Tsuritama

Tsuritama

Avis principal par Missmatsu

Résumé : L’histoire se déroule à Enoshima, une ville qui évoque fraîcheur et nostalgie. Yuki est un lycéen, qui par ses difficultés à communiquer avec les autres, ne s’est jusqu’à maintenant jamais vraiment fait d’amis. Haru, qui s’auto-proclame extra-terrestre, insiste pour que Yuki se mette à la pêche. Natsuki, lui, est un jeune homme au caractère irritable, qui est né et a toujours vécu é Enoshima. Et puis il y a l’énigmatique indien Akira, qui observe toujours à bonne distance ces trois-là. Tous les quatre vont se rencontrer, pêcher ensemble, ils seront au cœur de ce conte, sur cette petite île.
Source : Wakanim

Tsuritama est, malgré les apparences, une série bien mystérieuse … Pour ne pas vous gâcher la surprise si l’envie vous prend de regarder cette série, j’essaierais d’être brève, sans trop de spoilers.

Pour ce qui est de l’histoire, je pense que c’est ce que Tsuritama possède de plus précieux. A la base présentée comme une simple série tranche de vie, Tsuritama va rapidement s’imposer comme étant une série très originale, même de science fiction! Je pense que s’arrêter sur les premiers épisodes serait une erreur, car la série possède un réel univers, jouant notamment avec les couleurs éclatantes et claires, s’unissant à merveille avec le bleu de la mer. Surtout lors du final, Tsuritama jouera beaucoup avec ces couleurs et saura proposer un scénario plutôt cohérent, et intéressant, dans l’optique où les thèmes proposés ne sont pas des plus habituels. Ainsi, cette série est un petit cocktail d’humour, d’amitié, de sentiments et bien sûr de pêche. Pour ma part, affirmer que Tsuritama ne comporte aucun défaut serais un mensonge, alors autant dire ce que j’en pense : malgré cette association de sentiments, l’amitié fait de tout de même parfois un peu trop niaise, naïve, trop poussée, même si c’est grandement le sujet principal.

L’animation et les graphismes sont tout de même un peu spéciaux. Les personnages ne sont pas toujours représentés de manière très égale, mais cela se laisse tout de même regarder. Personnellement, je n’aurais pas dit non à un graphisme un peu plus beau, sans compter que certains personnages ne sont pas très variés (Natsuki est brun, Yuki est roux, mais sinon, la différence n’est pas toujours flagrante)

Pour finir, je trouve que les personnages sont un peu le point faible de cet anime. Manquant parfois de profondeur, ils ne sont pas toujours des mieux travaillés et les comprendre devient de temps en temps chose ardue. Mis à part ça, Yuki et Natsuki sont de bons protagoniste, volontaires et très bons amis, même si Yuki se démarque plus, en raison de sa timidité, qui peut prêter à sourire. Pour Haru, c’est le personnage enjoué et amusant comme l’on en voit régulièrement.

Mais pour moi, le plus intéressant est son conteste Akira, qui sera véritablement le seul à avoir une évolution et à se remettre en question, ayant d’ordinaire pour simple compagnie une oie blanche nommée Tapioka.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Bien que n’étant pas l’anime de l’année et possédant quelques faiblesses, Tsuritama est un anime original et coloré, se laissant regarder avec plus ou moins de plaisir.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)