Alice au Royaume de Trèfle

Alice au Royaume de Trèfle


Résumé :

Alice a un nouveau prétendant – cette fois, il est rose et couvert de fourrure, et ce n’est autre que Boris, le chat du Cheshire. Transportée dans le mystérieux royaume de Trèfle, la jeune fille est soulagée de s’apercevoir que la plupart des habitants de Wonderland l’y ont suivie.
Source : Ki-oon

Avis principal par ladybird3000

Après Alice au Royaume de Cœur, nous la retrouvons au royaume de trèfle. Cette partie fait apparemment suite à la première. Cette fois, c’est un josei et la mangaka n’est plus la même.

Dans cette seconde histoire, Alice va se retrouver transportée au royaume de Trèfle. Dans Wonderland, il arrive que des déménagements aient lieu et qu’une partie des personnages soient transportés dans un autre royaume. C’est ce qu’il se passe pour Alice et certains autres personnages du royaume de Cœur. Elle va alors rencontrer de nouveaux habitants et apprendre à vivre avec les conséquences de ce déménagement.

Au début, je dis que c’est « apparemment » la suite de la première série. En fait, au début de ce manga, les personnages ne sont pas réintroduits, car on les connaît déjà et ce sont les mêmes que dans Alice au Royaume de Cœur. Mais Alice ne séjourne pas dans la tour de l’horloge et d’autres éléments sont différents. Je trouve dommage qu’on nous dise que c’est la suite, alors que finalement, il y a des différences. La différence majeure est qu’Alice est amoureuse de Boris. Alors qu’à la fin de la première série, elle n’était clairement pas amoureuse de lui.

Mais ces petits changements ne sont pas ce qui m’a fait ne pas aimer cette série. C’est surtout le fait qu’Alice ait un peu changé de personnalité et soit complètement pendue au cou de Boris. La mangaka a décidé de jouer la carte de l’otome game et de la romance à fond. La majeure partie de l’histoire concerne le petit couple et les doutes qu’ils ont l’un envers l’autre. L’histoire n’avance pas très vite, ils sont jaloux à tour de rôle et les autres personnages ne sont pas bien mis en avant. En plus de cela, il ne se passe rien en dehors de cela. Ils passent leur temps à se rendre à la fameuse « assemblée » et on a l’impression que celle-ci ne va jamais s’arrêter. Dans la première série, on avait eu un événement du même genre, mais celui-ci avait duré une nuit seulement. Là, il n’y a que ça et ils y vont tout le temps. J’ai donc trouvé qu’il ne se passait pas grand chose d’intéressant. La seule chose qui est bien, ce sont les nouveaux personnages et le fait que le Chapelier soit en conflit avec un groupe inconnu. Mais même cela est expédié assez rapidement vers la fin de l’histoire. Le mystère autour du fameux jeu n’est pas non plus dévoilé, même si on nous rabâche cette histoire de règles à tout bout de champ. Et le passé d’Alice est enfin un peu dévoilé, mais cela ne suffit pas vraiment.

Dans la série précédente, j’avais beaucoup aimé Boris et j’avais même espéré qu’Alice se tourne vers lui. Finalement mon souhait a été exaucé avec cette seconde partie, mais c’est tellement mièvre que cela m’a un peu dégoutée au final. Le coup de grâce est vraiment la personnalité d’Alice. Dans la première série, c’est ce qui m’avait plu, avec sa répartie et le fait qu’elle ne se laisse pas faire. Mais là, elle est trop nunuche et soumise.

J’ai également trouvé le découpage des scènes particulièrement mal réalisé. D’une page à l’autre, on peut passer à une scène différente sans transition ni explication. On s’en rend compte uniquement car cela n’a pas de rapport avec ce qu’il y avait à la page précédente et parce qu’Alice a soudainement changé de tenue. Parfois, le découpage est encore pire, car la scène se finit dans la première case de la page suivante. Le découpage est donc très mal fait et on s’y perd rapidement.

Concernant les dessins, j’ai encore eu cette impression de visages trop fins et pointus, même si la mangaka est différente. Cependant, vers la fin j’ai noté une amélioration. Il faut également un petit temps d’adaptation entre les dessins du manga précédent et celui-ci.

  • Scénario
  • Dessin
2.8

En conclusion

Pour moi, cette seconde partie joue trop sur le fait que ce soit un otome game. On ne parle que du couple qui se forme et il n’y a pas vraiment d’intérêt. Le pire est que la personnalité d’Alice est trop différente et mijaurée à mon goût.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)