Don’t Worry, Be Happy !

Don’t Worry, Be Happy !


Résumé :

Depuis que son père les a quittées, laissant derrière lui de lourdes dettes, Anzu vit seule avec sa mère… dans la pauvreté. Aussi, son rêve est simple : réussir dans la vie, si possible en gagnant un bon salaire ! La première étape pour ça, c’est bien évidemment de réussir sa vie scolaire, et quoi de mieux sur son C.V. que d’être présidente du bureau des élèves ? La jeune lycéenne, bien qu’en première année, se présente aux élections des délégués, mais va très vite déchanter : détrônée par le populaire Seiji, elle ne devient que vice-présidente. Pire que tout, elle découvre que les autres membres du conseil ne sont là que pour des raisons complètement futiles. La popularité et l’apparence sont-ils les premiers critères pour réussir dans la vie ?! Blasée, Anzu réalise que le chemin vers le succès est encore long… Mais pas le temps de tergiverser : déjà, il faut préparer l’année scolaire pour le bien de tous ses camarades ! Source : Akata

Avis principal par ladybird3000

Voici le second shôjo à rejoindre la collection Feel Good des éditions Akata, après Plus jeune que moi. J’ai bien aimé cette première série, qui était tout en légèreté et en douceur. Ce nouveau shôjo s’annonce dans le même genre et j’ai beaucoup aimé ce premier volume.

Nous découvrons Anzu, une jeune fille qui ne souhaite qu’une chose : bien gagner sa vie. Son père a quitté le foyer familial en laissant derrière lui d’énormes dettes. Depuis lors, sa mère l’a élevée en lui faisant comprendre qu’elle devait être une bonne élève et trouver un travail qui rapporte, afin de ne jamais être dans le besoin. Anzu décide donc d’être élue présidente du comité des élèves de son lycée, afin que cela agrémente son futur C.V. Mais la jeune fille n’arrive pas première aux élections et se retrouve vice-présidente. Pire encore, les autres membres du conseil semblent être là pour des objectifs complètement différents et qui lui semblent absurdes.

Le synopsis n’est pas très innovant en soit, mais j’ai quand même beaucoup aimé ce premier volume qui s’éloigne quand même des stéréotypes. Le président du conseil des élèves, Seiji, nous apparait comme le parfait garçon que tout le monde aime. Mais en réalité, il souhaite juste diriger les autres tout en les regardant de haut. Ses paroles sont parfois hautaines, mais en même temps il a une personnalité assez douce. C’est un personnage que j’ai bien aimé, car même s’il semble vouloir tout diriger, il se montre bienveillant. Il y a ensuite le secrétaire, Masaki, qui n’est là que pour devenir populaire et se trouver une petite amie. C’est un peu le rigolo de service, mais dans un genre innocent et naïf. Enfin, nous avons Karen, la trésorière. Son but ressemble un peu à celui des deux autres, puisqu’elle veut juste se mettre au devant de la scène et être regardée par tous.

Les personnages sont tous sympathiques et malgré leurs personnalités un peu étranges, je les ai bien aimés. Car même si leurs objectifs n’ont aucun rapport avec le conseil des élèves, ils sont assez sérieux et sympathiques. Les premiers chapitres nous permettent d’ailleurs de les voir ensemble commencer à se connaître et à se lier d’une certaine manière. L’histoire se déroule dans le milieu scolaire et principalement autour du conseil des élèves, ce que je trouve sympathique car cela permet de voir quelque chose qu’on voit moins souvent dans les shôjo. L’aspect romance est pour le moment très léger et peu développé, même si on sent que deux personnages commencent à se rapprocher.

D’autres personnages vont être ajoutés au fur et à mesure. Ceux-ci interagissent avec le conseil des élèves, qui va plus ou moins les aider à régler leurs soucis. Dans ce volume, nous découvrons Yuri la responsable du journal du lycée et Kurosaki le chef du comité d’organisation de la fête du lycée. Des personnages qui ont donc certaines responsabilités au niveau du lycée.

Les dessins sont également très beaux avec une touche mignonne. J’aime bien ce style de dessin et on retrouve cette touche graphique dans d’autres ouvrages publiés aux éditions Akata. Je trouve que cela se rapproche parfois des dessins d’Ichigo Takano, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Akata.

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Une histoire sympathique avec une touche d’humour et des personnages aux caractères bien trempés. Un bon shôjo à découvrir.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)