Blue Spring Ride

Blue Spring Ride


Résumé :

A son entrée au lycée, Futaba s’est transformée. Douce et féminine au collège, elle devient plus énergique et garçon manqué. La jeune fille veut changer pour ne plus être mise à l’écart par ses camarades. Mais ses nouvelles amitiés sont artificielles et Futaba va bientôt remarquer les limites de son changement de personnalité… Un jeune homme va l’aider à prendre un nouveau départ. Ce garçon ressemble étrangement à son premier amour, serait-ce lui ?
Source : Kana

Avis principal par Maccha

J’ai longtemps hésité à commencer cette série. En effet, j’avais déjà lu la série Strobe Edge de la même mangaka que j’avais trouvée bien sympathique mais il me manquait quelque chose pour l’apprécier pleinement. Puis, suite à l’annonce de l’anime en 2014, j’ai d’abord voulu tenter ce dernier. Finalement, j’ai beaucoup aimé cette série animée et j’ai enfin craqué pour le manga. Mieux vaut tard que jamais.

La série commence par une petite introduction où Futaba n’est encore qu’une collégienne. C’est une fille douce et discrète qui n’aime pas les garçons à cause de leur attitude brute. Seule exception semble être Kô Tanaka. Ils se plaisent mutuellement mais leur maladresse et timidité les empêchent de se déclarer avant que celui-ci quitte le collège sans rien dire, alors qu’il lui avait même donné rendez-vous. Trois années sont passées et Futaba a bien changé depuis. Les garçons la trouvant douce et jolie, les filles se sont éloignées d’elle et elle a décidé de devenir un garçon manqué pour avoir enfin des amies au lycée, au risque de ne plus plaire aux garçons. Il se trouve que Tanaka a également intégré son lycée mais celui-ci a également beaucoup changé, en devenant Kô Mabuchi. Comme Futaba, on est intrigué par ce nouveau Kô et il y a un côté excitant lié au fait de ne pas savoir comment il est devenu ainsi. Bien qu’il soit un coup froid, un coup gentil avec elle, grâce à lui Futaba se rend compte qu’elle n’a que des amitiés superficielles et décide de changer. Elle fera de nouvelles rencontres tout en découvrant le nouveau Kô qui a vécu bien des choses depuis le collège.

Un des aspects qui donnent du charme à la série se trouve sans doute dans ses personnages et l’interaction entre eux, surtout le duo Kô/Futaba et leur complicité. On avait déjà vu la capacité de la mangaka à faire des personnages attachants et sincères dans ses autres séries. Je préfère quand même Futaba à Ninako de Strobe Edge qui était bien naïve. Futaba est gaie et énergique; Kô, gentil sans en voir l’air, à la fois fort et faible. En dehors du duo principal, on a un groupe d’amis qui se forme avec la mignonne Yûri, Shûko une fille loup solitaire, Kominato un garçon positif et énergique, ou encore le professeur Tanaka, le frère de Kô, qui semble bien gaga de son petit frère même si celui-ci le repousse souvent. Des personnalités très différentes dont les liens vont finir par se renforcer.

Blue Spring Ride est un shôjo où on voit les adolescents naviguer entre des moments de force et de faiblesse en essayant d’avancer dans leur vie. On retrouve les ingrédients majeurs du genre avec les romances et les triangles amoureux. L’auteur aime faire battre le cœur de ses lectrices avec des moments doux, des scènes adorables ou touchantes. Il y a effectivement des choses qui sont prévisibles et je n’ai pas trop aimé la tournure de l’histoire par moments, notamment avec l’arrivée de Yui ou de Tôma dans la vie de nos protagonistes, mais il faut dire qu’ils ont aussi contribué à les rendre plus matures.

Au niveau du graphisme, de manière générale, les dessins sont simples mais jolis et expressifs. Je trouve qu’ils débordent d’énergie et d’émotions. Par moment, c’est aussi un peu caricatural dans des moments drôles. Au départ, j’avais un peu du mal avec les « cernes » de Kô mais finalement ils lui donnent un air blasé et fatigué par la vie avec les choses qu’il a dû vivre. Les couvertures me plaisent également, avec les couleurs bleu ou jaune, ou parfois les deux, qui donnent un air un peu mélancolique. L’édition est correcte même si on remarque dans certaines pages que l’encre a coulé.

Série complète par ladybird3000

Avec Blue Spring Ride, Io Sakisaka vous invite à monter à bord du train de la jeunesse! Ne loupez pas le départ, c'est parti pour un shôjo doux, frais, mignon et plein d'amitié et d'amour.

Au collège, Futaba n'aimait pas la présence des garçons, sauf celle de Kô Tanaka dont elle était tombée amoureuse. Mais ce premier amour, qui avait à peine eu le temps de germer, prit fin avec le déménagement de Kô. Futaba est maintenant lycéenne et elle a décidé de changer son comportement afin de se faire des amies. En effet, son attitude et son apparence attiraient les garçons et lui faisaient perdre ses amies jalouses. Elle a donc adopté une attitude moins mignonne et n'hésite pas à s'empifrer afin de donner une image moins féminine d'elle-même. Un jour, elle croise un garçon dans son lycée qui ressemble à son amour de collège et qui s'appelle Kô Mabuchi, mais celui-ci agit bien différemment du Kô dont elle se souvient.

J'ai beaucoup aimé lire cette histoire et encore une fois la mangaka nous surprend dans la création des relations entre ses personnages, qui ne sont pas toujours telles qu'on les attend. J'ai bien aimé la façon dont l'histoire commençait. En effet, on découvre d'abord Futaba et Kô lorsqu'ils sont au collège et on voit cet amour naissant coupé dans son élan. Puis nous retrouvons les personnages quelques années plus tard au lycée. Ces années de séparation ont suffi pour que les deux jeunes gens grandissent chacun de leur côté et changent au point de ne pas se reconnaître (niveau personnalité).

Les personnages sont sympathiques. D'abord Futaba qui a décidé de se rendre moins féminine afin de se créer des amitiés. Mais rapidement, elle se rendra compte que ces amitiés ne sont pas forcément les meilleures et les plus fortes. Ensuite nous avons Kô, dans le genre brun ténébreux il se pose là. On comprend qu'il a dû vivre des choses qui l'ont fait grandir d'un coup. Il a une attitude tantôt blessante, tantôt plus douce envers Futaba, de sorte qu'on ne sache pas vraiment s'il veut s'en rapprocher ou non. Tout au long de l'histoire, quelque chose viendra constamment se mettre entre eux. Ensuite il y a Yûri et Shûko, deux filles avec qui Futaba va se lier d'amitié. J'ai beaucoup aimé Shûko, même si elle a une attitude très calme et posée, cela ne se voit pas mais elle encourage Futaba et Yûri à sa manière. J'ai également bien aimé Yûri. Même si elle va être une rivale de Futaba, leur amitié va leur permettre de se comprendre et de continuer à s'entraider. Au niveau des personnages masculins, il y a également le grand-frère de Kô, qui est professeur au lycée. Je l'ai trouvé sympathique et j'ai beaucoup aimé voir qu'il soutenait son frère. Il y a aussi Kominato, un garçon plein d'entrain et amoureux de Shûko. Il va devenir très ami avec Kô et même s'ils sont parfois en conflit, on voit qu'il est bienveillant envers lui. Je cite également Tôma qui arrive plus tard dans l'histoire mais que j'ai beaucoup aimé. Il peut parfois se montrer égoïste, mais uniquement pour le bien de la fille dont il est amoureux. C'est peut être même le personnage que j'ai le plus apprécié. A contrario, il y a quand même un personnage que je n'ai pas vraiment aimé, surtout pour son attitude, il s'agit de Yui. J'ai trouvé son attitude vraiment décevante, étant donné qu'elle se sert de sa situation familiale pour avoir ce qu'elle veut.

Comme pour Strobe Edge, cette histoire est une histoire d'amour et d'amitié. Futaba et Kô vont souvent se rater de peu et leur histoire va être semée d'embûches. J'ai beaucoup aimé voir tous les personnages grandir ensemble, se chercher et évoluer, parfois se disputer mais toujours se retrouver. La fin m'a parue évidente, même si j'avoue que je n'aurais pas été contre le fait que la mangaka nous surprenne. Cependant, j'avoue que j'ai eu un gros coup de stress avec l'un des événements de la fin de l'histoire.

Les dessins sont très beaux, avec parfois une ambiance mélancolique, que l'on peut aussi retrouver sur les couvertures. Les expressions des personnages sont très bien travaillées et les chara-design des personnages sont sympathiques.

En conclusion, une très belle histoire que j'ai adoré lire.

 

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Blue Spring Ride est un bon shôjo où on suit des adolescents avancer dans leur vie en découvrant l’amour et l’amitié.

Envoi
User Review
4 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)