Le chien innocent et le chat hypocrite

Le chien innocent et le chat hypocrite


Résumé :

À bientôt 40 ans, Naohito Yagi a peur d’être rejeté par les gens, alors il joue constamment le rôle de l’homme idéal. Malheureusement, ses relations amoureuses finissent toujours par échouer en dépit des précautions qu’il prend. Lors d’une soirée où il est invité par un ami, il rencontre un jeune homme, Tôru Akasaka, qui à l’inverse de lui, dit tout ce qu’il pense sans le moindre filtre.
Yagi trouve Akasaka un peu lourdingue, mais ce dernier est l’employé d’un de ses clients ; par conséquent, lorsque l’appartement d’Akasaka est ravagé par un incendie et que celui-ci le supplie d’accepter de l’héberger temporairement, il n’est pas vraiment en mesure de refuser.
Sauf que les jours passent, et Akasaka n’a pas l’air de vouloir partir… Source : Boy’s Love

Avis principal par Beldaran

L’année dernière, les éditions Boy’s Love nous ont permis de découvrir le très sympa spin-off, My Pretty Policeman, qui présente la relation entre Seiji et Shin. Au mois de mars dernier, ce fut au tour du récit principal d’arriver en France. Le couple Yagi/Akasaka apparaît de manière ponctuelle dans le spin-off donc il est intéressant d’en apprendre plus sur les deux hommes. Cependant, même si la lecture s’est révélée sympathique, je garde une préférence pour le spin-off plus développé et ses personnages plus attachants.

Tout d’abord, je tiens à préciser que Seiji fait quelques apparitions qui sont toujours inattendues, drôles et surtout importantes car elles permettent à la relation de Yagi/Akasaka d’avancer. Le récit est abordé du point de vue de Yagi, 39 ans, qui a adopté depuis des années un comportement de façade, assez lisse d’homme parfait. Hormis Seiji, il n’est lié avec personne, par peur d’être rejeté et surtout il ne sait pas comment construire une relation amoureuse. Sa vie suivait son cours jusqu’à un plan foireux de Seiji qui fait rentrer dans sa vie comme un ouragan (référence aux années 1980), le jeune survolté, candide et honnête, Akasaka.

Un autre événement entraine une cohabitation forcée entre les deux hommes ce qui permet à Niyama de développer leur relation dans une ambiance chaleureuse et bienveillante. Les deux hommes apprennent à s’apprivoiser ou plutôt Yagi commence à s’attacher à Akasaka qui fissure sa carapace (il faut écrire que l’alcool aide aussi). Le défaut majeur de l’histoire est là. Akasaka n’est absolument pas développé. Il est mignon mais semble se laisser porter par les événements et son attachement fait assez superficiel au début.

Ce sont les questionnements de Yagi qui rythment le récit et Niyama aborde la thématique de la différence d’âge avec intelligence par le biais de scènes drôles (la fougue de la jeunesse versus les courbatures des plus âgés) ou le regard des autres assez scrutateurs. Akasaka ne les voit pas mais cela alimente les doutes de Yagi.

Comme dans My Pretty Policeman l’atmosphère est légère mais l’humour moins présent. A noter qu’il n’y a pas non plus d’élément perturbateur majeur, sauf les craintes de Yagi. D’ailleurs l’évolution de sa relation avec le jeune homme se ressent sur son lieu de travail, ses collègues le trouvant plus épanoui et sûrement plus agréable à côtoyer.

Il y a des scènes érotiques qui s’insèrent parfaitement dans le récit et qui sont assez softs.

Pensez à regarder sous la jaquette pour la postface et une chouette illustration de Seiji en pleine action, ahah.

Les dessins sont plaisants, légèrement moins aboutis que ceux de My Pretty Policeman. Le trait est fin et soigné. Les personnages sont expressifs.

L’édition est dans les standards de l’éditeur avec une première page couleurs. Le papier est souple mais légèrement transparent. La traduction signée Laurie Asin est convaincante.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love IDP.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Cette préquelle de My Pretty Policeman nous permet d’en apprendre plus sur le duo Yagi/Akasaka. C’est une lecture sympa.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)