Mermaid Prince

Mermaid Prince


Résumé :

Après le mariage de sa soeur, Mugi a déménagé à Okinawa, et connaît quelques difficultés à s’intégrer. Il va rencontrer une fille dans la même situation que lui. C’est là qu’il entend l’histoire de la sirène qui exauce tous les désirs. Les hauts de Pluie et Lune raconte les sentiments compliqués que doit gérer une jeune fille qui a peur des garçons. Tout dérape quand sa meilleure amie se trouve un copain. Avec Jour de neige, on suit un étrange père et son fils qui viennent se réfugier dans une médiathèque. Source : Delcourt/Tonkam

Avis principal par ladybird3000

Après Immortal Rain paru aux éditions Doki Doki, puis Our Summer Holiday paru en juin 2017 aux éditions Delcourt/Tonkam, l’autrice Kaori Ozaki revient chez ce dernier éditeur avec un nouveau one-shot composé de trois histoires courtes. Malgré la couverture encore une fois très douce, ce volume contient pourtant des histoires plus complexes.

La première histoire s’intitule Les Hauts de Pluie et Lune et elle comporte deux chapitres. On y découvre Akari et son amie Fumika. Elles sont au collège et sont assez différentes. Akari semble n’avoir peur de rien alors que Fumika pleure au moindre problème. Au jour, Fumika avoue à son amie qu’elle va sortir avec Kaji, un garçon qui lui a fait sa déclaration. A partir de là, les deux amies vont rapidement s’éloigner et emprunter des chemins complètement différents. Tandis que Fumika commence à changer en se maquillant et en fréquentant des personnes différentes, Akari continue de vivre comme elle le souhaite sans chercher à rentrer dans un moule. Dès ce moment, les chemins qu’elles empruntent vers la vie adulte sont complètement différents. Mais Akari semble avoir perdu sa liberté et sa joie de vivre, elle ne sait plus trop qui elle est. Son entrée dans la vie adulte va se faire d’une façon peu banale et elle va alors décider de qui elle veut être. D’un côté, nous avons Fumika qui s’est plus ou moins laissée porter par un entourage changeant. Et d’un autre côté, nous avons Akari qui a vécu au jour le jour, en faisant ce qu’elle voulait et en décidant presque sur un coup de tête de ce qu’elle voulait faire. Une histoire courte mais bien racontée qui permet de développer ces personnages en quelques chapitres seulement, au travers de leurs choix et de leur façon d’être.

La seconde histoire s’intitule Jour de Neige et ne comporte qu’un seul chapitre. Elle se déroule dans une bibliothèque en hiver. L’employée se retrouve seule par ce temps glacial, avec seulement deux personnes qui restent lire dans ce lieu calme, un père et son fils. Ceux-ci ont une allure de SDF et cela leur vaut des remarques désagréables. Mais l’employée les laisse lire tranquillement et va même lire une histoire au petit. Cette histoire est mélancolique et subtile. Il s’en dégage une forme de surnaturel, que l’on comprend au détour de quelques détails. Après un passage assez triste, le printemps arrive et nous laisse sur une note plus positive.

Enfin, la dernière histoire donne le titre à l’ouvrage, Mermaid Prince. Elle est constituée de trois chapitres. On y découvre Matori, une jeune fille joyeuse et enjouée mais dont le père vient de partir à Tokyo pour se remarier. Ainsi que Mugi un jeune garçon qui arrive sur l’île depuis la métropole pour vivre chez sa sœur et son mari. Mais le jeune garçon se sent de trop et a des pensées sombres. Il est attiré par la mer et par les sirènes qui pourraient s’y cacher. Jusqu’au jour où son beau frère disparaît emporté par le courant. Les deux adolescents tentent alors l’impossible et partent à la recherche de la sirène. Cette seconde histoire contient aussi un peu de surnaturel en fond de toile, mais c’est surtout l’histoire des personnages qui est intéressante et les liens qu’ils ont tissé. Chacun d’eux fait face à des changements dans leur entourage et leur quotidien. Alors que Matori a perdu la présence de son père, Mugi doit vivre avec sa sœur et son mari, se sentant de trop au milieu de ce jeune couple. Pourtant, chacun est aimé par les membres de sa famille, mais cela ne suffit pas à leur bonheur et ils ne le voient pas vraiment. Matori est quand même bien plus enjouée et a enfoui sa tristesse le jour où Mugi l’a réconfortée. Depuis, elle le considère comme son prince et fait tout pour lui rendre la joie de vivre. Cette histoire est très belle et mélancolique, avec un brin de fantastique.

L’autrice nous sert trois histoires différentes mais bien racontées, qui en très peu de pages arrivent à dépeindre des personnages attachants et aux multiples facettes. Les dessins, les expressions et les phrases des personnages permettent de soulever toutes sortes de sentiments et de décrire les émotions qu’ils ressentent. Les graphismes sont très beaux, autant au niveau des personnages, que de leurs expressions et des décors.

L’édition est bien réussie, avec une page couleur en début d’ouvrage et une jaquette avec des effets brillants qui rendent le volume attrayant.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Delcourt/Tonkam.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un one-shot très sympathique à lire comportant trois histoires riches en d’émotions.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)