L’Arcane de l’Aube

L’Arcane de l’Aube


Résumé :

Nakaba n’est qu’une fillette quand son grand-père, le roi de Senan la recueille malgré l’aversion qu’il éprouve face à sa chevelure rousse. Mise à l’écart, elle subit méchancetés et mépris de la part de toute la cour. Mais grâce au soutien indéfectible et à l’amour que lui porte son fidèle serviteur demi-humain, Loki, elle parvient à surmonter ce quotidien. Un jour, son grand-père la convoque pour lui annoncer sa décision de l’envoyer au royaume voisin afin de la marier à leur prince cadet, Caesar. Loki et Nakaba entament alors le voyage qui les mènera vers leur destin… Source : Kazé Manga

Avis principal par ladybird3000

Voici le roman L’Arcane de l’Aube – A l’Aube de l’Histoire qui, comme son titre l’indique, se situe avant l’histoire du manga. Je conseillerais cependant de le lire après avoir terminé de lire le manga, car certains éléments peuvent dévoiler des choses sur le manga.

L’histoire se déroule donc avant le mariage de Nakaba et Caesar. Nous découvrons comment a été son enfance au château de Senan, alors qu’elle vivait dans la vieille tour du château, un endroit sans confort. Puis nous découvrons son voyage de Senan à Belquat, pour se rendre à son mariage arrangé. Durant ce périple, Nakaba et Loki rencontrent des gens qui vont marquer leur voyage. Alors qu’elle n’a pas encore atteint Belquat, la vie de Nakaba est déjà menacée par des tueurs envoyés à sa poursuite.

La première impression que m’a donné ce roman, c’est qu’il est long à démarrer. En fait, si l’on a déjà lu le manga, c’est très long car la relation de Nakaba et Loki est très développée et des éléments déjà connus dans le manga nous sont à nouveau donnés, ce qui allonge inutilement la lecture. Cependant, pour ceux qui ne connaissent pas encore l’histoire, cela sera sans doute plus intéressant.

La première partie du roman nous dépeint l’enfance de Nakaba dans la tour vétuste qu’elle ne pouvait pas vraiment quitter. Le peuple et sa propre famille ne l’appréciaient pas. Ses seuls contacts étaient avec Loki son serviteur, ainsi que la femme de chambre. Parfois, elle avait la visite de son cousin, mais celui-ci ne venait la voir que pour montrer sa supériorité et la maltraiter. Les liens entre Loki et Nakaba sont beaucoup développés et nous découvrons encore une fois à quel point Loki se sacrifiait pour sa maîtresse et voulait qu’elle ait au moins l’impression d’avoir un certain confort.

Ensuite, c’est la partie intéressante qui commence, avec le voyage des deux personnages vers Belquat. Cette fois-ci c’est la différence entre le peuple et les créatures mi-hommes mi-bêtes qui est dépeint. Nous voyons comment sont traitées ces créatures, seulement avec mépris. Le roman accroche vraiment le lecteur à partir de ce moment, puisque Nakaba est menacée par des assassins et c’est tout cela qui va être intéressant jusqu’à la fin.

Le roman se termine lorsque Nakaba et Caesar se marient, donnant ainsi le relai au manga. Pour moi, le roman a été surtout intéressant sur la deuxième moitié. C’était aussi bien de découvrir l’enfance de Nakaba, mais cette partie était un peu trop longue. D’autant plus que les autres personnages ne sont pas ensuite aussi bien développés.

Concernant les illustrations, elles sont peu nombreuses et certaines ont été reprises du manga, notamment les dernières, ce que j’ai trouvé vraiment dommage.

  • Scénario
  • Dessin
3.1

En conclusion

Un roman surtout intéressant sur la seconde partie, la première étant un peu trop longue.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)