Nennen-Saisai

Nennen-Saisai


Résumé :

«La pêche au poisson rouge». Yôhei est un homme qui déteste travailler. Quitté par sa fiancée, il voit débarquer chez lui un dieu de la pauvreté, qui le pousse à trouver un travail afin de gagner de l’argent. Mais Yôhei est un véritable panier percé, incapable de garder son salaire pour payer la nourriture ou le loyer…
«Une fleur déracinée». Souhaitant assurer une longue vie prospère à son enfant qui vient de naître, un père décide d’aligner à la suite tous les mots qu’il connaît signifiant «longévité» afin d’en faire un prénom pour son fils. Une centaine d’années plus tard, Jugemu […] Chôkyûmei no Chôsuke est toujours en vie, et il ne souhaite qu’une seule chose : quitter pour de bon cette existence interminable. C’est alors qu’il rencontre un ancien dieu de la pauvreté, reconverti en dieu de la mort… Celui-ci pourra-t-il lui apporter ce qu’il désire le plus ? Source : Boy’s Love – IDP

Avis principal par ladybird3000

Hideyoshico est une mangaka que j’ai déjà découverte avec le one-shot Rendez-vous à Udagawachou. Ce nouveau volume est découpé en deux histoires. Toutes deux ont pour thème les contes japonais et ont un personnage en commun. A la fin, il y a une troisième histoire sans lien et un bonus concernant la seconde histoire.

La première histoire s’intitule La Pêche au Poisson Rouge – Conte Japonais Binbogami. Nous y découvrons un homme qui n’aime pas travailler et trouve toujours une excuse différente pour rester chez lui à ne rien faire. Ses conquêtes le quittent l’une après l’autre, fatiguées de cette situation. Un jour, un Binbogami, dieu de la pauvreté, vient s’installer chez lui et le pousse à travailler. Mais les habitudes de Yôhei ont la vie dure et il ne fait que décevoir son nouveau colocataire. Cette histoire est assez courte, mais je l’ai trouvée bien racontée. Elle contient finalement tout pour comprendre la situation de Yôhei, mais aussi pour apprendre à connaître le Binbogami. La fin est assez inattendue et cohérente en même temps.

La seconde histoire est un peu plus longue. Elle a pour titre Une Fleur Déracinée – Conte Japonais Jugemu. C’est l’histoire d’un homme qui était tellement heureux de la naissance de son fils, qu’il l’a appelé par une longue suite de noms signifiant tous « longévité ». Cet enfant grandit alors toujours en bonne santé, si bien que des centaines d’années plus tard, le voilà toujours vivant, malgré ses tentatives pour mettre sa vie en péril. C’est alors qu’il rencontre un dieu de la mort, mais celui-ci pourra-t-il exaucer son vœu. J’ai bien aimé ce récit, notamment car il est relié au premier. La vie de Jugemu semble triste et monotone. Tous les êtres qu’il aime partent avant lui. Sa rencontre avec le dieu de la mort va changer des choses, mais pas forcément dans le sens que l’on imagine au début.

La dernière histoire, La Situation de la Famille Komukai, n’est pas reliée aux autres. L’histoire est bien, mais je ne suis pas sûre d’avoir tout compris.

Ce volume ne contient pas beaucoup de scènes érotiques et elles sont assez soft. Ce que j’ai bien aimé, c’est l’ambiance assez apaisante qui se dégage du titre, notamment concernant le personnage du dieu, qui a toujours cette allure nonchalante. Les dessins aux traits fins contribuent aussi à cette impression de calme et de tranquillité.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love – IDP.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Un volume sympathique à lire avec deux histoires autour des dieux de la pauvreté et de la mort.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)