Tada Never Falls in Love

Tada Never Falls in Love

Avis principal par Beldaran

Résumé : Tada est un garçon qui n’a jamais connu l’amour. Passionné de photo, il part, son appareil en main, admirer les cerisiers en fleurs. Il fait alors la rencontre de Theresa, une étudiante étrangère tout juste arrivée au Japon. Perdue et seule, Tada l’emmène au café de son grand-père pour qu’elle puisse trouver de l’aide. Commence alors pour Tada un voyage à la découverte de l’amour… Source : ADN

Cela faisait longtemps que je n’avais pas suivi une série originale aussi sympathique. Elle ne révolutionne pas le genre des comédies romantiques mais elle fut vraiment très agréable à regarder.

Nous découvrons rapidement le couple principal, le lycéen Tada et Thérèsa l’étudiante étrangère que le hasard réunira à de nombreuses reprises, il fait bien les choses, paraît-il. L’histoire s’articule autour du groupe d’amis, rejoint par Thérèsa et son amie Alex, qui forme le club de photographie. Ainsi, au fil des prises de vues, les membres du club visitent la région et nous découvrons leur quotidien. Le ton est léger, malgré un flashback poignant sur Tada qui nous permet de comprendre le détachement du lycéen. L’humour est particulièrement présent grâce à des scènes cocasses et des dialogues savoureux. Cependant, je regrette l’accélération dans les derniers épisodes et surtout l’acte improbable de Tada qui vient évincer les autres personnages alors que le tout était plutôt bien équilibré. Les couples secondaires sont totalement mis de côté et c’est assez frustrant. La fin est en demi-teinte. Je n’ai pas apprécié les 5 dernières minutes. La série aurait dû s’arrêter avant car je trouve, la dernière scène entre Tada et Thérèsa vraiment belle et surtout le rapprochement final entre deux personnages, totalement téléphoné. J’aimerais un OAV afin d’observer le futur des personnages secondaires.

Ce type de récit fonctionne si la galerie de personnages tient la route et c’est ici le cas. Ils sont tous attachants avec un brin de folie qui fait la différence. Tada apparaît assez froid au début, en retrait, son évolution est lente et de ce fait le revirement de ses sentiments peu paraître rapide. Il est particulièrement bienveillant et possède un côté pince-sans rire intéressant. Thérèsa est une jeune fille enjouée, un peu naïve qui adore les cailloux et Rainbow Shogun ! Elle prend conscience de ses sentiments de manière attendrissante, ce qui la pousse à faire un choix plutôt brutal. En revanche, le flashback sur ses 7 ans était un peu pénible car revient à d enombreuses reprises et n’apporte pas grand-chose. Je vous laisse le plaisir de la découverte des autres personnages dont Kaoru, l’ami d’enfance de Tada que je trouvais vraiment horripilant au début mais qui est un formidable ami. Je terminerai par GrosMatou, le chat de Tada qui fait office de voix-off par moment qui nous offre de belles envolées philosophiques et de grands moments d’action.

Du côté de la réalisation, ce n’est pas extraordinaire mais cela fait le job. C’est coloré et les graphismes sont agréables. La musique est réellement plaisante. J’ai vraiment apprécié l’opening.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Tada Never Falls in Love est une comédie romantique légère et sympathique qui permet de passer un bon moment.

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)