Hero Festival Marseille 2021 – Saison 7 : Avis de ladybird3000

Publié le
Hero Festival Marseille 2021 – Saison 7 : Avis de ladybird3000

Après 2 ans sans convention ni festival, la vie reprend son cours et les événements reviennent enfin ! C’est donc avec la saison 7 du Hero Festival à Marseille que j’ai pu retourner dans cet univers festif regroupant les héros provenant de divers milieux.

Avis de ladybird3000

Cette année, mon avis est un peu moins positif, cela peut arriver. Et je me suis rendue au festival seulement le premier jour, le samedi.

Les invités

Je me suis rendue au festival sans grandes attentes, car je savais que je n’étais pas vraiment intéressée par les invités de cette édition. En effet, il y avait par exemple le doubleur de Harry Potter, Kelyan Blanc, une actrice ayant eu plusieurs rôles dans Star Wars, Samantha Alleyne, des streamers et YouTubers, ainsi que de nombreux romanciers SF et fantasy.

Personnellement, c’est surtout le monde du manga qui m’intéresse, sans grande surprise, et les invités présents, bien qu’intéressants, n’ont pas été la raison de ma venue à ce festival. Même pour ce qui est des romans, les genres SF et fantasy ne sont pas des genres que j’apprécie spécialement. Bref, il y en avait pour tous les goûts, ou presque puisque je ne me suis pas vraiment retrouvée dans les invités. C’est dommage qu’il n’y ait pas eu de dessinateurs français de manga, bien qu’il y avait quand même quelques dessinateurs BD, Bruno Bessadi par exemple.

Les activités

De ce côté-là aussi, j’ai été finalement un peu déçue car j’ai trouvé que cela manquait de choses à faire pour s’occuper. Les premières éditions du Hero Festival avaient des activités sympathiques proposées, mais cette année j’ai trouvé cela assez pauvre.

Les années précédentes, même si les activités étaient peu nombreuses, nous pouvions nous asseoir à une table et s’essayer à différents jeux de société. Or, cette année, aucune table de jeu de société en vue et même le club de Mahjong, auquel nous apprécions passer du temps, n’avait pas d’espace dédié, puisque nous les avons trouvés sur un coin de table partagé avec l’espace origami.

Le festival

Puisque cette année je ne me suis pas arrêtée aux invités et n’ai pas vraiment participé au peu d’activités proposées par divers stands, c’est surtout dans les allées du (petit) hall et de l’extérieur que j’ai passé mon temps. Le tour en étant assez rapidement fait, car il y avait peu d’espace, mais c’était tout de même sympathique de se promener dans les allées. Avec cependant un bémol, qui revient malheureusement quelque soit la convention, concernant les stands vendant de la contrefaçon ou ceux ayant des prix abusifs.

Il y avait un grand nombre de stands de restauration, ce qui par moments gênait la progression, notamment en extérieur, car la file d’attente barrait la route. A l’intérieur, c’était mieux, car ils étaient situés dans les coins du hall. Pour une fois, je me suis laissée tenter par du karaage, que j’ai trouvé très bon. Et je me suis également jetée sur un petit bubble tea, car c’est un peu l’un de mes rituels.

Enfin, il y avait un espace avec des dioramas, que j’ai bien aimé visiter. On y retrouvait le travail de L’Atelier Aldebaran, qui fait partie de l’association Les Amis de ma Déesse, et que j’avais déjà découvert lors de précédents festivals. Il y avait également des dioramas réalisés par Cocodeco by Cocoser, qui fait partie de la Star Hill Team. Enfin, on y découvrait Kyõdai & Aniki, un duo spécialisé dans le dépôt-vente de figurines.

Le mot de la fin

J’ai beaucoup aimé pouvoir enfin retourner à un festival, malgré une petite déception sur le peu d’activités et des invités qui ne m’ont pas vraiment intéressée. Je peux comprendre qu’il s’agit d’une reprise et que le contexte sanitaire encore assez incertain sont autant de raisons pour des exposants ou des boutiques de ne pas s’engager sur de tels événements.

Mon avis semble mitigé et j’étais assez chagrinée en sortant du festival. Après tout, je ne suis restée que jusqu’à 14h30 environ, faute d’activités à faire et au vu du monde présent à l’intérieur qui rendait les déplacements difficiles (bon ok, après avoir vu ce qu’il se passait à Paris Manga le même jour, je me suis soudain sentie chanceuse et les allées ne me semblaient finalement pas si remplies que ça). Il faut savoir que d’habitude, je suis plutôt du genre à rester jusqu’au bout, quitte à me faire pousser dehors par les membres du staff qui vérifient que tout le monde est bien sorti.

Cet avis est la façon dont j’ai vécu ce Hero Festival, dont je conserve quand même un bon souvenir, et je sais que certains se sont amusés comme des fous et ont apprécié le festival différemment ! Ce n’est qu’un avis, avec un brin de déception, parmi tant d’autres sûrement plus positifs, et je vous encourage à le découvrir par vous même lors des prochaines éditions.

J’ai cependant hâte de retrouver d’autres festivals et j’attends de voir comment sera la saison 8 du prochain Hero Festival.

Sur ces derniers mots, je vous laisse avec mes quelques achats !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)