Ayakashi – Légendes des 5 royaumes

Ayakashi – Légendes des 5 royaumes


Résumé :

Japon, 1702. Le pays est la proie des Ayakashis, des créatures démoniaques dévastatrices.
Guerrier sacré détenteur d’une force sans égale, Hiro traque ces monstres sans merci et constitue l’un des meilleurs remparts contre les démons. Seulement, lorsque sa route croise le chemin d’une prêtresse pactisant avec ces créatures, sa lutte prend une nouvelle tournure. Une tournure d’autant plus surprenante qu’au même moment, sa cité natale est attaquée…
Source : Glénat

Avis principal par ladybird3000

Après Stray Dog, VanRah revient chez Glénat avec une nouvelle série, cette fois scénarisée avec Izu. Dans celle-ci, nous sommes plongés dans un Japon historique où les Ayakashis dévastent tout sur leur passage. Hiro est l’un des guerriers sacrés qui protègent la civilisation de ces créatures. Alors qu’il tombe sur l’Ayakashi le plus impressionnant qu’il n’ait jamais vu, il rencontre une prêtresse qui est pourchassée par ces êtres. Mais cette prêtresse ne semble pas être une Miko banale.

Ce premier volume m’a un peu déçue en fait. Il est très introductif et il ne se passe pas beaucoup de chose. Par moment, il y a de grands dialogues, ce qui coupe un peu l’action et cela nous fait ressentir un certain ennui. Cette mise en place assez longue et ces moments font que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. En fait, j’ai l’impression que VanRah a eu du mal au début à adapter une histoire qui n’était pas la sienne. On a un peu l’impression que tout est raconté de façon un peu plate et on se sent mis à l’écart. Heureusement, la fin du volume est pleine de surprises et d’action. On rentre enfin dans le vif du sujet et cela m’a permis d’enfin rentrer dans l’histoire. Un peu comme si VanRah avait enfin pris ses marques et s’était mieux approprié l’histoire et les personnages. En fait, je pense qu’il n’y a peut-être pas assez d’explications au début et qu’on nous lance dans l’histoire comme ça. C’est peut-être pour cela que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. En plus, à un moment quelque chose m’a échappé concernant le bras de Hiro. Soit cela n’a pas été dit assez clairement, soit je n’y ai pas prêté assez attention. En tout cas, au bout d’un moment je ne comprenais pas pourquoi ils parlaient tous de son bras… Je n’en dis pas plus, mais cela m’a troublée.

Malgré mon avis plutôt mitigé, j’ai beaucoup aimé la fin du volume. On nous dévoile beaucoup de choses et cela permet aussi d’avoir une part de mystère sur les personnages. D’ailleurs, je trouve les personnages intéressants, même s’ils ont peut-être des personnalités un peu trop fortes. On dirait un peu qu’ils s’imposent à nous. Chaque personnage est bien travaillé et aucun n’est laissé en reste. L’humour est également présent, avec la relation entre Hiro et la Miko qui n’est pas toujours facile puisqu’ils s’envoient des pics constamment. Ces deux personnages sont pour le moment les plus intrigants. Les Ayakashis ne sont pas encore beaucoup mis en avant, dans le sens où on ne sait pas grand chose sur eux.

Au niveau des graphismes, c’est vraiment très beau, j’aime beaucoup les dessins de VanRah. La seule chose que je reprocherais c’est que Hiro ressemble beaucoup à Toru dans Stray Dog. Je parle ici du dessin uniquement et non pas de la personnalité. Les autres personnages par contre, je trouve qu’ils ne ressemblent pas à d’autres, même si le style de VanRah est très identifiable. Les Ayakashis ont aussi un peu quelque chose qui ressemble aux lycans, mais cela n’est pas gênant.

Tome 1 par Beldaran

A l’origine je n’avais pas vraiment prévu de me lancer dans l’aventure mais dans la frénésie de Japan Expo, j’ai succombé. Je craignais de ne pas apprécier le scénario, malgré un syno emballant, car j’ai été particulièrement déçue par Mont Tombe, scénarisé par IZU.

Je rejoins Ladybird sur le fait de ne pas arriver à rentrer dans l’histoire. La narration est vraiment brouillonne et particulièrement expéditive par moment, notamment une révélation sur Hiro qui arrive comme un cheveu sur la soupe.

Je pense que le contexte historique aurait dû être plus développé. Les difficultés lancées en milieu de tome, nous livrent plus d’infos mais elles n’arrivent pas de manière fluide. C’est clairement un tome d’introduction mais qui pose les bases de trop d’intrigues.

L’accélération en milieu de tome paraît superficielle, on n’y croit pas.

Pourtant, l’univers semble intéressant à découvrir et riche, notamment car il puise dans des sources diverses comme l’histoire du Japon ou encore le shintoïsme.

Du côté des personnages, je suis pour le moment assez perplexe car ils sont peu développés, même si certains traits de caractère sont marqués. Hiro semble entouré de mystères et Ladybird concernant l’histoire du bras, cela sera peut-être développé plus tard mais on peut déjà faire quelques suppositions.

Je découvre VanRah avec ce titre et je suis totalement séduite par les graphismes. Les costumes, les armes ainsi que les décors permettent une immersion plus complète. La variété dans le bestiaire est très chouette également. En ce qui concerne les personnages, j’ai trouvé certains visages assez figés et peu expressifs parfois.

La lecture de ce premier tome fut moyennement emballante mais malgré tout, donne envie de connaitre la suite. Maintenant, j’ai surtout envie de tenter Stray Dog.

Tome 2 par ladybird3000

Après un premier volume qui m'avait laissée mitigée par un début lent mais une fin intéressante, j'ai attaqué ce second volume que j'ai plus apprécié. Les personnages et l'histoire sont plus ou moins établis et on veut en découvrir plus, surtout après la fin du tome 1 qui envoyait quand même du lourd.

La narration est toujours un peu lente, dévoilant l'intrigue tout doucement, mais en même temps nous avons plusieurs informations intéressantes et j'ai mieux réussi à accrocher à l'histoire. Déjà nous découvrons un peu plus les pouvoirs de Yue, la Miko. Même si elle ne maîtrise pas encore complètement son don, on sent qu'elle possède une certaine puissance en elle qui ne demande qu'à être exploitée. Yue est un personnage que j'aime beaucoup et qui a une certaine classe. Elle sait qu'elle ne sera pas acceptée facilement et fait tout pour ne pas déplaire, même si sa relation avec Hiro est toujours conflictuelle. En fait, ce sont plutôt des chamailleries, qui permettent de donner un peu d'humour à l'histoire. Yue est également drôle dans la façon dont elle s'exprime, disant toujours les choses avec calme et des mimiques mignonnes, qui dénotent parfois du sujet dont elle parle.

Nous découvrons également un peu mieux ce que sont les Sohei rouges ainsi que leur temple qui se divise en trois parties. On peut constater encore une fois que les gens ont une mauvaise opinion de Hiro, même si on ne sait pas encore vraiment pourquoi. Cela commence d'ailleurs à nous être expliqué au travers de l'enfance de Hiro et la fin du volume termine à nouveau sur un moment marquant.

Le volume est toujours aussi bien dessiné, avec des très belles doubles pages. Le style de VanRah se reconnaît de part les traits des personnages, mais aussi par l'encrage des pages qui ont un rendu quand même assez sombre. A la fin du volume, nous avons droit à quelques croquis sympathiques. Et surtout j'ai bien aimé découvrir toutes sortes d'Ayakashis, que j'ai trouvés très réussis.

En conclusion, un second volume qui permet de découvrir plusieurs choses sur Yue et Hiro. Je l'ai préféré au premier volume qui avait un début un peu confus.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Je n’ai pas vraiment su rentrer dans l’histoire, mais la fin du volume est riche en action et en révélations, ce qui donne tout de même envie de découvrir la suite.

Envoi
User Review
3 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)