Usagi Drop

Usagi Drop

Avis principal par Missmatsu

Résumé : Usagi Drop est l’adaptation du manga Un Drôle de Père.
Daikichi assiste à l’enterrement de son grand-père récemment décédé. Il rencontre là-bas une petite fille qui lui était jusque là inconnue et découvre par la suite que son défunt grand-père a, en fait, laissé derrière lui une fille illégitime du nom de Rin. Alors que sa famille critique ouvertement son grand-père et aimerait placer la fille dans un centre d’accueil, Daikichi décide de la prendre sous son aile. Il devient du jour au lendemain père.
Alors qu’il n’a aucune expérience dans ce domaine comment va-t-il s’en sortir dans son nouveau rôle ?
Source : Nautiljon

Casting :

Acteurs Rôles
Ken’ichi Matsuyama Daikichi Kawachi
Ashida Mana Rin Kaga
Karina Yukari Nitani
Sato Ruiki Kôki Nitani
Kiritani Mirei Kazumi Kawachi

Ce film me tentait depuis l’annonce de sa production et depuis que j’avais vu le nom de Ken’ichi Matsuyama (Quoi? Vous en avez marre d’entendre ce nom ?). Et je dois dire que ce film m’aura vraiment séduite, du haut de ses 1h54…

Dès les premières minutes, j’ai été réellement séduite par cette histoire des plus touchantes. D’ailleurs, celle de la petite Rin est vraiment émouvante, et ce, sans que l’on tombe dans le grotesque, comme je l’avais cru. En fait, on regarde avec un grand plaisir ces deux personnes, qui sont pourtant si différentes se rapprocher. Je dirais même plus, on se surprend à rire et sourire ou au contraire à avoir les larmes qui montent rien qu’en suivant leur petite vie quotidienne, tant le tout est naturel et touchant. Alors que Usagi Drop est tout de même un film relativement long, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, portée par l’évolution des protagonistes au long des deux heures de film.

Comme je l’ai dit plus haut, la relation qu’entretiennent Daikichi et Rin est réellement touchante et particulièrement belle. Si on rie autant que l’on est émus, on reste toujours dans une adaptation réaliste, ce qui fait en vérité tout son charme. Avant de se rencontrer, les deux personnages étaient de nature solitaire et l’on ne peut que constater à la fin de ce film les influences qu’ont eu l’un sur l’autre dans leur vie. Tandis que Daikichi se responsabilise et trouve une raison à ses actions, Rin comprend réellement ce qu’est qu’un père et s’ouvre plus aux autres.

Pour ce qui est des acteurs, je dois dire qu’ils m’ont vraiment bluffés. Je connaissais déjà le jeu d’acteur de Ken’ichi Matsuyama, qui a su faire passer les émotions de son personnage avec une grande justesse, mais j’ai vraiment été surprise par Ashida Mana. Véritable enfant star au Japon, cette petite fille a su me charmer par son adorable petite bouille et sa facilité à émouvoir son public.

Pour finir, tous les personnages ont été attirants à un moment ou à un autre. Puisque je vous ai déjà parlé de Daikichi et Rin, je vais m’arrêter sur les autres. La mère de Kôki et celui-ci complétaient vraiment le tableau de famille qui se créait au fur et à mesure et étaient très touchants. J’ai aussi beaucoup aimé les parents de Daikichi, finalement bien plus accueillants que l’on pouvait le penser; surtout sa malicieuse sœur, qui ajoutait une touche d’humour sympathique.

  • Scénario
5

En conclusion

Un film beau et touchant sur une relation père fille qui se crée, portée par des acteurs de grand talent. Tout simplement irrésistible !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)