Good Bye, Red Beryl

Good Bye, Red Beryl


Résumé :

« Dans ce cas, tue-moi. » Akihiko est un orphelin n’ayant jamais été utile à personne. Au moment où il renonce à la vie, Kazushige, un vampire qui vit seul depuis longtemps, le sauve. Cherchant un moyen de le remercier, Akihiko lui rend visite tous les jours, mais ce dernier le repousse froidement. Kazushige finit toutefois par être touché par sa gentillesse maladroite, avoir envie de mieux le connaître et ne plus pouvoir résister à son attirance. Source : Taifu comics

Avis principal par ladybird3000

Voici une nouvelle série yaoi avec pour personnage principal un vampire. L’autrice a déjà été publiée en France précédemment avec son one-shot Viens-là, mon amour que j’avais bien aimé.

Nous découvrons Akihiko qui est un orphelin qui n’a jamais vraiment trouvé sa place dans cette société. Alors qu’il vient de se faire renvoyer de son travail, il n’a plus goût à la vie et se demande à quoi bon continuer ainsi. Alors qu’un tas de tuyaux tombe sur lui, il est sauvé par Kazushige qui passait par là. Celui-ci est un vampire solitaire qui vit chaque jour coupé du monde et qui semble avoir perdu ceux qui lui étaient chers. Akihiko se sent redevable et demande ce qu’il peut faire en remerciement, ce à quoi Kazushige répond « Dans ce cas, tue-moi ». A partir de ce jour, Akihiko se rapproche de ce vampire qui semble seul et qui pourrait être la personne pour laquelle il a une raison de vivre.

Ce premier volume est vraiment très plaisant à lire. Les deux personnages sont seuls et peinent à trouver une raison de rester en vie. Chacun va trouver en l’autre une raison de voir arriver demain. Au fil des pages, on découvre le passé douloureux de chacun et la relation qu’ils ont commence à évoluer. Au début, Akihiko semble être une gêne pour Kazushige qui ne sait pas comment se comporter vis à vis de celui-ci. Mais plus l’histoire avance et plus la présence de l’autre semble être une évidence.

On va voir débarquer deux autres vampires, dont l’un fait partie du passé de Kazushige. Je ne sais pas encore ce que l’histoire nous réservera, mais dès les premières pages on comprend que cela ne sera pas facile pour Kazushige. L’histoire se déroule dans les années 1968, tandis que les premières pages nous montrent un passage qui se déroule en 2017. J’ai donc hâte de voir ce qu’il se passera durant toutes ces années.

Les dessins sont également un très bon point car je les ai trouvé très beaux et réussis. Les personnages sont expressifs et les vêtements qui marquent chaque époque sont bien réalisés. L’autrice indique qu’elle s’est fait corriger quand il y avait trop d’effusion de sang, mais que malgré ça elle en avait ajouté lors des corrections. Personnellement, je ne trouve pas qu’il y en ait tant que ça et je la remercie d’avoir été tenace car le rendu est ni trop ni pas assez sanglant.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Taifu comics.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un premier volume intéressant sur le thème des vampires dans les années 1968. Le récit nous emporte à plusieurs époques et je suis curieuse de découvrir la suite.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)