Our Summer Holiday

Our Summer Holiday


Résumé :

Natsuru, 11 ans, est la star de son collège et jeune espoir du football. Il se retrouve mis à l’écart le jour où il refuse les chocolats que lui offre
la plus jolie fille de l’école. Seul, il fait la connaissance de Rio, une fille de sa classe qui est rejetée par ses camarades à cause de sa très grande taille. Ils vont petit à petit se rapprocher et Rio va alors lui avouer son lourd secret.

Source : Delcourt / Tonkam

Avis principal par Maccha

Voici une lecture qui m’a laissée pensive un bon moment après avoir fermé le livre. C’est la couverture et le synopsis qui m’avaient attirée et je m’attendais à une histoire mélancolique. En fin de compte, on a une histoire bien émouvante qui nous est proposée.

Natsuru est un garçon doué pour le football. Cependant, à cause de leur nouvel entraîneur, il se sent mal à l’aise dans son club. Dans sa classe, Rio est la seule fille qui lui adresse la parole depuis longtemps. Les circonstances font qu’ils vont se rapprocher et vont passer un été inoubliable.

Avec Natsuru, Rio et Yûta, le petit-frère mignon et dynamique de cette dernière, on a l’impression de passer des vacances d’été douces et légères avec des soirées pyjamas amusantes. Cependant, dès le départ on sent que Rio et Yûta cachent des choses. Je ne m’attendais pas vraiment à un secret si terrible. C’est vraiment poignant de voir des enfants porter un tel fardeau sur les épaules et leurs efforts désespérés à cause de l’irresponsabilité de certains adultes. Un exemple de la naïveté enfantine face à la cruauté des adultes. Le choix de la fin m’a paru correct et cohérent, avec un message d’espoir bienvenu. C’est une histoire à la fois dure et légère qui m’a bien émue finalement.

J’ai trouvé le trio de personnages bien attachant. Yûta donne du rythme et de la légèreté au récit. Rio est bien mignonne et on a envie de la protéger. Et enfin Natsuru, c’est un garçon bien gentil qui apporte un peu de réconfort à Rio et grandit aussi grâce à elle. J’ai aussi bien apprécié la mère de Natsuru qui fait partie des adultes sensés du récit. Cela m’a un peu surprise qu’il l’appelle par son prénom même si c’est probablement pour montrer leur complicité.

Enfin, il faut dire que les graphismes sont bien plaisants et propres. Certains scènes sont particulièrement belles et mélancoliques, comme celle de début où les deux héros se parlent au travers des rideaux.

One-shot par ladybird3000

Our Summer Holiday

Déjà connue en France pour sa série Immortal Rain chez Doki Doki, la mangaka revient cette fois-ci avec un one-shot. Ayant beaucoup aimé ce shôjo, l'annonce de ce one-shot m'avait intriguée. La mangaka démontre encore une fois son talent avec cette histoire bouclée en un volume.

L'histoire débute avec Natsuru, un collégien qui adore le football et voudrait en faire son métier. A l'école, il est mis à l'écart, notamment par les filles, car il a osé refuser les chocolats de la plus jolie fille de la classe. Mais dans son club de football, c'est un peu lui la star, jusqu'au jour où l'entraîneur change. Alors qu'il est en plein doute, Natsuru va se rapprocher de Rio, une fille de sa classe qui est moquée pour sa grande taille et sa façon de s'habiller. C'est la seule fille qui lui adresse encore la parole et de fil en aiguille, elle va lui révéler son secret. Un secret que Natsuru aura d'abord du mal à assimiler et à comprendre mais qui va finir par les rapprocher.

Cette histoire est vraiment très belle et bien racontée. La mangaka sème des indices au fur et à mesure, nous menant à une conclusion encore plus terrible que celle imaginée. On va découvrir le mal être et les doutes, mais aussi les efforts énormes que font Natsuru, Rio ainsi que Yûta son petit frère. L'ambiance estivale et douce nous berce doucement pour ensuite nous révéler la cruauté de certains adultes et leur manque de responsabilités.

Tout d'abord nous avons Natsuru qui semble être mis à l'écart dans sa classe, mais dont la passion pour le football lui permet de garder son entrain. Lorsqu'il joue, il se sent enfin lui-même et peut donner le meilleur de lui. Le changement d'entraîneur va être un poids sur ses épaules d'enfant, cet entraineur étant très dur avec les élèves et ayant des paroles blessantes pour le jeune Natsuru. Sa situation familiale est également compliquée, son père étant décédé et sa mère ayant un travail aux revenus peu stables. On voit une mère très proche de son fils et qui fait son possible pour l'élever seule.

Ensuite nous avons Rio qui est également en marge de sa classe. Elle est incomprise par ses camarades et cache un lourd secret. Elle s'occupe de son petit frère Yûta. Rio est une jeune fille forte et déterminée, elle porte énormément sur ses épaules mais n'en laisse rien paraître. Son petit frère Yûta est toujours enjoué et dynamique. Il permet d'apporter de la joie et de l'entrain à ce petit groupe. Rapidement, elle va dévoiler son secret à Natsuru. Celui-ci a du mal à croire à ce qu'il voit et sans rien dévoiler, il va questionner sa mère, dans l'espoir que celle-ci démente ce qu'il vient d'apprendre. C'est un des nombreux passages qui montrent à quel point les enfants sont dépendants des adultes, mais que ceux-ci ne sont parfois pas à la hauteur. La mère de Natsuru est d'ailleurs l'une des figures adultes sensées qui va montrer du soutien.

Natsuru, Rio et Yûta vont passer cet été ensemble, comme s'ils étaient coupés du monde. L'auteure nous fait vivre avec eux ces moments qui semblent si heureux mais qui peuvent basculer à n'importe quel moment. Ces enfants vont s'évader le temps des vacances, dans un monde à eux seuls, sans adultes et sans contraintes. Comme pour oublier les tracas et vivre un été de bonheur avant que la réalité ne les rattrapent. Une réalité que l'on ne soupçonne pas aussi crue et qui va être dévoilée subitement. Le récit prend alors un tournant encore plus dramatique et on se demande comment des choses pareilles peuvent arriver. La mangaka déroule son histoire avec brio, donnant au lecteur toute une palette d'émotions. Jusqu'à la fin, j'ai trouvé que tout était maîtrisé et bien réalisé.

Les dessins sont beaux et permettent de ressentir l'ambiance estivale et les émotions des personnages. On comprend leurs doutes et leurs efforts, leur envie de s'évader pour quelques instants.

En conclusion, une très belle histoire, entre douceur estivale et dure réalité.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Delcourt/Tonkam.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un bon manga avec une histoire bien émouvante. Une belle lecture pour l’été.

Envoi
User Review
5 (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)