sympa et originales dans un anime de ce type mais aussi terriblement agaçantes. L’important reste que, personnellement, je ne pense pas que c’est ce que je retiendrais de l’anime. Une deuxième saison ne serait pas de refus pour voir les conséquences de tout cela en tout cas !

Encore une fois, beaucoup de personnages, mais seul le quatuor principal a vraiment marqué mon esprit. Mais pour le coup, les quatre jeunes filles ont vraiment été très intéressantes et attachantes. Je l’avoue, j’avais un peu peur de retrouver une copie de Yui dans le tas, mais heureusement, il n’en est rien. Notre héroïne, Kumiko, toute en simplicité et sans aucune excentricité (tellement rare !) était vraiment mignonne. On s’y attachait bien plus et je pense que c’est tout à fait le type auquel on s’identifie aisément. Son évolution, de fille blasée, pas loin de tout jeter par lassitude à véritable passionnée faisait plaisir à voir. Hazuki et Midori, ses deux amies étaient vraiment adorables. J’ai regretté de ne pas voir davantage Midori, parce qu’elle apportait une pointe d’humour et de moe vraiment mignonne. Le professeur Taki était aussi très sympa, à la fois doux et très passionné dans ce qu’il fait. Il incarnait bien le professeur sévère mais très talentueux. Le meilleur personnage reste toutefois Reina, sans absolument aucune hésitation. C’est, en effet, un personnage qui se démarque vraiment des autres : forte, volontaire et pleine de malice, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. J’ai personnellement adoré sa relation avec Kumiko, qui était drôle et, tout comme le personnage en lui-même, multi-face (et pourtant, les relations qui peuvent tendre vers le yuri, c’est pas mon truc …).

Inutile de préciser que, bien évidement, vous aurez la tête pleine de musique classique en visionnant Sound ! Euphonium. Je ne m’y connais pas trop, mais j’ai trouvé certains morceaux vraiment jolis et entraînants. Le solo à la trompette de Reina en est un bon exemple.

Je vais de nouveau me répéter : Kyoto Animation fait de nouveau un très joli travail sur ce nouvel anime. Que ce soit au niveau des personnages dont le chara-design est très fin, des instruments très détaillés, des décors aux couchés de soleil sublimes… Tout est très détaillé et ne fait que confirmer les raisons du succès de ce grand studio, un des meilleurs de ces dernières années. Les scènes de concert ou de répétitions particulièrement, sont sublimes. J’ai adoré les couleurs employées et puis, avec l’animation impeccable, cela donnait toujours quelque chose de grandiose.

 

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Sound ! Euphonium est un très bon anime musical. Avec ses personnages charismatiques et attachants, ses très jolies séquences et son rythme entraînant, j’en redemande ! Et puis, c’est du Kyoto Animation, ça ne se refuse pas !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)