Chocolate Vampire

Chocolate Vampire


Résumé :

Chiyo, simple humaine, et Setsu, issu d’une puissante famille de vampires, ont grandi ensemble et de leur amour est né un pacte du sang. À l’adolescence, leur lien se distend mais la jeune fille accepte toutefois de rester la source de vie de Setsu, en échange de son aide pour retrouver les vampires responsables de la mort de ses parents. Entre complots, rivalités amoureuses et canines aiguisées, Chiyo va tout faire pour regagner son indépendance. Source : Soleil

Avis principal par ladybird3000

En France, Kyôko Kumagai est déjà connue pour les deux séries Mon ciel après les cours et Scarlet Fan – A horror love romance. Je n’ai lu que la seconde et je l’avais plutôt bien aimée, ce qui m’a donné envie de découvrir cette nouvelle série des éditions Soleil Manga.

Nous découvrons Chiyo et Setsu, qui sont liés depuis qu’ils sont enfants par un pacte de sang. Setsu est un vampire et il fait maintenant tourner Chiyo en bourrique, celle-ci voulant à tout prix se libérer de ce pacte qui l’entrave. La seule chose qui permet à Chiyo de supporter tout cela, c’est le fait que Setsu lui a promis de l’aider à découvrir qui étaient les vampires qui ont tué ses parents.

Le début de l’histoire m’a légèrement fait penser à Vampire Knight, puisque humains et vampires étudient dans le même établissement et qu’il y a une différence de couleur de l’uniforme en fonction de leur statut. Mais cela est finalement la seule comparaison que l’on peut faire, car tout le reste est bien différent.

Nous découvrons que Chiyo et Setsu se connaissent depuis qu’ils sont tout petits et qu’à cette époque, ils étaient amoureux l’un de l’autre, ce qui avait conduit à ce pacte de sang. Cependant, maintenant lycéenne, Chiyo n’éprouve plus les mêmes sentiments et elle se retrouve bloquée dans ce pacte qu’elle ne peut pas briser. Elle est donc en quelque sorte la marionnette de Setsu, car il peut la contrôler lorsqu’il est proche d’elle. Mais ce que j’ai bien aimé dans le personnage de Chiyo, c’est qu’elle ne se laisse pas du tout faire et qu’elle fait comprendre à Setsu que cela ne lui plait pas. Chiyo est un personnage fort qui arrive facilement à maîtriser les vampires en mode « flash » qui ont perdu le contrôle. Dans les moments où elle se retrouve avec Setsu, on sent qu’elle garde le contrôle et qu’elle ne laisse pas Setsu la mener par le bout du nez.

Dans le premier volume, nous découvrons d’autres personnages, avec d’abord les trois frères de Setsu et ensuite le frère et la sœur de Chiyo, mais aussi sa situation familiale. Il y a ensuite deux personnages qui pourraient venir troubler le « couple », tout d’abord Takashi qui en pince pour Chiyo et souhaite qu’elle soit libérée du pacte. Et ensuite Himekôji, surnommée la princesse, qui est une vampiresse qui a des vues sur Setsu.

Le second volume permet de découvrir une autre facette de Chiyo, pleine de doute et de faiblesse, ce qui m’a un peu déçue car jusque là elle était un personnage très fort et sûre d’elle. On peut comprendre ce changement, car elle se retrouve dans une situation dangereuse et de laquelle elle ne peut pas sortir seule, malgré toute la bonne volonté du monde. J’aurais cependant bien aimé qu’elle soit montrée un peu moins faible, car elle peut avoir des hauts et des bas, c’est une humaine, mais je trouve que cela a été un peu trop poussé. D’autant plus que dans la fin du volume, elle retrouve son caractère franc. La fin de ce tome nous fait poser des questions quant à la mort des parents de Chiyo et on se demande si les frères vampires n’y seraient pas liés d’une quelconque manière.

Je trouve cette série plutôt sympathique à lire. Les interactions entre Setsu et Chiyo sont peut-être un peu trop nombreuses et j’aimerais qu’on en apprenne plus concernant les vampires et le mystère qui entoure la mort des parents de Chiyo. Malgré cela, c’est un shôjo intéressant. Le seul bémol serait concernant le fait que Chiyo flanche de plus en plus face à Setsu, j’aurais préféré que cela se fasse plus en douceur, au fil de l’histoire.

Concernant les dessins, on retrouve le style de l’autrice, avec des dessins mignons à souhait. Pourtant, elle arrive aussi à nous servir des passages plus sombres, notamment avec les vampires qui changent de visage en mode « flash ».

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Soleil.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Une série shôjo sympathique, pour le moment plus axée sur la romance, mais à voir comment la suite évoluera pour le côté fantastique et mystérieux.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)